EN DIRECT - Attentats à Bruxelles: Laachraoui aurait été identifié comme le 2e kamikaze de l'aéroport

LIVE: la Belgique frappée par le terrorisme

EN DIRECT - Attentats à Bruxelles: Laachraoui aurait été identifié comme le 2e kamikaze de l'aéroport

Publié le :

Mardi 22 Mars 2016 - 08:55

Dernière mise à jour :

Mercredi 23 Mars 2016 - 21:07
L'aéroport Zaventem et le métro de Bruxelles ont été attaqués par des terroristes mardi. Les explosions, plus d'une trentaine de morts et trois cents blessés, parmi lesquels dix Français. Deux kamikazes ont été identifiés comme les frères Bakraoui, tandis que Najim Laachraoui, artificier présumé du 13 novembre, serait l'un des terroristes ayant trouvé la mort lors de l'attaque de l'aéroport Zaventem.
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
©DR
-A +A

21h

C'est la fin de ce direct sur les suites des attentats à Bruxelles de mardi. Merci d'avoir suivi ces événements sur FranceSoir.fr, plus d'informations à venir dès demain matin sur notre site.

Notre dossier spécial est à consulter en cliquant ICI.

 

20h06

A propos du sort de Najim Laachraoui, qui aurait été identifiée comme le deuxième kamikaze de l'aéroport de Zaventem, à en croire des sources policières, il faut rester prudent. Le quotidien belge De Standaard est le premier à avoir dévoilé ces éléments, suivis par plusieurs autres médias d'outre-Quiévrain et Français. L'Agence France Presse annonce également cette information, se basant sur ses propres sources.

Pour autant, à cette heure, mercredi soir, le parquet fédéral ou les autorités belges n'ont pas confirmé officiellement.

 

19h53

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé ce mercredi que ses services avaient renvoyé en juin 2015 en Belgique le terroriste Ibrahim El Bakraoui, qui a participé à l'attaque de l'aéroport de Bruxelles mardi. Celui-ci aurait alors été relâché "malgré les avertissements" d'Ankara, a dénoncé Erdogan.

Faux, répond le ministre belge de la Justice Koen Geens, ce mercredi soir. "Il s'agit plus que probablement d'un renvoi par la Turquie à la frontière syrienne. A ce moment, la personne concernée n'était pas connue chez nous pour terrorisme, c'était un criminel de droit commun en liberté conditionnelle", a-t-il expliqué. Puis d'ajouter: "lorsqu'il a été renvoyé, ça aurait été, selon l'information que le parquet fédérale m'a communiquée, vers les Pays-Bas et non vers la Belgique".

 

19h41

Un nouveau bilan communiqué par les autorités belges. Celui-ci fait état de 31 morts et 300 blessés de 40 nationalités différentes qui ont été touchés lors des attentats de mardi matin à Bruxelles. Parmi eux, 150 personnes sont encore hospitalisées ce mercredi soir, dont 61 patients gravement atteints. Quatre victimes, dans le coma, n'ont toujours pas pu être identifiées.

 

19h38

Des milliers de Belges se réunissent à nouveau ce mercredi soir, dans une ambiance presque festive, place de la Bourse à Bruxelles pour rendre hommage aux victimes des attentats.

 

19h32

Les victimes des attentats de mardi à Bruxelles "sont de plus de 40 nationalités différentes", selon un communiqué du gouvernement belge. "De nombreux blessés graves sont encore en vie grâce aux interventions rapides et efficaces des services de secours en plus de la bonne organisation instaurée par les hôpitaux (...). Concernant les blessures graves, il s’agit le plus souvent de brûlures, parfois accompagnées de blessures de guerre comme des lésions liées à une puissante explosion et à la pénétration par fragments métalliques".

 

19h26

L'AFP annonce à son tour que Najim Laachraoui aurait été identifié comme le deuxième kamikaze de l'aéroport de Zaventem, à Bruxelles. L'agence cite des sources policières.

Pour autant, toujours aucune confirmation officielle concernant la mort de l'artificer présumé des attentats du 13 novembre, dont l'ADN a été retrouvé sur des gilets explosifs utilisés lors des attaques contre Paris et Saint-Denis, ainsi que dans plusieurs planques utilisées par Salah Abdeslam durant sa cavale.

 

19h01

L'information de la mort en kamikaze de Najim Laachraoui lors de l'attentat contre l'aéroport Zaventem commence a être relayée également par les médias français. Pas encore de confirmation officielle toutefois.

Qui est Najim Laachraoui, soupçonné d'être l'artificier des attentats de Paris et devenu l'homme le plus recherché d'Europe depuis les attaques de mardi matin à Bruxelles? Son portrait par FranceSoir.fr est à lire ICI.

 

18h56

Najim Laachraoui aurait été identifié comme étant le second kamikaze s'étant fait exploser à l'éaroport de Bruxelles, annoncent les médias belges.

