EM Strasbourg: polémique autour d'une liste BDE nazi, l'auteur en conseil de discipline

"Waff'EM SS"

EM Strasbourg: polémique autour d'une liste BDE nazi, l'auteur en conseil de discipline

Publié le :

Jeudi 12 Octobre 2017 - 20:17

Mise à jour :

Jeudi 12 Octobre 2017 - 20:22
Un étudiant de l'Ecole de management de Strasbourg a déclenché la polémique en créant une liste BDE fictive faisant référence au régime nazi. Une "blague" que la direction de l'école a pris très au sérieux en prévoyant des mesures de sanction mais aussi de prévention.
©Timur Matahari/AFP

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

L'idée se voulait "potache", mais elle n'a pas du tout plu à la direction de l'Ecole de management de Strasbourg et vaudra à son auteur un passage en conseil de discipline. Alors que les élections des listes de BDE (bureau des étudiants) - souvent propices aux jeux de mots plus ou moins équivoques- se profilaient, celui-ci a proposé une liste "nazie".

Jouant sur la sonorité et l'orthographe de "l'EM Strasbourg", l'étudiant a en effet proposé via un compte Facebook faisant largement référence au régime nazi la liste "Waff'EM SS", clin d'œil d'un goût douteux aux escadrons de soldats les plus radicaux du IIIe Reich, la Waffen-SS.

Cette liste fictive, proposant des dignitaires nazis en plein salut hitlérien comme illustration et de "brûler les autres listes"  est l'acte d'un seul étudiant "isolé", selon un communiqué de la direction de l'EM Strasbourg. "De tels débordements ne peuvent être tolérés au sein de notre école". Et l'auteur de cet acte "irresponsable", que "rien ne saurait justifier (...) passera très rapidement devant le conseil de discipline en lien avec l'Université de Strasbourg", a-t-elle assuré.

Et au-delà de la sanction individuelle, l'école souhaite également mener une opération de prévention. La direction a fait savoir qu'elle s'était rapprochée de la Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme) afin d'organiser dans les semaines un atelier de sensibilisation à l'égard des étudiants.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
La page Facebook de la fausse liste faisait largement référence au régime nazi (illustration).

Commentaires

-