Drôme: deux retraités de 84 et 67 ans massacrés à l'arme blanche

Drôme: deux retraités de 84 et 67 ans massacrés à l'arme blanche

Publié le :

Mercredi 20 Juin 2018 - 06:31

Mise à jour :

Mercredi 20 Juin 2018 - 06:33
Deux personnes âgées de 84 ans et 67 ans ont été retrouvées mortes mardi à Saint-Marcel-lès-Sauzet dans la Drême. Le crime a été d'une extrême sauvagerie selon le parquet.
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un double homicide inexplicable. Les corps sans vie d'une veuve de 84 ans et d'un de ses amis, âgé de 67 ans, ont été retrouvés mardi 19 dans une maison de Saint-Marcel-lès-Sauzet, petite commune de 1.200 habitants située au nord de Montélimar, dans la Drôme. Les cadavres portaient les stigmates d'une extrême violence exercée contre les deux victimes.

Comme le rapporte LCI, selon le procureur de la république de Valence, "il y a eu une vraie sauvagerie dans la manière dont ces deux personnes ont été tuées". Ainsi, "la dame a visiblement été tuée violemment", mortellement blessée par une arme "contondante" au visage, a précisé le magistrat. Et d'ajouter que son ami a lui aussi été "mortellement blessé" et présentait des "traces de coups par arme blanche". Une arme dont il est impossible de préciser la nature pour l’instant. Les deux victimes ont agonisé un temps avant de succomber à leurs blessures respectives.

Lire aussi - Nord: une femme massacrée chez elle, sa fillette découvre son cadavre 

Le parquet a ouvert une enquête pour meurtres et confié les investigations aux gendarmes de la Section de recherches de Grenoble et du Groupement de gendarmerie de la Drôme.

La thèse du double homicide est désormais privilégiée par les enquêteurs en raison du fait que les deux corps aient été retrouvés recouverts d'un drap, mettant fin à l'hypothèse du meurtre suivi d'un suicide.

Le fait que les deux cadavres étaient recouverts d'un linge au moment de leur découverte pourrait apporter des pistes aux limiers. Ce geste pourrait être celui d’une personne qui connaissait ou qui avait un lien avec les victimes.

Le procureur de la République à Valence a également souligné que le ou les auteurs de cet effroyable meurtre ont tenté d’essuyer "à l’eau" la scène de crime, très sommairement.

Les hommes de la scientifique de la gendarmerie ont passé la journée dans la maison à la recherches d'indice, de traces ADN, d'empreintes ou d'armes utilisées. Une autopsie des deux victimes est prévue dans la semaine.

 

Une veuve de 84 ans et d'un de ses amis, âgé de 67 ans, ont été massacrés à l'arme blanche dans la Drôme.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-