Celui-ci ayant déjà été annoncé capturé, ce matin même, par la presse d'outre-Quiévrain, l'information est à considérer avec prudence, même si la RTBF, notamment, annonce une information "confirmée".

 

18h44

Une minute de silence nationale est prévue demain, jeudi 24, en Belgique, a décidé le gouvernement, en accord avec le Parlement fédéral.

 

18h28

Un kamikaze aurait été extradé depuis la Turquie vers la Belgique en juin 2015, selon le président turc Recep Tayyip Erdogan. Remis à la police belge, il aurait pourtant été relâché "malgré les avertissements" d'Ankara, a-t-il ajouté, ce mercredi en fin d'après-midi.

Dans la foulée, les autorités d'outre-Quiévrain ont formellement démenti ces déclarations.

 

18h21

Le Centre de crise belge vient publier un message rappelant que la circulation des métros à Bruxelles va être interrompue à partir de 19h, comme cela a été annoncé mardi.

 

17h21

Il y avait "certainement plus de 2.000 personnes rassemblées" Place de la Bourse, à Bruxelles, ce midi pour la minute de silence organisée en hommage aux victimes des attentats de mardi matin, selon les services municipaux. Elus, policiers et simples badauds ont déposé de nombreuses fleurs, bougies et autres témoignages sur la place.

 

17h04

Une réunion extraordinaire des ministres de l'intérieur et de la justice de l'Union européenne doit se dérouler demain, jeudi 24, à Bruxelles. Au menu, forcément, la lutte contre le terrorisme.

 

17h

Les frères Chérif et Saïd Kouachi ont attaqué Charlie Hebdo en janvier, Salah et Brahim Abdeslam Paris le 13 novembre, Djokhar et Tarmelan Tsarnaïev sont responsables de l'attentat contre le marathon de Boston, en 2013. Et maintenant les frères Brahim et Khalid El Bakraoui, qui se sont fait exploser à Bruxelles mardi. De nombreux frères de sang sont devenus frères d'armes pour semer la terreur chez ceux qu'ils considèrent être des "ennemis de l'islam".

Lire notre article consacré à ce sujet: Terrorisme: des frères de sang aussi frères en djihad

 

16h30

Comment sécuriser des milliers de gares, aéroports, stations et autres arrêts? "Tant que l'aviation et les transports publics en général demeureront une cible de choix pour les groupes terroristes, le risque ne pourra jamais être éliminé à 100%", estime un expert.

Lire notre article consacré au sujet: L'impossible défi du risque zéro dans les transports

 

16h00

La station de métro Maelbeek, située sur le territoire de la Ville de Bruxelles, ne rouvrira pas "avant de nombreuses semaines", a indiqué le bourgemestre Yvan Mayeur. La station a été le théâtre mardi d'un attentat sanglant faisant une vingtaine de morts et de nombreux blessés. L'enquête judiciaire étant toujours en cours, la Stib ne peut actuellement pas accéder à la station de métro pour la remettre en état.

 

15h50

Qu'il s'agisse de partir en Syrie ou de passer à l'action violente au nom de l'islam, comme à Bruxelles mardi et Paris en 2015, les cellules djihadistes comportent de nombreuses fratries, pour des motifs logiques et tactiques, selon psychiatres et psychologues spécialisés. Lire notre article sur le sujet en cliquant ICI.

 

15h45

Le trafic des bus est momentanément perturbé dans la capitale belge, a annoncé la régie de transports publics sur Twitter. "Il y a environ la moitié des bus qui circulaient ce matin qui ne sont plus en service. Cela est dû à un manque de personnel", a expliqué François Ledune, porte parole de la STIB. De nouveaux chauffeurs sont attendus pour l'heure de pointe, explique La Libre Belgique.

 

15h40

Selon les informations de BFMTV, deux cartes d'identité belges ont été retrouvées dans un appartement de Schaerbeek, celui où ont été retrouvés les 15 kilos d'explosif. Ces deux nouveaux noms n'étaient pas encore apparus dans le dossier. 

 

15h30

Les ministres européens de l'Intérieur tiendront rapidement une réunion extraordinaire à la suite des attentats commis hier à Bruxelles. Le commissaire européen à la Migration et aux Affaires intérieurs, Dimitris Avramopoulos a déclaré qu'elle se tiendrait "le plus rapidement possible, peut-être dans les deux prochains jours".

 

15h00

Après s'être rendus à l'hôpital  Erasme à Anderlecht, le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique se rendront ce mercredi après-midi à l'hôpital militaire Reine Astrid afin de rendre visite aux nombreux blessés suite aux attentats qui ont frappé Bruxelles mardi 22 au matin. Selon un dernier bilan, 31 personnes ont trouvé la mort dans ces attaques et 270 autres ont été blessées. 

