Dordogne: la nonagénaire a-t-elle été tuée par un bouc?

Crise cardiaque?

Dordogne: la nonagénaire a-t-elle été tuée par un bouc?

Publié le :

Mardi 03 Avril 2018 - 11:50

Mise à jour :

Mardi 03 Avril 2018 - 11:58
Une nonagénaire a été retrouvée morte dans son jardin lundi à Saint-Médard-de-Mussidan (Dordogne). Selon les premiers éléments dévoilés, le décès pourrait être lié à la présence d'un bouc qui avait pour habitude de s'introduire chez elle.
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La femme de 93 ans a-t-elle été tuée par un bouc? L'affaire qui pourrait prêter à sourire, s'il elle ne s'était pas tragiquement terminée, est entre les mains des enquêteurs de Saint-Médard-de-Mussidan, petite commune de Dordogne située entre Périgueux et Libourne.

C'est là que le corps sans vie d'une nonagénaire a été retrouvé lundi 2, dans le jardin de sa propriété. Une enquête a été ouverte pour définir les causes exactes de la mort mais le procureur de la République, cité par Sud Ouest, a évoqué la possibilité qu'un bouc soit impliqué dans ce décès.

Cette personne âgée avait en effet déjà signalé aux autorités que des animaux pénétraient régulièrement dans sa propriété, franchissant la clôture "un peu lâche" selon le quotidien. Elle aurait notamment eu plusieurs fois affaire à un bouc.

Lire aussi: Mon chien a mordu, que dit la loi?

Le procureur envisage donc plusieurs pistes impliquant cet animal. Il pourrait avoir chargé la nonagénaire, provoquant un malaise. Il est également possible que la femme ait succombé à une crise cardiaque "en essayant de le chasser avec sa canne", selon le magistrat.

Il appartiendra aux enquêteurs de faire la lumière sur cette affaire. La présence ou non du bouc est cependant loin d'être anecdotique. Les propriétaires d'animaux ayant causé des troubles ou fait des victimes peuvent en effet voir leur responsabilité civile et même pénale engagée s'il est avéré qu'ils ont fait preuve de négligence. Or, le propriétaire du bouc aurait été à plusieurs reprises mis en garde quant aux risques causés par les divagations de sa bête.

Un bouc pénétrait souvent dans le jardin de la nonagénaire retrouvée morte (illustration).

Commentaires

-