Dijon: le pédophile multirécidiviste agressait les petits garçons à la piscine ou dans un foyer, 8 ans ferme

Dijon: le pédophile multirécidiviste agressait les petits garçons à la piscine ou dans un foyer, 8 ans ferme

Publié le :

Mardi 12 Septembre 2017 - 12:40

Mise à jour :

Mardi 12 Septembre 2017 - 12:53
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lundi, le tribunal correctionnel de Dijon a condamné un pédophile multirécidiviste de 55 ans, reconnu coupable d'avoir agressé sexuellement deux petits garçons. L'homme récidive systématiquement malgré les mesures prises à son encontre.

L'homme est un multirécidiviste des agressions pédophiles. Et une fois encore il a été condamné pour des gestes pervers sur de petits garçons, sans qu'aucune mesure de prévention ne puisse freiner ses pulsions. Lundi 11 à Dijon (Côte-d'or), un homme de 55 ans a été reconnu coupable pour la cinquième fois d'attouchements sexuels sur des enfants commis entre le 1er septembre et le 16 janvier, rapporte France bleu.

Le 16 janvier, le satyre aux mains baladeuses se rend à la piscine du Carrousel dans la capitale bourguignonne. Mais ce n'est pas la pratique de la natation qui l'attire. L'homme va en effet se livrer à des attouchements sur la personne d'un petit garçon de huit ans. Et, comble de la perversion, le quinquagénaire va toucher le sexe de l'enfant directement devant le père, sidéré.

La police intervient et arrête le pédophile qui va alors "se mettre à table" et avouer d'autres agressions sexuelles. Il reconnaît avoir, pendant plusieurs mois, eu des gestes obscènes à l'encontre de l'enfant d'un pensionnaire d'un foyer de Dijon où il résidait lui-même.

A la barre du tribunal, l'homme évoque des "pulsions" mais sans éclairer le tribunal sur ce qui le pousse ainsi à bafouer les interdictions issues de ses quatre précédentes condamnations, comme lorsqu'il demandait à dormir dans la même chambre qu'un mineur dans le foyer où il habitait.

L'accusation ne fait d'ailleurs preuve d'aucune clémence à son égard: "Qu'on ne s'y trompe pas, on a affaire à un pédophile. Quelqu'un qui n'a jamais demandé à se faire soigner, ni éprouvé beaucoup d'empathie envers ses jeunes victimes".

Le pédophile a déjà un lourd passif judiciaire et semble particulièrement enclin à la récidive. Il a déjà subi deux fois la révocation d'un sursis et lors de sa dernière libération en 2015, il n'a "tenu" que trois mois avant de quitter l'emploi qu'il avait trouvé et replonger dans les abus sexuels sur les enfants.

Le tribunal correctionnel a décidé cette fois de frapper fort: le quinquagénaire a été condamné à huit ans de prison ferme, une obligation de soins et cinq ans de suivi socio-judiciaire.

L'homme avait déjà été condamné à quatre reprises pour des faits similaires.


Commentaires

-