 

14h53

En déplacement à Bruxelles ce mercredi, la maire de Paris Anne Hidalgo s'est recueillie sur place, assurant que "Paris et Bruxelles ne font qu'un". "Je suis venue apporter l’affection, la solidarité, l’amitié de Paris et de tous les Parisiens", a-t-elle déclaré avant d'ajouter: "hier, Paris était blessé. Hier, Bruxelles était blessée. C’est le même cœur qui est blessé et nous sommes ici, femmes et hommes qui aiment la vie, montrer que la vie que nous proposons est bien meilleure que la mort qu’ils nous proposent".

 

14h50

Les célébrités ont, elles aussi, tenu à soutenir la Belgique quelques heures après les attaques revendiquées par l'Etat islamique. C'est notamment le cas de la chanteuse Adele qui a chanté mardi soir, lors d'un concert à Londres, Make you feel my love de Bob Dylan  en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles. Johnny Halliday a lui aussi tenu à apporter son soutien en écrivant un petit message via Instragram: "De tout cœur avec vous en Belgique".

 

14h45

Le match de football qui devait se tenir à Bruxelles le 29 mars prochain entre la Belgique et le Portugal, ne sera finalement pas annulé comme annoncé précédemment. En revanche, pour des raisons de sécurité, il se tiendra au Portugal, à Leira, le 29 mars à 20h45. La rencontre se disputera à huis clos, a déclaré la fédération de football belge.

 

14h35

Frappé mardi par un attentat meurtrier, l'aéroport international de Bruxelles restera fermé jusqu'à jeudi, a annoncé ce mercredi 23 sur Twitter, le PDG de la société gestionnaire Brussels Airport. "Il n'y aura pas de vols commerciaux arrivant ou partant de l'aéroport de Bruxelles jeudi 24 mars", a écrit Arnaud Feist dans un tweet en anglais. Les passagers sont priés de contacter leur compagnie aérienne pour plus d'instructions.

 

14h20

Invité ce mercredi de France Inter, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est revenu sur les dispositions prises par la France pour renforcer la sécurité. Sa stratégie: déployer "le maximum de forces dans les infrastructures de transports", organiser "le maximum de patrouilles afin d'avoir une action dissuasive puis nous exerçons des contrôles systématiques sur les vols extra-Schengen de manière à contrôler les retours de ceux qui viendrait du théâtre des opérations terroristes", puis prendre "le maximum de précautions concernant les personnels qui y travaillent". Lire notre article en cliquant ICI. 

 

13h55

Soupçonné d'être l'artificier des attentats de Paris et Bruxelles, Najim Laachraoui est devenu l'homme le plus recherché d'Europe. Ce jeune belge de 25 ans, dont l'ADN a été retrouvé sur du matériel explosif et dans plusieurs planques occupées par les commandos de Paris, s'était rendu en Syrie en février 2013. Lire notre portrait de lui en cliquant ICI.

 

13h40

Le chauffeur de taxi, qui a pris en charge les trois hommes à Bruxelles, a permis aux services de police de retrouver le domicile des suspects. "15kg d’explosif de type TATP ont été retrouvés, 30 litres d’eau oxygénée, un détonateur, une valise remplie de clous, des ventilateurs et d’autres matériels nécessaires à la création d'engins explosifs" a indiqué le procureur fédéral belge. 

 

13h25

Le procureur belge fait le point sur l'enquête concernant les attentats de Bruxelles:

"Une photo montrant les trois suspects de l'aéroport a été diffusée. L'un de ses trois suspects a été identifié grâce à ses empreintes".

"Le suspect au centre de la photo est Ibrahim El Bakraoui, de nationalité belge".

"Le second kamikaze à gauche sur la photo n'a pas encore été identifié".

"La personne de droite sur la photo n'a pas été identifiée, il a déposé un sac qui contenait la charge explosive la plus grande."

"Aucune arme de guerre ou de poing n'a été retrouvée à l'aéroport".

"Plusieurs perquisitions ont été menées. Dans une poubelle d'une rue du quartier Schaerbeek, les enquêteurs ont retrouvé un ordinateur avec le testament d'Ibrahim El Bakraoui".

 "Il y déclare: +être dans la précipitation, être  recherché de partout, ne plus être en sécurité et que s'il s'éternise, il risque de se retrouver au côté de Salah Abdeslam dans une cellule+".

"Une personne a été interpellée à l'issue d'une quatrième perquisition et est actuellement entendue par les enquêteurs".

"Le kamikaze de la station Maelbeek a été identifié par ses empreintes, il s'agit de Khaled El Bakraoui".

"Nous déplorons en l'état actuel 270 blessés et 31 victimes décédées. Ce chiffre risque de malheureusement évoluer dans les heures qui viennent".

