Elle noie sa petite fille de 4 ans et brûle son corps au nom de Dieu

Elle noie sa petite fille de 4 ans et brûle son corps au nom de Dieu

Publié le 17/12/2018 à 20:03 - Mise à jour à 20:04
© CLAUDIO REYES / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une femme de 38 ans, accusée d'avoir tué sa petite fille de 4 ans en la noyant puis d'avoir brûle son corps pour prouver sa foi à Dieu, a été jugée non coupable de meurtre. La justice galloise a retenu la démence.

Carly Ann Harris, une mère de famille originaire du Pays de Galles, a été jugée non coupable du meurtre de sa petite fille de 4 ans, Amelia Brooke, morte noyée à Trealaw au mois de juin dernier.

L'accusée, qui avait d'abord noyé sa fille, en lui disant qu'elle allait rejoindre les anges au paradis, avant de brûler son corps, avait déclaré lors du procès avoir tué sa fille "pour sauver le monde".

Le jour de l'infanticide, un voisin a expliqué avoir entendu Amelia Brooke hurler de peur. Elle criait "maman, maman, maman". Il a prévenu la police. Quand les forces de l'ordre sont arrivées, Carly Ann Harris, 38 ans, a tendu les poignets pour qu'on lui passe les menottes.

Lire aussi: une mère de famille tente de se suicider après un triple infanticide

"Jésus m'a dit de le faire. Mais croyez-moi ça va aller. Je ne suis pas folle. Je n'aurais pas fait ça si je n'étais pas sûre qu'elle allait revenir. Elle est partie au paradis, elle revient dimanche", aurait-elle déclaré au moment de son arrestation.

Elle a aussi expliqué plus tard en garde à vue qu'elle avait besoin de faire ça pour prouver sa foi à Dieu.

Le corps de la petite fille a été retrouvé carbonisé sous des couvertures, et dissimulé sous une table basse dans le jardin, selon les médias locaux.

Un expert psychiatre a examiné la mère infanticide. Et lors de l'entretien, elle a confié qu'elle ne pensait rien avoir commis de "fou", qu'elle avait juste "écouté son âme" car elle voulait "atteindre l'immortalité".

Le tribunal de Newport n'a pas hésité longtemps avant de prononcer le verdict. Sur la base de ses graves problèmes psychiatriques, la trentenaire a été jugée non coupable du meurtre mais a été immédiatement internée pour une durée indéterminée en hôpital psychiatrique.

Et aussi:

Une adolescente morte affamée, sa mère poursuivie pour infanticide

Une petite fille de trois semaines battue à mort par son père

Une mère accusée du meurtre de sa petite fille autiste

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Une mère de famille, qui a tué sa fille au nom de Dieu, a été jugée non coupable du meurtre mais internée en hôpital psychiatrique.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-