Reims: une partie de Fifa tourne mal, un jeune homme de 20 ans meurt étranglé

Reims: une partie de Fifa tourne mal, un jeune homme de 20 ans meurt étranglé

Publié le :

Vendredi 05 Mai 2017 - 07:48

Mise à jour :

Vendredi 05 Mai 2017 - 07:50
©Hadj/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une bagarre a éclaté après un pari perdu lors d'une partie du célèbre jeu vidéo de football dans la nuit de mercredi à jeudi, à Reims dans la Marne. Après avoir reçu plusieurs coups, un jeune homme de 20 ans a été tué par strangulation.

Ce n'était pas une banale partie de jeu vidéo. De l'argent était en jeu. Et c'est bien là le cœur du problème. Un jeune homme de 20 ans a été retrouvé mort étranglé vers 4h30 du matin, dans la nuit de mercredi 3 à jeudi 4, à Reims dans la Marne.

Après la découverte du corps par les pompiers, les enquêteurs n'ont pas mis longtemps à remonter la piste, en passant par l'individu qui a appelé les secours, et qui connaissait en réalité la victime puisqu'il venait de passer la soirée avec… à fumer du cannabis et à jouer au célèbre jeu vidéo de football Fifa.

Lors de sa garde à vue, le premier suspect -qui a plaidé la légitime défense- a tout déballé. Cet étudiant de 22 ans a expliqué avoir "dealé" du cannabis avec la victime plus tôt dans la soirée, avant de lui proposer d'aller rejoindre trois amis à lui dans un appartement. Là où ils ont tous joué au jeu vidéo. Tout se passait relativement normalement jusqu'à ce que deux des protagonistes décident de parier de l'argent.

"La victime et l'un des hommes avaient décidé de parier de l'argent sur ce jeu et la victime avait perdu quelques dizaines d'euros. Elle avait alors voulu reprendre sa mise" a expliqué le procureur de Reims, Matthieu Bourrette, lors d'une déclaration à la presse jeudi. Une bagarre s'en est suivie et après plusieurs coups, le jeune homme de 20 ans a succombé à une prise d'étranglement. Les quatre autres individus ont ensuite déplacé le corps dans la rue avant de prévenir les pompiers.

Pour le suspect principal, le parquet a demandé la mise en examen pour meurtre et modification de scène de crime. Et pour les trois autres, les accusations portent sur des faits de non assistance à personne en danger et modification de scène de crime.

Pour le suspect principal, le parquet a demandé la mise en examen pour meurtre et modification de scène de crime.


Commentaires

-