 

13h00

Manuel Valls a annoncé depuis la Belgique que le bilan des blessés français s'est alourdi. Ils sont désormais 10 à être soignés par les services de santé belge. Quatre ont été gravement touchés.

 

12h55

Charles Michel a tenu une conférence de presse avec Manuel Valls à Bruxelles. Le Premier ministre belge a expliqué que "le terrorisme ne connait pas de frontières" et que "ce sont les valeurs européennes qui sont agressées par les terroristes". Et d'ajouter: "nous sommes déterminés malgré un sentiment de douleur profond, à protéger ces valeurs. Ce sont des ennemis de la liberté et de la démocratie qui se dissimulent et frappent avec lâcheté". "Plus que jamais la France et la Belgique sont unies, dans la douleur, mais aussi dans la solidarité pour lutter contre les terroristes. Il faut être unis et rassembler", a dit Charles Michel avant de céder la parole à Manuel Valls.

Le Premier ministre a souligné "le courage et la détermination" de Charles Michel face à "ces terribles attentats". Et de rappeler que: "nos deux pays et nos peuples sont unis dans la douleur, nous sommes des peuples frères. Notre destin est commun".  "Nous savons que les menaces sont plus que jamais présentes en Europe et dans nos deux pays (...) cela confirme l'ampleur et la diffusion de la menace terroriste", a expliqué le locataire de Matignon qui a souligné que "nous attendons que l'Europe mette en œuvre certaines décisions et notamment que le Parlement européen vote le PNR". Avant de conclure avec gravité: "il faut tourner la page de l'angélisme et de l'insouciance".

 

12h30

Le match Belgique-Portugal, initialement prévu mardi 29, est annulé pour des raisons de sécurité, annonce l'équipe des Diables rouges sur leur site internet.

 

12h25

Manuel Valls était aux côtés de son homologue belge Charles Michel et du roi des Belges à la Commission européenne à Bruxelles pour respecter la minute de silence. Il doit aller déposer une gerbe en hommage aux victimes du métro dans quelques instants.

 

12h15

Contrairement à ce qui a été annoncé ce mercredi matin, Najim Laachraoui n'a pas été arrêté ce mercredi à Anderlecht. Un autre suspect a par contre bien été arrêté, son apparence physique ne correspondrait pas à celle de l'artificier présumé des attentats de Paris et de Bruxelles.

 

12h10

Outre les traces ADN retrouvées sur du matériel explosif lors des attaques du 13 novembre, Najim Laachraoui avait été contrôlé, le 9 septembre dernier, à bord d'une Mercedes à la frontière austro-hongroise en compagnie de Salah Abdeslam et de Mohamed Belkaïd, l’Algérien de 35 ans abattu par la police mardi de la semaine dernière à Forest. Selon plusieurs médias belges, Najim Laachraoui aurait été arrêté par les forces spéciales dans une pizzeria d'Anderlecht.

 

12h05

Les habitants de Bruxelles sont venus nombreux place de la Bourse pour observer la minute de silence en hommage aux victimes. Partout dans la capitale belge le temps s'est suspendu pendant cette minute de recueillement en mémoire des morts et des blessés des attentats de mardi. Tous les drapeaux de ville sont en berne, aussi bien les oriflammes belges que ceux de l'Union européenne.

 

11h50

Au lendemain des attaques meurtrières à Bruxelles, le Premier ministre Manuel Valls a affirmé au micro d'Europe-1 que l'Euro 2016 de football, qui se tiendra du 10 juin au 10 juillet, ne sera ni reporté ni annulé. Pour lui, supprimer la tenue de l'évènement reviendrait à laisser gagner les terroristes. A lire notre article sur le sujet en cliquant ICI.

 

11h45

Selon le ministre des affaires étrangères belge, Didier Reynders, il y aurait probablement "plus de 40 nationalités différentes" recensées parmi les blessés et les morts. Au moins huit Français ont été blessés, dont trois "grièvement", selon le Quai d'Orsay, quatre Américains (trois missionnaires mormons et un officier de l'armée de l'air) ont été blessés dans l'attentat de l'aéroport. Tandis qu'une Péruvienne a été tuée lors de cette même attaque, ainsi qu'une Marocaine, selon l'agence MAP. 

11h40

Le premier ministre belge, Charles Michel, et la ministre de la santé, Maggie De Block, ont accueilli le roi Philippe et la reine Mathilde à leur arrivée à l'hôpital Erasme, à Bruxelles. Le couple royal belge s'est rendu au chevet d'une partie des 200 personnes qui ont été blessées lors des attentats de Bruxelles de mardi. 

11h35

Les frères El Bakraoui, deux Bruxellois, ont été identifiés parmi les kamikazes présumés des attentats qui ont ensanglanté Bruxelles mardi. Brahim El Bakraoui aurait servi de bombe humaine lors de l'attentat contre l'aéroport de Zaventem, tandis que son frère Khalid aurait actionné sa bombe dans le métro. Lire notre portait des deux terroristes présumés en cliquant ICI.

