Auneuil: la fillette brûlée à 90% par une voisine, "un sale film d'horreur" témoigne un proche

Auneuil: la fillette brûlée à 90% par une voisine, "un sale film d'horreur" témoigne un proche

Publié le :

Jeudi 23 Mars 2017 - 17:31

Mise à jour :

Jeudi 23 Mars 2017 - 17:52
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La petite fille de 3 ans immolée par le feu par une voisine, à Auneuil, mardi, est toujours dans un état grave. L'hôpital parisien dans lequel elle est soignée a déclaré qu'elle avait été brûlée à 90% sur tout le corps. Un proche de la famille a décrit la scène comme "un sale film d'horreur".

Auneuil et toute l'Oise était encore ce jeudi 23 après-midi sous le choc de ce terrible fait divers qui a eu lieu mardi. Alicia, une petite fille de trois ans, qui jouait dans la cour de son immeuble avec sa grande sœur de six ans, a été immolée par le feu par une voisine. Opérée en urgence mercredi, elle est toujours dans un état jugé très grave. L'hôpital de Beauvais où elle est soignée a communiqué sur son état de santé. La fillette a été brûlée au troisième degré sur 90% du corps et son pronostic vital est, donc, toujours engagé. Les médecins l'ont plongée dans le coma. Sa maman, Mélanie, qui a tenté de lui porter secours, a également été blessée et aussi subi une opération.

Sofiel Mokhfi, 26 ans, un ami de la famille contactée par Franceinfo, a témoigné de l'horreur de ce drame. "On dirait un sale film d'horreur" a-t-il déclaré. Il a même expliqué que l'oncle de la fillette a cherché à la venger dès que la mère l'a prévenu. "Il a pris une arme et a voulu attraper le mari de la voisine. Mais ce dernier a fui en voiture et a même renversé le frère".

Vanessa, une autre amie de la maman, dont les deux filles vont à l'école avec Alicia, a lancé une cagnotte en ligne pour aider la famille. A l'initiative de Sofiel, une marche de soutien a également été organisée dimanche 2 avril à Auneuil (prévue à 15h pour le moment). Mais la date pourrait être modifiée. "Tout le monde se connaît ici. J'ai grandi avec la mère de la petite. Faire une marche est la moindre des choses" a expliqué le jeune homme, qui espère que tout Auneuil se mobilisera.

Toujours entre la vie et la mort ce jeudi matin, la petite fille immolée par le feu a été placée dans le coma à l'hôpital de Beauvais.


Commentaires

-