Dix ans de prison pour avoir inventé des viols et fait enfermer un innocent

Dix ans de prison pour avoir inventé des viols et fait enfermer un innocent

Publié le :

Vendredi 29 Mars 2019 - 12:56

Mise à jour :

Vendredi 29 Mars 2019 - 13:01
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Pour avoir inventé une quinzaine d'agressions sexuelles qui ont coûté des années de prison à un innocent, une Britannique de 27 ans a été condamné en appel jeudi 28 à 10 ans de prison. Elle aurait notamment agi par appât du gain.

Une Britannique de 27 ans a été condamnée jeudi en appel à 10 ans de prison pour avoir dénoncé de fausses agressions sexuelles à de multiples reprises, conduisant les enquêteurs à de longues investigations inutiles et surtout à ce que l'un de ses prétendus "violeurs" soit incarcéré pendant plusieurs années.

Elle avait été condamné à cette peine en 2017 pour avoir déclaré avoir été sexuellement agressée par six hommes et violée par neuf autres, tous des étrangers. Des faits qui se seraient déroulés sur trois ans et incluant notamment un viol en réunion.

Voir: l'acteur Jussie Smollett inculpé pour avoir inventé une agression raciste

Lors du procès en appel, son avocate a argué que le juge n'avait pas assez mis en garde les jurés contre les "préjugés, hypothèses et stéréotypes" sur les victimes de violences sexuelles, mais la juge a considéré que cela n'aurait pas changé le verdict. Elle a également rejeté l'argument selon laquelle l'accusée aurait été désavantagée par la médiatisation de son affaire.

Les plaintes de la jeune femme ont nécessité 6.400 heures de travail pour la police et la justice et les investigations ont coûté 250.000 livres (plus de 290.000 euros). L'un des hommes qu'elle a accusé de viol a été incarcéré pendant sept ans avant que la vérité soit rétablie.

Le procès n'a pas permis d'établir avec certitude les motivations de cette affabulatrice. Une volonté de rendre sa compagne jalouse a été évoquée. La jeune femme aurait également déclaré à celle-ci avoir menti pour gagner de l'argent. Elle avait perçu près de 13.000 euros de la part d'un fond public d'indemnisation des victimes de crimes.

Lire aussi:

Fausses accusations de pédophilie contre un prêtre: un couple poursuivi

Les fausses accusations de viol ont coûté sept ans de prison à un homme.

Commentaires

-