 

11h25

Najim Laachraoui est un jeune belge de 25 ans, qui s’est rendu en Syrie en février 2013, est soupçonné d’avoir servi de soutien logistique aux commandos qui ont perpétré les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Son ADN a été retrouvé sur du "matériel explosif" devant le Stade de France, à Saint-Denis, et au Bataclan. Son empreinte génétique a été mise en évidence dans un appartement de Bruxelles où ont été découvertes des traces ADN de Salah Abdeslam et de Bilal Hadfi, ainsi que du matériel destiné à la préparation d’explosif. 

 

11h10

Najim Laachraoui, également connu sous le nom de Soufiane Kayal, recherché dans l'enquête sur les attentats de mardi à Bruxelles, aurait été arrêté à Anderlecht ce mercredi, une commune de Bruxelles, selon le journal La Dernière Heure. L'homme est un complice présumé de Salah Abdeslam, et son ADN a été retrouvé sur plusieurs ceintures qui ont explosé lors des attentats de Paris. Il est suspecté d'être l'artificier des attentats de Paris et de Bruxelles.

 

10h55

Pour la CFDT Transports Environnement, les mesures de sécurité renforcée annoncées dans les transports son "irréalisables". "Vouloir exiger la présentation d'un titre de transports et/ou une pièce d'identité pour accéder aux zones publiques dans des infrastructures de transports n'est en aucun cas réalisable", écrit la fédération dans un communiqué. Cela "risque de provoquer des situations ingérables pour les différents services de sûreté et de sécurité des entreprises de transports et des services régaliens de l'Etat", poursuit la CFDT-Transports.

 

10h25

Selon la RTBF, les frères El Bakraoui ne seraient pas morts tout les deux à l'aéroport. Brahim El Bakraoui se serait fait exploser dans l'aéroport de Zaventem tandis que son frère Khalid serait le kamikaze de la station de métro de Maelbeek.

 

10h15

Une minute de silence aura lieu à midi à Bruxelles pour rendre hommage aux victimes des attentats de mardi qui ont fait 31 morts et 250 blessés selon un dernier bilan.

 

10h

Le témoignage du chauffeur de taxi qui a véhiculé les terroristes à l'aéroport de Zaventem a permis de faire progresser l'enquête. Grâce à lui, les enquêteurs belges ont pu identifier trois suspects, et mettre en lumière une partie de la préparation des attentats revendiqués par Daech. Lire notre article sur le sujet en cliquant ICI.

 

9h30

En ce mercredi de deuil, les quotidiens nationaux ont ouvert naturellement leurs éditions sur les attaques qui ont visé l'aéroport international de Zaventem et la station de métro de Maelbeck, mardi à Bruxelles. Selon le dernier bilan, les attentats ont fait 31 morts et 250 blessés. Lire notre article sur le sujet en cliquant ICI.

 

9h00

Les frères El Bakraoui seraient les deux kamikazes de l'attentat de l'aéroport de Zaventem, selon une information de la RTBF. L'un d'entre eux, Khalid, aurait loué sous une fausse identité l'appartement de Forest, où s'était caché Salah Abdeslam et dans lequel avait éclaté une fusillade avec la police. Lire notre article sur le sujet en cliquant ICI

 

8h30

La police belge a diffusé les images de trois hommes qui seraient les auteurs présumés d'un des deux attentats de Bruxelles. Deux d’entre eux seraient morts, le troisième est activement recherché. Lire notre article sur le sujet en cliquant ICI.

 

8h15

Après l'émotion, place à l'enquête. Au lendemain des attentats meurtriers à Bruxelles, revendiqués par les djihadistes du groupe Etat islamique, le parquet de Paris a ouvert une enquête en France du fait de la présence de huit Français parmi les victimes. Parmi eux: trois sont blessés grièvement. Lire notre article sur le sujet en cliquant ICI.

 

8h00

Pour rendre hommage aux victimes des attentats meurtriers qui ont frappé Bruxelles mardi, de nombreux monuments emblématiques du monde entier ont été illuminés aux couleurs du drapeau belge. Parmi eux: la Tour Eiffel, le World Trade Center mais aussi la porte de Brandebourg. Lire notre article sur le sujet en cliquant ICI.

 

7h30

Suite aux attentats meurtriers qui ont secoué mardi la ville de Bruxelles, de nombreux rassemblements ont eu lieu en hommage aux victimes. En geste de solidarité, François Hollande a annoncé que les drapeaux seront mis en berne jusqu'à vendredi inclus. Lre notre article sur le sujet en cliquant ICI.

