Des restes humains retrouvés dans le massif des Ecrins

Des restes humains retrouvés dans le massif des Ecrins

Publié le :

Mardi 11 Août 2015 - 14:48

Mise à jour :

Mardi 11 Août 2015 - 15:03
Une randonneuse a découvert, mercredi 5 août, des ossements humains dans le Parc National des Ecrins (Hautes-Alpes) à 2.800 mètres d'altitude. Il pourrait s’agir du corps d’un marcheur, disparu dans cette zone en juillet 2011.
©Flickr
PARTAGER :
-A +A

Macabre découverte dans les Hautes-Alpes. Alors qu’elle se promenait dans le Parc national des Ecrins, dans la commune de Saint-Maurice-en-Valgodemard, une randonneuse est tombée, au détour d’un chemin, sur des ossements humains. Découverts mercredi 5 août au pied du sommet "le Pic de Pian" (2.800 mètres d’altitude), ces ossements pourraient appartenir à un jeune randonneur parisien, disparu en juillet 2011 dans cette zone alors qu’il passait ses vacances dans les Hautes-Alpes.

"Des ossements ont été retrouvés sur une zone de 300 mètres. Un sac à dos avec des effets personnels a également été découvert", a précisé une source judiciaire, sans toutefois dévoiler la nature du contenu du sac. Confiée au Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) de Briançon, l’enquête pourrait alors confirmer ou pas s’il s’agit bien du vacancier dont on est resté sans nouvelles.

Pour le moment, des analyses ADN sont en cours à l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). Pour en connaître les résultats, il faudra patienter encore un mois, au minimum.

Très prisé par les amoureux de nature, le massif des Ecrins regorge de superbes randonnées mais peut se révéler dangereux lorsque l'on y pratique une activité sportive. En juin dernier, quatre alpinistes y ont perdu la vie. Les deux premiers, un quinquagénaire et une trentenaire, avaient lâché prise dans la descente du Pic Coolidge, à environ 3.600 mètres d’altitude, et avaient été retrouvés morts 500 mètres plus bas. Même chose pour les deux autres victimes, retrouvés morts à environ 3.000 mètres d’altitude dans une zone rocheuse; selon les secouristes, les deux alpinistes, âgés d’une quarantaine d’années, sont morts après avoir dévissé. 

 

 

Le massif des Ecrins est un lieu très prisé par les randonneurs.


Commentaires

-