Elle refusait ses avances, il commet un double meurtre au fusil de chasse: perpétuité pour Francis Conte

Elle refusait ses avances, il commet un double meurtre au fusil de chasse: perpétuité pour Francis Conte

Publié le :

Jeudi 08 Novembre 2018 - 07:20

Mise à jour :

Jeudi 08 Novembre 2018 - 07:20
Mercredi, la cour d'assises de Nancy a condamné Francis Conte, 61 ans, a finir sa vie derrière les barreaux pour le double meurtre en 2013 de celle qui refusait ses avances et de son ami. L'accusé avait déjà tué l'une de ses anciennes compagnes dans les années 1990.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La justice a décidé de l'envoyer derrière les barreaux jusqu'a la fin de ses jours. Francis Conte, 61 ans, a été condamné mercredi 7 en appel par la cour d'assises de Nancy à la réclusion criminelle à perpétuité avec 22 ans de sureté pour avoir abattu au fusils de chasse Florence Parmentier et Celil Eren, deux quadragénaires. Le tort de la première? Avoir refusé ses avances sexuelles. Le tort du second? Etre aux côtés de son amie au moment où celle-ci se faisait abattre.

L'affaire remonte à juillet 2013 à Thaon-les-Vosges dans le département des Vosges. Florence Parmentier a peur. Depuis plusieurs mois cette nourrice mère de deux enfants est "surveillée" par un Francis Conte dont elle refuse les avances depuis plusieurs mois. Celui-ci la suit, l'épie et l'a même menacée de mort. Ayant déposé plusieurs fois plainte devant la gendarmerie, elle avait déjà exprimé sa peur à l'un de ses voisins. Le jour du meurtre, la victime avait passé une partie de l'après-midi attablée à une terrasse avec son ami Celil Eren âgé de 44 ans, un père de trois enfants. Alors qu'ils profitaient du moment, ils ont vu Francis Conte passer plusieurs fois en voiture devant eux.

C'est en rentrant chez elle, accompagné de son ami, que le drame va se nouer. Francis Conte va en effet abattre le duo au fusil de chasse. Utilisant des munitions prévues pour le gros gibier, il tue ses deux victimes d'une balla dans la tête chacune.

Lire aussi - Doubs: il tue sa femme à mains nues devant leur fille

Au procès, Francis Conte tente, depuis son fauteuil roulant, de donner une version des faits qui ne convaincra guère les jurés. Il explique avoir tué Celil Erem par "légitime défense". Quand à Florence, il s'agit d'un "accident": le fusil aurait buté sur la portière de sa voiture et le coup serait parti tout seul pour aller se ficher dans la tête e la malheureuse.

Francis Conte était également bien connu de la justice. Il avait été condamné en 1992 à 15 ans de prison pour homicide. Il avait en effet tué, encore à coups de fusil, sa compagne de l'époque qui avait commis l'erreur impardonnable à ses yeux e vouloir le quitter.

Voir aussi:

Pour plaire à sa fille, il tue son ex et se donne la mort

Nord: il tue sa grand-mère de 84 ans en la poussant dans une rivière

Francis Conte a été condamné à la peine maximale.


Commentaires

-