 

22h40

C'est la fin de ce direct sur les attentats à Bruxelles de ce mardi. Merci d'avoir suivi ces événements dramatiques sur FranceSoir.fr, plus d'informations à venir dès demain matin sur notre site. La synthèse de la journée est à lire en cliquant ICI et notre dossier spécial à consulter ICI.

Il était aux alentours de 8h, ce mardi matin, lorsqu'une première explosion a retenti dans le hall numéro quatre de l'aéroport Zaventem de Bruxelles, suivie d'une autre quelques secondes plus tard. Sous le choc, les autorités belges ont immédiatement mobilisé d'importants moyens pour boucler la zone et secourir les victimes. Puis une troisième déflagration a également fait un carnage, mais dans le métro de la ville cette fois, à la station Maelbeek. Soit en plein cœur du quartier européen de la capitale de l'UE, à quelques mètres du Parlement des 28.

Dans un premier temps prudent, le Premier ministre Charles Michel a très vite pris la parole pour dénoncer "deux attentats aveugles, violents et lâches", tandis que le niveau d'alerte était rehaussé au niveau quatre, le maximum pour cet équivalent de Vigipirate en France.

Les derniers bilans officiels, encore provisoires, font état d'au moins une trentaine de morts et plus de deux cents blessés, pour certains très gravement. Huit Français ont été touchés dans ces attentats, dont trois grièvement, selon le Quai d'Orsay. "Ce bilan est très évolutif, et pourrait changer pendant la nuit", a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère, selon qui les blessés français ont été touchés tant à l'aéroport que dans le métro attaqués.

Au moins un des terroristes aurait survécu et un avis de recherche avec une photo tirée d'images de vidéosurveillance a été émis en fin de journée de ce mardi. Dès le début de matinée, la Belgique a ouverte une enquête et déployé de nombreux membres des forces de l'ordre, ainsi que des militaires. Des perquisitions ont notamment été menées dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, selon les autorités. Celles-ci ont toutefois demandé aux médias de rester discrets sur les opérations de police afin de ne pas compromettre la traque en cours du ou des suspect(s).

Tout en envoyant de nombreux messages de soutien à la population belge, les pays voisins ont renforcé leur sécurité. En France, ce sont 1.600 hommes supplémentaires qui ont été mobilisés, a annoncé Bernard Cazeneuve dès la mi-journée. La présence des policiers, gendarmes et militaires a ainsi été renforcée dans les aéroports et les transports publics, ainsi qu'aux frontières.

Une minute de silence doit être observée en Belgique demain, mercredi 23, à midi. Une "marche contre la peur" est également prévue dimanche 27 à Bruxelles, à partir de 14h. "Il est important de montrer que la Belgique refuse de se soumettre au terrorisme. Ce rassemblement sera le symbole du vivre ensemble et d'une solidarité indispensable en ces moments difficiles", a annoncé le porte-parole du Parlement européen Emmanuel Foulon.

 

21h52

Le détail du mode opératoire des terroristes qui ont frappé l'aéroport Zaventem de Bruxelles, ce mardi matin, a été détaillé par les autorités. Les trois kamikazes seraient "venus en taxi", selon le bourgmestre de Zaventem, Francis Vermeiren. "Leurs bombes étaient dans les valises. Ils ont mis leurs valises dans des chariots. Les deux premières bombes ont explosé. Le troisième a aussi mis sa valise sur un chariot mais il a dû paniquer, elle n’a pas explosé".

Le troisième homme serait le même que celui pour lequel un avis de recherche a été émis par la police fédérale belge (à voir en intégralité en cliquant ici), et qui aurait donc survécu. Il est pour l'heure, ce mardi soir, activement recherché.

Les deux explosions qui ont retenti peu après 8h dans les halls du plus grand aéroport de Bruxelles ont, selon les derniers bilans provisoires, fait une dizaine de morts et près d'une centaine de blessés, pour certains gravement.

 

21h45

Les trois terroristes présumés arrêtés en Allemagne (voir ci-dessous) seraient des ressortissants kosovars. Ils sont soupçonnés de "préparer un acte criminel dangereux", selon les autorités allemandes.

 

21h42

La police allemande aurait arrêté trois suspects qui pourraient être liés à un possible groupe terroriste, avance ce mardi soir La Libre Belgique se basant sur des sources d'outre-Rhin. Un éventuel lien avec les attentats de Bruxelles n'est pour l'heure pas évoqué.

 

21h31

Une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" a été ouverte par le parquet antiterroriste de Paris suite aux attentats de ce mardi matin à Bruxelles, des Français ayant été touchés.

 

21h29

L'aéroport de Bruxelles-Zaventem restera fermé demain, mercredi 23, toute la journée.

