Elle découvre la vidéo de son viol dans le portable de son petit ami

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Elle découvre la vidéo de son viol dans le portable de son petit ami

Publié le 02/02/2019 à 12:47 - Mise à jour à 13:23
© ROBYN BECK / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux hommes ont été condamnés vendredi en Australie pour le viol en réunion de la compagne de l'un d'entre eux. La victime, agressée sous l'emprise du GHB, a découvert la vidéo de son viol sur le téléphone de son compagnon.

Elle a découvert l'horrible vérité "par accident". Une Australienne de 27 ans a appris qu'elle avait été violée par son compagnon et le meilleur ami de ce dernier en découvrant la vidéo qu'ils avaient réalisée. La victime est tombée sur les images alors qu'elle utilisait le téléphone de son petit ami. Les deux hommes ont été condamnés vendredi 1er.

Les visages des agresseurs n'étaient pas visibles sur la vidéo mais la jeune femme a pu identifier leurs mains ou leurs tatouages. Elle s'est envoyée la vidéo à elle-même afin de pouvoir porter plainte. Elle a raconté qu'au lendemain des faits, elle s'était réveillée sans vêtement, ne se souvenant plus de la soirée mais reprochant à son compagnon que son ami aurait pu la voir nue. 

Voir: Viol filmé à Toulouse: deux innocents "lynchés" sur Internet portent plainte

La jeune femme ainsi que les deux hommes avaient l'habitude de prendre du GHB à titre récréatif. A faible dose, cet anesthésiant a des propriétés euphorisantes, mais il est surtout connu comme la "drogue du viol" car il peut laisser une victime sans souvenir de son agression. Le petit ami a donc profité du fait que la jeune femme était sous l'emprise de la drogue pour la violer avec son ami. Il n'en aurait pas été à sa première agression puisque sur la vidéo on peut l'entendre se vanter: "Tu sais combien de fois j'ai fait ça?"

La jeune femme a expliqué avoir la sensation que son corps lui a été volé et ne pas supporter que son identité soit celle d'une victime, malgré l'anonymat conservé durant le procès. 

Son compagnon était tombé dans la drogue après sa déscolarisation, le second agresseur a connu une enfance violente puis les addictions. Dénonçant une "trahison dégradante", la cour de Melbourne a condamné les deux hommes à respectivement sept et cinq ans de prison. 

Lire aussi:

Paris: droguée au GHB, elle se réveille nue à côté d'un homme dans un sex-shop

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La victime a appris qu'elle avait été violée en tombant sur la vidéo.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-