Disparition de Maëlys: une cagnotte pour aider les parents de la fillette

Disparition de Maëlys: une cagnotte pour aider les parents de la fillette

Publié le :

Samedi 09 Septembre 2017 - 14:34

Mise à jour :

Samedi 09 Septembre 2017 - 14:38
©Capture d'écran Twitter/ @Gendarmerie
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour soutenir les parents de la petite Maëlys, plusieurs anciens camarades de la mère de la fillette ont décidé de lancer une cagnotte sur le site Leetchi.com. Pour le moment, 387 personnes ont déjà participé et plus de 8.880 euros ont été récoltés.

Cela fait presque deux semaines que les parents de Maëlys sont sans nouvelle de leur fille. Alors pour les soutenir dans cette douloureuse épreuve, plusieurs anciens camarades de la mère de la fillette ont décidé de lancer jeudi 7 une cagnotte sur le site Leetchi.com.

"Nous sommes d'anciennes camarades de promo de l'école d'infirmières de la maman de Maëlys et nous avons décidé de nous rassembler pour manifester notre soutien à notre collègue et amie", ont-ils écrit. Et d'ajouter: "Nous avons créé cette cagnotte pour permettre aux parents de Maëlys de se consacrer entièrement à leur famille en ce moment, sans craindre la perte de revenus. Nous vous proposons de manifester également votre soutien à cette famille". Un message qui a trouvé écho puisque pour le moment, 387 personnes ont déjà participé et plus de 8.880 euros ont été récoltés.

Pour rappel, la jeune fille de neuf ans a disparu le week-end des 26 et 27 août alors qu’elle se trouvait à un mariage avec sa famille à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Les gendarmes ont alors rapidement lancé un appel à témoins pour "disparition inquiétante de personne mineure". Seulement voilà: les appels reçus n'ont rien donné. Une enquête a ensuite été ouverte pour enlèvement et les enquêteurs ont procédé à de nombreuses auditions.

Un homme âgé de 34 ans, présent au mariage au cours duquel la petite a disparu, a alors été mis en examen et placé en détention provisoire suite à la découverte de son ADN sur l'un des scellés. Actuellement en arrêt maladie, il est décrit comme un homme qui "vit de petits boulots et d'intérim" et passionné d'élevage canin. Il a d'ailleurs expliqué que si des traces ADN de la petite Maëlys ont bel et bien été retrouvées dans sa voiture, c'est parce que l'enfant aurait pénétré dans le véhicule pour y vérifier la présence de ses chiens.

Clamant son innocence, le suspect n'a rien dit de plus aux enquêteurs. Ces derniers poursuivent donc leurs investigations car de nombreuses zones d'ombre persistent. En effet, d'après les résultats de leurs recherches, l'homme a quitté le mariage pendant un certain temps, un "timing" qui correspond à celui de la disparition de Maëlys. Mais d'après lui, cette absence est due à une simple tache de vin sur son short. Il serait rentré chez lui, où il vit avec ses parents, pour se changer. Mais l'habit n'a pas été retrouvé à son domicile.

De plus, les enquêteurs se sont aperçus que sa voiture avait été méticuleusement nettoyée. Ils ont également acquis la conviction que le "garçon blondinet" qui aurait accompagné la fillette à la recherche des chiens dans la voiture n'a jamais existé.

Une cagnotte a été lancée pour aider les parents de Maëlys.


Commentaires

-