Disparition de Lucas Tronche: un an de prison ferme pour le corbeau à l'origine des faux courriers

Disparition de Lucas Tronche: un an de prison ferme pour le corbeau à l'origine des faux courriers

Publié le :

Lundi 30 Octobre 2017 - 16:54

Mise à jour :

Lundi 30 Octobre 2017 - 17:03
©Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 58 ans a été condamné ce lundi par le tribunal correctionnel de Nîmes à deux ans de prison dont un ferme pour avoir envoyé 11 lettres anonymes aux parents de Lucas Tronche. L'adolescent avait disparu le 18 mars 2015 à Bagnols-sur-Cèze (Gard).

La justice a rendu son verdict. Un homme d'une cinquantaine d'années a été condamné ce lundi 30 par le tribunal correctionnel de Nîmes à deux ans de prison dont un ferme pour avoir envoyé 11 lettres anonymes aux parents de Lucas Tronche, l'adolescent disparu le 18 mars 2015 à Bagnols-sur-Cèze (Gard). Sa peine a finalement été amoindrie puisque deux ans de prison ferme avaient été requis à l'origine contre le prévenu.

Agé de 58 ans, le corbeau doit également se soumettre à une obligation de soin et à l’interdiction d’entrer en relation avec les parents de Lucas à qui il doit verser à chacun un euro de dommages et intérêt. Pour rappel, cet homme (employé d'un supermarché dans la Drôme) avait envoyé ces courriers entre octobre 2015 et juillet 2016 dans lesquels il donnait de fausses nouvelles de l'adolescent. Il expliquait dans un premier temps qu'il avait fugué avant de faire culpabiliser les parents. Des missives qui les avaient profondément bouleversées.

Selon une expertise psychiatrique, le quinquagénaire aurait "besoin d’être au centre de l’attention" et aurait également "des troubles sévères du jugement et un comportement de justicier". Lors de l'audience, le 18 octobre dernier, il a assuré à la barre avoir agi pour rassurer les parents, lesquels espèrent toujours retrouver leur fils.

Mais pour le moment, l'enquête piétine. Dans le cadre de cette affaire, la police nationale a diffusé en août dernier une version réactualisée du portrait-robot d'un témoin important, aperçu à proximité du lieu de la disparition.  D'après la description, l'homme recherché est de type européen, âgé d'une quarantaine d'années et de corpulence mince. Il mesure entre 1m70/72, a les joues creusées, les yeux clairs et le visage allongé et mince. Il est chauve et possède des tatouages sur les deux avant-bras.

Lorsqu'il a été aperçu, l'homme circulait dans un petit véhicule bleu clair, un vieux modèle immatriculé dans l'Hérault (34) de type Citroën Visa, Citroën AX ou Fiat Panda. Ainsi, toute personne susceptible de posséder des informations à ce sujet est invitée à contacter la brigade criminelle de Montpellier au 04.67.99.35.97.

Le corbeau a été condamné par le tribunal correctionnel de Nîmes à deux ans de prison dont un ferme.


Commentaires

-