Elle enregistre son père alors qu'il avoue l'avoir violée

Elle enregistre son père alors qu'il avoue l'avoir violée

Publié le :

Lundi 01 Avril 2019 - 20:58

Mise à jour :

Lundi 01 Avril 2019 - 20:58
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La cour d'assises du Nord jugeait jeudi 28 un père de famille, accusé d'avoir violé sa fille âgée de seulement 15 ans. C'est l'adolescente qui a permis d'arrêter son père: elle avait enregistré ses aveux à son insu.

Durant deux ans, elle a été violée par son père et c'est elle-même qui a permis son arrestation. Un homme était jugé jeudi par la cour d'assises du Nord. Il est soupçonné d'avoir violé sa fille alors qu'elle n'avait que dix ou onze ans.

L'adolescente, aujourd'hui âgée de 15 ans, a témoigné du calvaire qu'elle a vécu "un samedi sur deux, quand maman ne faisait pas les courses" avec elle mais avec sa sœur.

"Elle serrait les dents et fermait les yeux", a expliqué un policier qui a mené les auditions.

A voir aussi: Un ado se fait passer pour une enfant de 12 ans et piège des pédophiles

A l'âge de 13 ans, l'adolescente a pourtant révélé les faits à sa famille, sans être crue. "C’est quand il m’a étranglée car je n’avais pas voulu regarder un film avec lui. Ça m’a fait peur donc j’ai décidé de parler", a expliqué l'enfant.

Mais son père a nié en bloc ses accusations. L'adolescente a dû ruser et profiter d'un trajet en voiture seule avec son père pour lui faire avouer les viols et l'enregistrer à son insu.

Ne pouvant que croire sa fille, la mère de famille l'a donc incitée à se confier à une infirmière. C'est finalement cette dernière qui préviendra la police.

L'adolescente est maintenant très régulièrement hospitalisée et visiblement abandonnée par sa famille. Lors de ses huit séjours à l'hôpital ces deux dernières années, elle a même demandé à y passer Noël, aucun d'entre eux ne lui a rendu visite.

"Je lui ai toujours dit qu'elle avait bien fait de parler. Mais je ne peux pas abandonner mon fils", s'est justifiée sa grand-mère, qui est aussi la mère de l'accusé. Le père de famille est en effet particulièrement soutenu: comme l'a décrit La Voix du Nord "quasiment toute la famille", se trouvait à ses côtés lors de son procès.

L'adolescente, dont le courage et l'intelligence ont été salués par la cour, était simplement encouragée par l'une de ses tantes, l'une des seules qui l'a "tout de suite crue". "J'ai été révoltée. Mais j'étais à 700 km, je ne pouvais rien faire", a expliqué celle qui a ensuite fait un malaise, écourtant son témoignage.

A lire aussi:

Rouen : procès d'un homme expulsable, accusé de double meurtre et viol

Enceinte, elle saute par la fenêtre pour échapper à des violences conjugales

Il viole sa voisine et lui propose de jardiner "pour se racheter"

Une adolescente a enregistré son père à son insu alors qu'il avouait qu'il la violait régulièrement.

Commentaires

-