Doudou et varicelle, une employée de crèche en conseil de discipline à Nancy

Faute ou cabale?

Doudou et varicelle, une employée de crèche en conseil de discipline à Nancy

Publié le :

Mercredi 29 Août 2018 - 14:53

Mise à jour :

Mercredi 29 Août 2018 - 15:00
Une employée de crèche municipale de Nancy est accusée d'avoir frotter le visage d'enfants avec un doudou infecté par la varicelle. L'intéressée comme ses collègues démentent, la CGT dénonce une cabale contre une des ses représentantes.
©OJO Images/Rex/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Faute d'une employée de crèche ou cabale contre une responsable syndicale? L'affaire du doudou fait rage à Nancy et devrait se régler durant un conseil de discipline jeudi 30. Selon la principale intéressée et les syndicats, il ne se serait pourtant rien passé de grave.

Les faits se sont déroulés au sein de la crèche de Boudonville à Nancy en avril dernier. La varicelle faisait alors rage dans une partie de l'établissement. Selon la mise en cause -Jennifer- et les syndicats, une collègue plaisantait sur le fait que les enfants dont-elle s'occupait n'étaient pas infectés. Elle lui aurait alors lancé un doudou, comme pour "infecter" sa zone.

Voir: Ajaccio - débarquée d'un vol Easyjet car son bébé a la varicelle (photo)

C'est à partir de là que les versions divergent. Selon la Ville, elle aurait "demandé à une stagiaire-éducatrice de récupérer le doudou et de le frotter sur le visage des enfants non malades. Devant le refus de la stagiaire, elle aurait elle-même frotté le visage des enfants" rapporte L'Est Républicain.

Jennifer comme cinq de ses collègues assurent que rien de tel ne s'est passé, qu'elle s'est contenté de ramasser le doudou et de le poser par terre. Par ailleurs, elle précise que ces peluches sont toutes stockées dans la même caisse et que donc tous sont potentiellement "contaminés". A noter également que la varicelle est bénigne dans la grande majorité des cas chez l'enfant. Il est donc préférable de l'attraper tôt afin d'être immunisé.

Pour la mairie: "les faits sont avérés" et "il est hors de question de laisser passer un comportement inapproprié". Pour la CGT, "c’est une cabale contre Jennifer! Elle est responsable de notre section syndicale du CCAS et elle est très active. On le lui fait payer aujourd’hui". Alors que chacune des deux employées impliquées dans cet échange de doudou aura donc droit à un conseil de discipline. Les employés municipaux sont invités à débrayer à cette occasion pour manifester leur soutien.

Lire aussi:

Baby-Loup: l'ONU critique le licenciement de la salariée de crèche voilée

 

L'employée et accusée d'avoir frotté un doudou "contaminé" par la varicelle sur le visage d'autres enfants (illustration).

Commentaires

-