EN DIRECT - Militaires agressés au Louvre, une attaque "visiblement à caractère terroriste" selon Cazeneuve

EN DIRECT - Militaires agressés au Louvre, une attaque "visiblement à caractère terroriste" selon Cazeneuve

Publié le :

Vendredi 03 Février 2017 - 10:53

Mise à jour :

Vendredi 03 Février 2017 - 17:11
©Eric Feferberg/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un militaire a tiré sur un homme armé d'un couteau à proximité du Louvre ce vendredi matin. L'agresseur a été grièvement blessé par le tir. Un vaste dispositif de police a été déployé. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a déclaré que l'attaque des militaires était "visiblement à caractère terroriste" et qu'il s'agissait probablement d'un attentat.

> C'est la fin de ce direct, merci de l'avoir suivi. Retrouvez plus de développement sur cette affaire et le reste de l'actualité sur FranceSoir.fr

16h33: Bruno Le Roux a également salué cette réaction des soldats qui a permis de "mettre fin au danger que représentait cet individu terroriste" qui comptait "certainement essayé d'en tuer le plus possible". Il s'est félicité que la situation ait été gérée conformément aux scénarios prévus, notamment par un exercice réalisé quelques semaines auparavant au Louvre. "Ce qui s'est passé ce matin montre la coordination parfaite de nos forces (...) pour mettre à l'abris 1.200 personnes, pour faire en sorte qu' elles soient totalement protégées et pouvoir procéder à toutes les vérifications"

Le ministre de l'Intérieur a réitéré le soutien du gouvernement aux policiers, gendarmes et militaires, rappelant que "porter un uniforme, c'est être une cible".

Audray Azoulay a également salué des militaires "exemplaires", mais aussi des "équipes du Louvre (qui) se sont parfaitement articulées avec les forces de l'ordre". Elle a précisé que le musée rouvrira dès demain. 

 

16h22: Les ministres Jean-Yves Le Drian (Défense), Bruno Le Roux (Intérieur) et Audrey Azoulay (Culture) se sont rendus sur les lieux de l'attaque. Ils ont salué des membres des forces de sécurité, policiers et militaires, en arrivant au Carrousel du Louvre.

Jean-Yves Le Drian a expliqué que le caporal et chef de patrouille blessé -à qui il a rendu visite avec Bruno Le Roux à l'hôpital-  "va bien et va rejoindre dès ce soir son unité". Et d'ajouter que "son moral est tout à fait déterminé".

Selon lui, "cette opération a montré le sang froid, le courage et le professionnalisme" de cette unité. "Il y a eu une agression gérée par un emploi gradué de la force", a précisé le ministre, expliquant que le caporal "a d'abord essayé de maîtrisé"  l'agresseur, mais que lorsque celui-ci est "revenu en le blessant", les militaires ont dû ouvrir le feu.

 

16h01: Ce n'est pas la première fois qu'un militaire se fait agresser à l'arme blanche en France. Plusieurs attaques de ce genre ont déjà eu lieu ces dernières années (voir notre article sur le sujet ici).

 

15h48: Selon une information d'Europe 1, des bombes de peinture ont été retrouvées dans le sac à dos de l'assaillant. L'individu était également porteur de deux machettes et non d'une seule. 

 

15h31: L'application SAIP, censée prévenir les personnes se trouvant dans une zone d'un danger imminent -notamment en cas d'attaque terrorites- n'a pas été déclenchée. Certains évoquent déjà un dysfonctionnement, alors que système avait déjà été fortement critiqué après l'attentat de Nice.

 

15h13: Les ministres de la Défense et de l'Intérieur se sont rendu à l'hôpital militaire de Percy-Clamart, pour rendre visite au militaire blessé lors de l'agression au Louvre.

 

14h51: Selon Björn Sptizel, journaliste pour le quotidien allemand Bild et spécialiste des mouvements djihadistes, l'attaque à Paris contre les militaires survient 15 jours à peine après le retour sur les réseaux sociaux de Rachid Kassim, le Franco-algérien de l'Etat islamique qui a déjà piloté à distance le meurtre du prêtre à Saint-Etienne du Rouvray.

 

14h37: Le public présent dans le musée, environ 250 personnes à cette heure, a été "confiné dans des parties du Louvre qui étaient sécurisées" et devait sortir peu à peu "par petits groupes après une vérification de leur situation", selon le préfet de police. Au total, un millier de personnes a été confiné, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet.

 

14h33: Le site LCI a publié une photo du suspect alors que celui vient de recevoir les tirs de rispote de militaires agressés. Sur le clichés on peut voir l'homme gisant au sol avec un bras levé comme pour se protéger.

 

14h20: Alors qu'il n'a toujours pas réagi à l'attentat contre une mosquée de Québec qui a fait 6 victimes, le président américain Donald Trump a été prompte a dégainé son sur Twitter pour commenter l'attaque contre des militaires à Paris. "Un nouvel acte terroriste d'un islamiste radical vient de se produire au Louvre, à Paris. Les touristes ont été enfermés. La France à nouveau en première ligne".

