Des affaires appartenant à Charlotte Troadec découvert à 300 kilomètres d'Orvault

Des affaires appartenant à Charlotte Troadec découvert à 300 kilomètres d'Orvault

Publié le :

Mercredi 01 Mars 2017 - 17:41

Mise à jour :

Mercredi 01 Mars 2017 - 17:59
©Witt/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une joggeuse à découvert ce mercredi près de Brest un pantalon contenant la carte Vitale de Charlotte Troadec, fille de la famille disparue d'Orvault. Des éléments qui soulèvent de nouvelles questions alors que l'enquête semble s'orienter vers un "funeste projet" mis en place par son frère.

Il y a près de 300 kilomètres entre Orvault où se trouve la maison de la famille Troadec, disparue depuis le 17 février dernier, et l'endroit où ont été découverts des effets personnels qui appartiendraient à la fille du couple.

Selon Le Parisien, un pantalon contenant la carte Vitale de Charlotte Troadec, 19 ans, a été découvert ce mercredi 1er mars par une joggeuse, à Dirinon, dans la région de Brest (Finistère). Rapidement, la cellule d'identification criminelle de la gendarmerie du Finistère s'est rendue sur place afin de "geler" les lieux. C'est à dire faire en sorte de la conserver en l'état afin que les techniciens puissent relever des indices.

Cette découverte, si elle apporte des éléments nouveaux, pose également d'autres questions dans une affaire qui apparaît plus que jamais mystérieuse. Il est encore trop tôt pour déduire que la jeune fille aurait quitté indemne la maison familiale et se serait rendue, ou aurait été conduite, à Dirinon. Cela pourrait en revanche expliquer pourquoi le sang de Charlotte Troadec est le seul à ne pas avoir été découvert sur place.

Dans la maison de la banlieue nantaise, les ADN des deux parents, Pascal et Brigitte Troadec, ainsi que de leur fils de 21 ans, Sébastien, ont en effet été découverts. Les investigations s'orientent notamment vers le fils dont la personnalité trouble et les rapports conflictuels avec les parents ont été mis en évidence.

Les quatre membres de la famille Troadec font l'objet d'un vaste dispositif de recherches par la police qui soupçonne le fils Sébastien "d'avoir mis en place un funeste projet visant à supprimer les membres de sa famille et peut-être lui-même", selon la fiche de police datée du 24 février.

La cellule d'identification criminelle de la gendarmerie du Finistère s'est rendue sur place afin de "geler" les lieux.


Commentaires

-