Drôme: 17 ans, poignardé à mort à la sortie d'une boîte de nuit

Drôme: 17 ans, poignardé à mort à la sortie d'une boîte de nuit

Publié le :

Samedi 16 Mai 2015 - 13:50

Mise à jour :

Samedi 16 Mai 2015 - 13:50
©Witt/Sipa
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Un adolescent de 17 ans a été agressé à l'arme blanche sur le parking d'une discothèque de la Drôme, dans la nuit de vendredi 15 à ce samedi. Le jeune homme est décédé des suites de ses blessures.

Les enquêteurs ne disposent pour l'heure que de peu d'éléments pour orienter leurs investigations. Un jeune homme de 17 ans a été tué à l'arme blanche à la sortie d'une boîte de nuit du petit village de La-Baume-de-Transit, dans la Drôme, dans la nuit de vendredi 15 à ce samedi. Aucun suspect n'aurait à ce stade été identifié.

Il est aux alentours de 3h du matin, dans la nuit de vendredi à samedi, sur le parking de la discothèque Le Monté-Christo situé dans le quartier de La Brette à La-Baume-de-Transit. La victime sort de l'établissement lorsqu'elle est agressée dans des circonstances encore très floues. Quoi qu'il en soit, selon France Bleu Drôme Ardèche, elle reçoit trois coups de couteau et décède des suites de ses blessures.

Les forces de l'ordre dépêchées sur place ont bouclé la scène du crime et, sur place, les hommes de la cellule d'identification criminelle ont procédé à des relevés afin de rassembler un maximum d'éléments sur les circonstances du drame, ainsi que le ou les agresseurs. En effet, à ce stade de l'enquête, aucune information supplémentaire n'a filtré et plusieurs pistes seraient envisagées par les enquêteurs. Les gendarmes de la brigade de recherche de Pierrelatte, située à une quinzaine de kilomètres des lieux de l'agression, ont également été saisis.

La victime serait, toujours selon France Bleu Drôme Ardèche, connue des services de police "pour plusieurs affaires". Une affirmation qui n'a pas été confirmée de source policière ou de justice. Le parquet précise seulement que "l'enquête ne fait que commencer".

 

Les gendarmes de la brigade de recherche ont été saisis pour tenter de retrouver le ou les agresseurs.

Commentaires

-