EN DIRECT - Attentat sur les Champs-Elysées: le suspect, fiché S, est mort

Acte "délibéré"

EN DIRECT - Attentat sur les Champs-Elysées: le suspect, fiché S, est mort

Publié le :

Lundi 19 Juin 2017 - 16:49

Mise à jour :

Lundi 19 Juin 2017 - 20:35
Un véhicule de gendarmes a été percuté volontairement par un autre véhicule ce lundi après-midi sur les Champs-Elysées. Le conducteur, armé selon plusieurs sources, a été tué. L'attaque n'a pas fait de blessé. Le parquet antiterroriste a été saisi de l'enquête.
©RP/FranceSoir

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

C'est la fin de ce direct, merci de l'avoir suivi. Retrouvez notre synthèse sur ce sujet ici et toute l'actualité sur FranceSoir.fr

19h50: Selon les informations de plusieurs médias, des perquisitions étaient en cours ce lundi soir dans l'Essonne où se trouverait le domoicile du suspect.

Le point à 19h20: 

 > Peu après 15H, un homme au volant d'une voiture a volontairement foncé sur un véhicule de gendarmes mobiles sur les Champs-Elysées, à hauteur du théâtre Marigny. Huit militaires de l'escadron 32/7 de Chaumont se trouvaient à bord. Aucun n'a été blessé.

 > Une explosion s'est produite à l'intérieur du véhicule suite à l'impact, provoquant un important dégagement de fumée. Les gendarmes ont tenté de forcer la voiture pour en extraire le conducteur. Celui-ci serait sorti une arme à la main, mais gravement blessé se serait vite effondré. Il a succombé à ses blessures.

 > Un important dispositif de sécurité a été mis en place et le quartier bouclé, mais les autorités ont rapidement fait savoir que la situation était sous contrôle. Des opérations de déminage et de la police scientifique ont eu lieu durant l'après-midi.

 > A l'intérieur du véhicule, plusieurs armes dont une kalachnikov ont été découvertes, ainsi qu'une bonbonne de gaz. La thèse de l'acte terroriste a rapidement été confirmée par le ministère de l'intérieur Gérard Collomb qui a évoqué une "tentative d'attentat".

 > Des papiers d'identité ont été découverts à proximité, fait qui rappelle une pratique courante des terroristes ayant prêté allégeance à l'Etat islamique. Selon plusieurs sources, il s'agirait de ceux d'un francilien d'une trentaine d'années fiché S pour radicalisation. L'enquête devra cependant confirmé qu'il s'agit bien de ceux de l'assaillant.

19h05: Le secteur était encore bouclé près de quatre heures après les faits. Les forces d'intervention ont cependant laissé la place aux enquêteurs et le dispositif était en cours d'allègement. La voiture et le corps de l'assaillant se trouvant toujours sur place, le périmètre de sécurité devrait encore rester en place jusqu'à leur évacuation.

18h52: Outre le premier ministre, plusieurs personnalités politiques ont réagi à l'attaque des Champs-Elysées, notamment pour témoigner leur soutien aux gendarmes pris pour cible. La maire de Paris Anne Hidalgo, Alain Juppé ou le sénateur FN David Racheline se sont notamment exprimés sur Twitter.

18h35: Une enquête en flagrance a été ouverte par la section antiterroriste du parquet de Paris, sous la responsabilité du procureur de la République François Molins. Les investigations sont menées par la brigade criminelle de la police judiciaire et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

18h24: La carte d'identité retrouvée sur les lieux serait celle d'un trentenaire né francillien.

18h20: L'attentat a eu lieu à quelques centaines de mètres du Palais de l'Elysée. Emmanuel Macron, en déplacement au Bourget, ne s'y trouvait pas. Il aurait depuis regagner la résidence présidentielle. Il n'a pas encore réagi. 

18h12: Déjà théâtre d'une attaque terroriste mortelle en avril denrier, les Champs-Elysées sont une cible symbolique qui a été souvent connu les attentats ces 30 dernières années. Lire ici notre article sur le sujet.

18h03: Huit gendarmes se trouvaient à bord du véhicule percuté. Ils appartiennent à l'escadron 32/7 de Chaumont. Aucun n'a été blessé. Ils étaient déployés dans le cadre de l'Etat d'urgence.

17h54: Une carte d'identité aurait été retrouvée sur les lieux de l'attaque. L'enquête devra déterminer s'il s'agit bien de celle de l'assaillant. Laisser ses papiers en évidence est une des marques des terroristes ayant prêté allégeance à Daech.

17h47: BFMTV a diffusé des images des premiers moments de l'incendie du véhicule, dont s'échappé une étrange fumée jaune.

17h42: Le Premier ministre Edouard Philippe a réagi à l'attaque en témoignant de son "soutien aux gendarmes et policiers qui nous protègent au quotidien au péril de leur vie".

17h34: "L'état de la France nécessite (de nouvelles lois) pour protéger nos concitoyens" a déclaré Gérard Collomb, évoquant la volonté de l'exécutif de prolonger l'état d'urgence et de légiférer sur les mesures antiterroristes.

17h30: La police technique et scientifique est sur les lieux de l'attaque.

17h26: Gérard Collomb a confirmé la mort de l'assaillant. "Une nouvelle fois les forces de sécurité en France ont été visées. Cette voiture contenait un certain nombre d'armes et d'explosifs permettant de la faire sauter", a-t-il précisén utilisant le termer d'"attentat".

17h14: Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'est rendu sur place. Le procureur de Paris François Molins doit s'exprimer dans la journée.

17h10: selon BFMTV, le suspect serait un homme d'une trentaine d'années fiché S et transportait de nombreuses armes dont une kalachnikov. Son corps se trouve toujours sur les Champs-Elysées

17h06: Les stations de métro Concorde et Champs-Elysées Clémenceau sont fermées jusqu'à nouvel ordre. Les lignes 1, 8, 12 et 13 sont impactées.

16h57: Selon plusieurs sources, un engin explosif qui pourraient être composé de bonbonnes de gaz a été découvert, ce qui pourrait expliquer l'incendie et l'intervention des démineurs

16h51: "Nous n'avons pas de militaire ni de membre du public blessé. Le suspect pourrait être mort, une opération de déminage est en cours" a fait savoir un porte-parole du ministère de l'Intérieur. L'homme était 

16h47: une enquête a été ouverte et confiée à la section antiterroriste du parquet de Paris, confirmant la piste de l'attentat. Le procureur doit s'exprimer dans l'après-midi. L'incendie a été éteint.

16h42: Les forces de l'ordre ont confirmé que cet acte était "délibéré" mais qu'il n'a fait aucun blessé en dehors du conducteur lui-même. L'individu a été neutralisé et la situation était officiellement "maîtrisée".

16h30: Des sources policières présentes sur les lieux interrogées par FranceSoir ont confirmé que le périmètre de sécurité était lié à un "risque d'explosion". Le véhicule du suspect aurait en effet pris feu après avoir percuté le véhicule des gendarmes.

Une importante opération de police a été mise en place ce lundi 19 sur les Champs-Elysées, après qu'un véhicule a foncé sur un fourgon de gendarmes mobiles. Son conducteur a été tué. Selon plusieurs sources il était armé.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Le suspect aurait été tué dans l'attaque.

Commentaires

-