 

21h26

Ce mardi après-midi, Manuel Valls s'est dit ouvert à "examiner" la création d'une peine de prison à vie effective pour les terroristes. "Nous n'avons aucun problème à examiner toutes les mesures qui soient efficaces, dans le cadre de notre Etat de droit, dans le respect évidemment de nos valeurs", a-t-il ainsi répondu à une question posée par Nathalie Kosciusko-Morizet à l'Assemblée nationale.

La députée de l'Essonne soulignait le fait que Salah Abdeslam "pourra, alors qu'il n'aura pas encore 50 ans, demander un aménagement de peine", même s'il est condamné à perpétuité en France pour son rôle dans les attentats du 13 novembre.

 

21h21

Les kamikazes qui ont attaqué l'aéroport de Zaventem ce mardi matin transportaient leurs bombes "dans des valises", selon les autorités Belges.

De ces trois terroristes, deux seraient morts lors de l'attentat et un autre aurait survécu. Il est activement recherché.

 

21h12

"On craignait depuis pas mal de temps qu'il y ait d'autres attentats, on connaissait l'existence de réseaux et le niveau de menace était très élevé", a déclaré ce mardi soir le ministre des Affaires étrangères belge Didier Reynders sur France-2. Puis de concéder: "on a à faire face à des terroristes très déterminés. Malgré les mesures de protection, on peut difficilement empêcher le passage à l'acte".

Le ministre a également rappelé qu'"il y a des personnes encore dans la nature", en référence notamment à l'avis de recherche d'un suspect, accompagné d'une photo, émis par la police fédérale belge (à voir en intégralité en cliquant ICI). L'homme visé serait un des terroristes ayant participé à l'attaque contre l'aéroport de Zaventem, ce mardi matin.

Pour rappel, une cellule de crise est ouverte au Ministère des Affaires étrangères français, joignable au 01 45 55 80 00. Ce numéro n'est à utiliser qu'en cas d'urgence.

 

21h05

Des témoins directs des attentats à l'aéroport de Zaventen et dans le métro de Bruxelles ont diffusé des vidéos montrant la panique régnant après les explosions de ce mardi matin.

Des images à voir en cliquant ici pour l'aéroport;

Et ici pour le métro.

Pour rappel les derniers bilans, encore provisoires, font état d'au moins une trentaine de morts et de près de deux cents blessés. "Au moins" huit Français ont été touchés durant les attaques, dont trois grièvement, a confirmé en début de soirée le Quai d'Orsay.

 

20h53

"Nous sommes à niveau de mobilisation" sécuritaire "à un niveau inégalé", a de nouveau répété Bernard Cazeneuve ce mardi soir sur France-2. "Il faut que nous parvenions à trouver les moyens de mettre en place des contrôles permanents et aléatoires dans les aéroports", a-t-il ajouté, évoquant des "patrouilles dynamiques de militaires et de policiers, à pied". Les transports et les "institutions sensibles" sont les cibles prioritaires à protéger, selon le ministre de l'Intérieur.

 

20h41

Une minute de silence sera observée demain, mercredi 23, à midi en Belgique à l'initiative du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

 

20h33

La régie de transports publics bruxelloise, la Stib, vient d'annoncer "faire l'impossible" pour "pouvoir exploiter un réseau de transport public sécurisé" mercredi matin. La possibilité que les perturbations de ce mardi soir se poursuivent n'est donc pas écartée par la Régie, qui invite à suivre notamment ses comptes sur les réseaux sociaux (@stibmivb et facebook.com/lastib) pour rester informer.

 

20h29

La maire de Paris Anne Hidalgo vient d'annoncer qu'elle se rendra à Bruxelles mercredi 23 en fin de matinée, en accord avec les autorités belges. L'élue souhaite " exprimer la solidarité des Parisiens aux Bruxellois " et ne devrait pas rester longtemps, indique son entourage. "Elle ne souhaite pas gêner". 

 

20h26

La classe politique belge aurait pêché par "naïveté", selon le ministre français des Finances Michel Sapin. Selon lui, les autorités d'outre-Quiévrain n'auraient pas dû laisser se développer un bastion islamiste à Molenbeek, cette commune de Bruxelles qui déraye la chronique depuis les attentats du 13 novembre. De nombreux membres des commandos, comme les frères Abdeslam ou encore Abdelhamid Abaaoud y ont vécu et grandi avant de se radicaliser.

"Je ne sais pas s'il faut dire la Belgique en tant que telle mais je pense qu'il y a eu une volonté ou une absence de volonté de la part de certains responsables politiques", a ainsi déclaré le ministre français. Puis d'évoquer "une forme de naïveté" de leur part.

 

20h16

Le ministère des Affaires étrangères français confirme la présence d'"au moins" huit ressortissants français parmi les victimes des attentats de ce mardi à Bruxelles. Trois d'entre eux seraient grièvement atteints, selon ce bilan provisoire.

