Disparition de Mathis: le père refuse de dire où est l'enfant, la famille effondrée

Disparition de Mathis: le père refuse de dire où est l'enfant, la famille effondrée

Publié le :

Mardi 02 Juin 2015 - 09:55

Mise à jour :

Mardi 02 Juin 2015 - 09:59
©Capture d'écran France 3
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Au premier jour de son procès pour l'enlèvement de son fils Mathis, en 2011, Sylvain Jouanneau a de nouveau refusé de dire où est l'enfant. Sa propre mère, très émue, doute désormais qu'il ne parle même si elle affirme garder "l'espoir" de revoir son petit-fils un jour.

Où est le petit Mathis? Est-il même encore en vie? Disparu depuis que, un jour de septembre 2011, son père, divorcé de sa mère, est allé le chercher à la sortie de l'école et ne l'a pas ramené, l'enfant âgé de huit ans au moment des faits reste introuvable. Lundi 1er s'est ouvert le procès de Sylvain Jouanneau, accusé d'avoir enlevé son fils. Comme depuis sont arrestation en décembre 2011, l'homme s'est muré dans le silence et a refusé de dire où est Mathis.

"Je me suis dit +ça y est, il ne parlera pas+", confie à France 3 la mère de Sylvain Jouanneau, venue assister au procès, en marge de l'audience. "On a revu ce physique, ce visage qui se ferme, comme on l'a toujours vu d'ailleurs", dit celle qui a également tout tenté pour que son fils parle et donne, enfin, des nouvelles de son petit-fils. "Ce serait merveilleux, merveilleux, qu'on puisse revoir notre petit", ajoute-t-elle, très émue, presque les larmes aux yeux bien qu'affirmant avoir "toujours l'espoir" de revoir Mathis.

Pourtant, Sylvain Jouanneau laisse peu de place à cet espoir partagé par les proches de l'enfant, sa mère Nathalie Barré en tête. "Je ne suis pas venu ici pour répondre à la question que tous les journalistes ont mis en première page des journaux: +où est Mathis aujourd'hui?+", coupe ainsi cet ancien ingénieur de 41 ans. En détention provisoire depuis son arrestation, l'homme fait montre d'une froide, et terrible, détermination. Non, il ne dira pas où est l'enfant, avouant tout juste l'avoir confié à des complices "sûrs et puissants", ses "frères musulmans" dit ce converti à l'islam qui assure qu'il ne veut pas trahir leur confiance.

Le procès qui s'est ouvert lundi 1er doit durer quatre jours, mais pourrait se prolonger jusqu'à vendredi 5. Sylvain Jouanneau est poursuivi pour "soustraction de mineur" et "enlèvement et séquestration" de son fils Mathis, mais également pour menace de mort sur une de ses ex-compagnes et deux de ses amis. Il encourt 30 ans de prison.

 

Sylvain Jouanneau dit avoir confié Mathis, son fils dont on est sans nouvelles depuis trois ans, à ses "frères musulmans".


Commentaires

-