 

14h04: Les mesures de confinement visant les visiteurs présents dans le musée et la galerie du Carrousel du Louvre ont été levées. Les touristes ont été évacués dans le calme sous la protection des forces de l'ordre, lourdement équipées pour l'occasion.

 

13h49: Le musée du Louvre est visé (bien que l'attaque n'a pas eu lieu en son sein à proprement parler) alors qu'il souffre déjà de la baisse du nombre de touristes, due aux attentats successifs depuis 2015.

En 2016, le Louvre a perdu 15% de visiteurs, des défections qui vont générer une perte d'au moins 9,7 millions d'euros. Si cette tendance se poursuivait, il pourrait perdre son titre de "plus grand musée du monde". Plus de 70% de ses visiteurs sont étrangers, une population qui a plus tendance à faire défection en cas d'inquiétudes liées au terrorisme (voir notre article sur le sujet ici).

 

13h35: Le général Pierre de Villiers, chef d'Etat-major des armées (le plus haut gradé français) a adressé ses félicitations et son soutien aux membres du 1er régiment de Chasseurs Parachutistes agressés. "Félicitations pour cette réaction maîtrisée. Bon courage à notre blessé. Continuons de protéger les Français", a t-il déclaré via le compte Twitter de l'Etat-major.

 

13h28: Le musée est fermé au public "jusqu'à nouvel ordre", peut-on lire sur le site officiel du Louvre  en raison de l'"incident grave survenu ce vendredi matin dans la galerie marchande du Carrousel", sans plus de précisions pour l'instant quant à la date de réouverture.

 

13h17: L'identité de l'agresseur des militaires restait inconnue à la mi-journée. Selon les informations du Parisien, il n'avait pas de papier sur lui. Il aurait été blessé au flan et à la fesse par les tirs des soldats. Il est actuellement soigné au à l'hôpital européen Georges-Pompidou, dans un état grave.

Par ailleurs, un second militaire aurait été blessé en plus de celui légèrement touché à la tête, mais il ne s'agirait que d'une entorse à la cheville. 

 

13h07: Les candidats à la présidentielle François Fillon et Emmanuel Macron ont également fait part de leur soutien envers les forces de sécurité françaises. De même que Marine Le Pen qui a souligné la menace de "barbarie islamiste". 

 

13h01: En déplacement à Malte pour le sommet informel de l'Union européenne, François Hollande a salué sur Twitter la réaction des militaires agressés. "Je salue le courage et la détermination dont ont fait preuve les militaires, ce matin, au Carrousel du Louvre", a -t-il écrit.

 

12h52: La station de métro Palais Royal - Musée du Louvre a été rouverte aussi bien en ce qui concerne la ligne 1 que la ligne 7, a annoncé la RATP. Le trafic est redevenu normal sur les deux lignes.

12h48: Benoît Brulon, porte-parole de l'opération Sentinelle en Île-de-France, a expliqué que les militaires pris à partie ont d'abord tenté de maitrisé leur agresseur à mains nues, en vain. Ils ont ensuite été obligés de faire usage de leurs armes. 

 

12h45: Bernard Cazeneuve a pris la parole en direct pour une première réaction filmée sur l'attaque de ce vendredi matin contre des militaires au Louvre. "On ne dira jamais assez à quel point les militaires, les représentants des forces de sécurité et de renseignement agissent quotidiennement en donnant le meilleur d'eux-mêmes dans un contexte de tension forte pour faire en sorte que des attentats ne se produisent pas et que la protection de nos citoyens soit assurée", a-t-il fait savoir avant d'exprimer "sa gratitude, sa reconnaissance et ses félicitations" aux militaires agressés. 

 

12h34: Selon BFMTV, la seconde personne interpellée après l'attaque des militaires au Louvre ce vendredi matin n'aurait pas de lien avec l'attaque. Il a été arrêté par des policiers déployés à la station Louvre-Rivoli. Il s'agit d'un homme portant une ceinture lombaire, ce qui a probablement laissé penser aux forces de l'ordre qu'il s'agissait d'une ceinture d'explosifs.

 

12h28: L'assaillant de la patrouille de militaires du Louvre est actuellement opéré à l'hôpital européen Georges-Pompidou. Touché au ventre par au moins une des cinq balles tirées par les militaires, son pronostic vital est engagé. 

 

12h23: Le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, a écourté son déplacement en Bretagne pour rentrer à Paris. Il doit se rendre au chevet du militaire blessé dans l'agression. 

 

12h16: Le second individu interpellé a été arrêté par trois policiers en civil à la sortie du métro Louvre-Rivoli. Cet homme âgé d'environ 35 ans a été plaqué à terre et a été emmené très rapidement dans le local de la RATP.

 

12h: D'après le journal L'Express qui cite une source proche de l'enquête, l'agresseur de la patrouille de militaires est sérieusement blessé. Son pronostic vital serait engagé.

 

11h56: Une enquête est ouverte en "flagrance du chef de tentatives d’assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle", a indiqué le parquet de Paris. Les investigations ont été confiées à la section anti-terroriste de la Brigade criminelle de la police judiciaire de Paris (SAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

 

11h54: Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux "présidera ce vendredi en début d'après-midi Place Beauvau une réunion de travail avec les directeurs concernés par l'événement", a fait savoir le compte Twitter de son ministère. 

