Djihadistes tués par des sangliers en Irak: l'information était-elle fausse?

Djihadistes tués par des sangliers en Irak: l'information était-elle fausse?

Publié le :

Mercredi 26 Avril 2017 - 12:00

Mise à jour :

Mercredi 26 Avril 2017 - 12:08
Plusieurs médias locaux annonçaient dimanche la mort de trois djihadistes dans une ferme située dans le nord de l'Irak, à Rashad. Ils avaient soit disant été tués par des sangliers, or l'information semble erronée.
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'était une attaque peu commune que les médias locaux rapportaient dimanche 23: en Irak, trois soldats ayant fait allégeance au groupe Etat islamique avaient été tués par des sangliers déchaînés. Cet événement aurait eu lieu à Rashad, à une cinquantaine de kilomètres de Kirkouk, dans le nord de l'Irak. Le site Alsumaria News avait même affirmé qu'ensuite, les autres soldats présents avaient "pris leur revanche sur les porcs qui ont attaqué la ferme", bien qu'il n'ait pas précisé par quels moyens.

L'Agence Chine Nouvelle quant à elle, faisait partie de ceux qui précisaient que la population de sangliers avait fortement augmenté depuis que Daech avait pris le contrôle de la région, et qu'à contrario, le nombre d'habitants avait baissé. Il était souligné aussi que les agriculteurs voyaient leurs cultures détruites par les bêtes.

L'information a été reprise par les médias français mais aussi anglophones comme le Times ou le Telegraph, interrogeant des témoins et des personnes des environs de la ferme de Rashad.

Cependant il semblerait que l'information soit fausse: jamais trois djihadistes n'auraient été tués par des sangliers sauvages. C'est le spécialiste des questions islamistes Romain Caillet qui l'a affirmé que l'événement n'avait jamais eu lieu, le qualifiant de "hoax" (canular).

L'information, en plus d'avoir été reprise par de très nombreux médias, avait fait amusé beaucoup d'internautes, notamment sur le réseau social Twitter.

Selon certains spécialistes, l'information serait erronée.


Commentaires

-