Dordogne: un enfant se noie dans une piscine, la jambe coincée (VIDEO)

Auteur(s)
JmC
Publié le 01 août 2015 - 12:08
Image
Piscine Noyade
Crédits
©Capture d'écran France3
Un enfant de 11 ans s'est noyé dans le petit bassin d'une piscine.
©Capture d'écran France3
Un enfant de 11 ans s'est noyé dans le petit bassin d'une piscine, en Dordogne, après avoir eu la jambe coincée dans la bouche d'évaluation. Sa mère affirme que son fils est mort "par négligence".

Un garçon de 11 ans, Salim Zareb, s'est noyé dans la piscine municipale de Terrasson-Lavilledieu (Dordogne) jeudi 30, une jambe coincée dans la bouche d'évacuation. Malgré l'intervention des secours et son transfert à l'hôpital de Brive (Corrèze), il n'a pu être réanimé.

Le parquet de Périgueux (Dordogne) doit ouvrir la semaine prochaine une information judiciaire pour homicide involontaire, pour déterminer notamment s'il y a eu une défaillance dans les systèmes de sécurité et dans l'arrivée des secours.

L'accident a eu lieu jeudi vers 17h. Le garçon était en train de se baigner dans le petit bassin de la piscine, profond d'à peine 80 centimètres, quand sa jambe a été happée dans une bouche d'évacuation, jusqu'au genou. "La grille recouvrant une bonde de fond était absente", a précisé le parquet de Périgueux.

Le système d'alerte de la piscine s'est déclenché, arrêtant l'aspiration, mais la jambe du jeune garçon est restée coincée, lui maintenant la tête sous l'eau.

"D'après les premiers témoins de la scène, la grille de la bouche d'évacuation se serait détachée, et c'est à ce moment-là que la jambe de l'enfant a été aspirée très profondément, empêchant la victime de garder la tête hors de l'eau", rapporte la radio France Bleu Périgord, qui précise que plusieurs personnes ont utilisé des seaux puis un tuyau pour vider le bassin afin d'essayer de dégager la tête du garçon hors de l'eau, mais en vain. A leur arrivée, les pompiers ont tenté un bouche à bouche, mais le garçon était déjà inconscient.

Interrogée par France-3, la mère de l'enfant, Morty Zareb, a déclaré: "On m'a dit +il s'est noyé+. J'ai dit: +dans la petite piscine? Non mais vous rigolez+ (…), je n'y croyais pas. On m'a dit +son pied est coincé+. Non, c'est sa jambe qui était coincée. Comment voulez-vous qu'il fasse? Il souffrait le martyre. Mon fils est mort par négligence".

La piscine a été fermée et le restera le temps de l'enquête.

(Voir ci-dessous le reportage de France-3 sur cet accident):

 

À LIRE AUSSI

Image
Une bouée de sauvetage à Bordeaux.
Noyades: 199 décès depuis le 1er juin
L'Institut national de veille sanitaire a publié les résultats intermédiaires de son enquête "Noyades 2015". Les chiffres font état de quatre noyés par jours en France...
29 juillet 2015 - 20:50
Lifestyle
Image
Une bouée de sauvetage à Bordeaux.
Noyades: 275 en France depuis le 1er juin dont 109 mortelles
Conséquence de la chaleur et du beau temps: du 1er juin au 5 juillet, 109 noyades mortelles ont eu lieu en France. C’est 30% plus que l’an passé à la même période.Troi...
17 juillet 2015 - 09:49
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.