 

11h52: La maire de Paris Anne Hidalgo a salué, devant le Louvre où elle s'est rendue , "l'extrême réactivité des forces de police, des militaires de l'opération Sentinelle". Et d'ajouter: "je pense au militaire blessé et je veux lui dire la solidarité et l'affection de tous les Parisiens.

 

11h40: Benoît Hamon, candidat du PS à l'élection présidentielle de 2017, a réagi à l'agression d'une patrouille de militaires au Louvre sur Twiiter: "toute ma gratitude aux militaires de l'opération sentinelle qui assurent notre sécurité contre le terrorisme". Et d'ajouter: "j'adresse mes pensées au soldat attaqué et blessé au Louvre et je salue son courage". 

 

11h38: Le porte-parole de l'opération Sentinelle en Ile-de-France, le colonel Benoît Brulon, a expliqué que le militaire qui a ouvert le feu n'était pas celui qui a été blessé. 

 

11h35: En déplacement à Bayeux, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a salué la réaction des militaires et des forces de l'ordre sur le terrain: "c'est avec beaucoup de sang froid que ceux qui étaient en charge de la sécurisation du Louvre ont assuré leur mission, je leur adresse mes félicitations".

 

11h32: Un deuxième personne a été interpellée après l'agression de la patrouille de militaire au musée du Louvre. "Son implication sera déterminée par le Procureur de la République", a fait savoir Pierre-Henry Brandet.

 

11h30: Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, a tenu à saluer "la réactivité des personnels du musée du Louvre qui ont mis à l'abri les visiteurs".

 

11h27: La préfecture de police de Paris a annoncé que les visiteurs qui se trouvaient dans le Louvre au moment de l'attaque ont été confinés dans les souterrains du musée, par mesure de sécurité.

 

11h23: Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a déclaré que l'attaque des militaires du Louvre était "visiblement à caractère terroriste".

 

11h21: Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur a fait savoir que Bruno Le Roux, actuellement en déplacement, "se tient informé de la situation et se rendra au chevet du militaire".

 

11h17: Florian Phillipot a rapidement réagi à l'agression d'une patrouille de militaire ce vendredi matin. "Apparemment la menace islamiste a encore frappé au cœur de Paris. Tout reste à faire. #Louvre", a-t-il tweeté. 

 

11h13: Le contenu des deux sacs à dos portés par l'agresseur a été fouillé par les démineurs. Ils ne contenaient pas d'explosifs selon la préfecture de police.

 

11h11: Malgré de sérieuses blessures à l'abdomen, l'agresseur des militaires est toujours en vie et a été pris en charge par les pompiers et évacué vers un hôpital parisien sous bonne escorte. 

 

11h08: Le militaire agressé a tiré à cinq reprises sur son agresseur. Ce dernier a été sérieusement blessé au ventre.

 

11h06: Toujours selon le préfet de police: l'un des militaires a été légèrement blessé au cuir chevelu. Il a été pris en charge par les secours. Son état ne présente aucune gravité. 

 

11h03: Selon le ministère de l'Intérieur qui cite le préfet de police de Paris, "un attaquant armé d'une machette s'est précipité vers les militaires et policiers en sécurisation au Carrousel du Louvre".

 

11h01: Selon les premières informations disponibles, la patrouille de militaires agressée appartenait aux hommes du 1er régiment de Chasseurs Parachutistes.

 

10h56: Selon la préfecture de police, l'agresseur des militaires aurait proféré des menaces et aurait crié "Allah Akbar".

 

10h47: L'arrêt de métro Palais Royal - Musée du Louvre, déservi par les lignes 1 et 7, a été fermé par mesure de sécurité.

 

10h36: Le ministère de l'Intérieur, qui parle, via Twitter, d'un "événement grave de sécurité publique" et demande de ne pas diffuser de fausses informations sur les réseaux sociaux.

 

10h25: Selon le journal L'Express, l'un des militaires a été légèrement blessé. 

 

Un militaire déployé dans le cadre du plan Sentinelle a fait usage de son arme à paris ce vendredi 3 vers 10h. Il a tiré sur un homme armé d'un couteau à proximité du Carrousel du Louvre selon RTL. Des informations contradictoires annoncent que l'agresseur a été grièvement blessé ou tué.

Le militaire patrouillait avec trois de ses camarades lorsqu'il a été pris à partie par le suspect qui a tenté de lui porté des coups de couteau. Le soldat a ouvert le feu pour se défendre.

Un périmètre de sécurité a été établi par les forces de l'ordre. Une importante opération de police est en cours, et de nombreux policiers portants des gilets pare-balles ont été déployés. Des démineurs sont sur place. En effet, des médias étrangers précisent que l'homme qui a agressé les militaire serait porteur d'une valise.

Le musée parisien a immédiatement été évacué par les forces de l'ordre et les accès à la rue de Rivoli ont été bouclés. 

Un militaire a tiré sur un homme armé d'un couteau à proximité du Louvre ce vendredi matin à Paris.


Commentaires

-