 

20h14

L'émotion est palpable, place de la Bourse à Bruxelles où est réunie une foule venue rendre hommage aux victimes des attentats de ce mardi. Le Premier ministre Belge Charles Michel et le président de la Commission européenne, le Luxembourgeois, Jean-Claude Juncker sont tombés dans les bras l'un de l'autre, visiblement très émus.

 

20h06

"Paris et Bruxelles sont unies", a tweeté la maire de la capitale français Anne Hidalgo. Son message est accompagné d'une photo de la Tour Eiffel illuminée aux couleurs de la Belgique, une mesure annoncée par l'élue dans le courant de la journée.

 

19h54

Ce sont désormais huit Français blessés qui sont évoqués par les médias, qui citent des sources diplomatiques. Trois de ces victimes seraient gravement touchées.

Pour rappel, une cellule de crise est ouverte au Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, joignable au 01 45 55 80 00.

Les autorités belges ont également mis en place un numéro spécial: le 00 32 (indicatif belge) 25 06 47 11.

 

19h46

Alors que des sources diplomatiques françaises évoquent trois Français parmi les blessés des attentats à Bruxelles de ce mardi, la chaîne d'information en continu i>Télé avance pour sa part le chiffre de cinq ressortissants hexagonaux touchés.

 

19h39

"Nous serons plus forts" suite aux attentats de ce mardi, vient de déclarer le Premier ministre belge Charles Michel, qui s'est mêlé à la foule rassemblée place de la Bourse, à Bruxelles, en hommage aux victimes.

 

19h36

Après Matignon et le Parlement européen, entres autres, l'Elysée a également mis en berne le drapeau français de sa façade en soutien à la population belge, durement frappée par le terrorisme ce mardi matin. Le compte Twitter de la présidence de la République affiche également, depuis quelques minutes, une photo de profil sur fond noir à laquelle a été intégré un drapeau belge.

 

19h31

Une "marche contre la peur" sera organisée dimanche 27 à Bruxelles, à partir de 14h, suite aux attentats perpétrés ce mardi matin. "Il est important de montrer que la Belgique refuse de se soumettre au terrorisme. Ce rassemblement sera le symbole du vivre ensemble et d'une solidarité indispensable en ces moments difficiles", a annoncé le porte-parole du Parlement européen Emmanuel Foulon.

 

19h24

"Un engin explosif contenant entre autre des clous " ainsi qu'"un drapeau de l'Etat islamique" ont été découverts lors de perquisitions menées ce mardi à Shaerbeek (commune de Bruxelles), révèle le parquet fédéral belge.

 

19h20

Des Français parmi les victimes. Trois resssortissants hexagonaux ont été blessés durant les attentats à Bruxelles ce mardi, dont un gravement, indique le ministère des Affaires étrangères.

 

19h11

Philippe, le roi des Belges vient de prendre la parole. "Nous sommes déterminés à lutter et à réagir avec calme et dignité. Nous devons conserver notre confiance en nous même, c'est cette confiance qui fait notre force", a déclaré-t-il déclaré.

 

19h07

Les drapeaux devant la Commission européenne, à Bruxelles, ont été mis en berne. Dans les rues de la capitale belge, la présence policière a été sensiblement renforcée, ainsi que les contrôles dans les transports.

 

18h59

Des perquisitions sont en cours en Belgique dans le cadre de l'enquête ouverte suite aux attentats de ce mardi matin et des témoins sont également entendus, annonce le procureur Frédéric Van Leuw.

 

18h49

Un terroriste présumé est "activement recherché", vient de révéler le procureur fédéral belge  Frédéric Van Leuw en conférence de presse. Celui-ci est l'homme dont la photo a été diffusée par la police et qui aurait participé à l'attaque contre l'aéroport de Zaventem ce mardi matin. Ses deux complices seraient morts en kamikazes.

Les deux explosions qui ont soufflé une partie du bâtiment aéroportuaire ont fait au moins 10 morts et blessés des dizaines d'autres, selon les derniers bilans provisoires officiels.

 

18h41

"Vraisemblablement deux des trois suspects de Zaventem se sont suicidés, le 3e est en fuite", a annoncé le procureur fédéral belge Frédéric Van Leuw. Le terroriste présumé en fuite, qui aurait participé à l'attaque contre l'aéroport de Bruxelles, est l'homme sur la photo rendue publique dans l'avis de recherche publié à l'instant par la police fédérale.

Le magistrat a également précisé qu'il "est trop tôt" pour établir un lien entre les attentats de ce mardi matin et les attaques du 13 novembre à Paris.

 

18h37

"Ces attaques, ce sont d'abord des vies brisées en plein vol", a déclaré le Premier ministre belge Charles Michel en conférence de presse qui vient de s'achever. "Pour nous, il y a un avant et un après. Nous sommes frappés par les témoignages, par certaines images", a-t-il ajouté. "La liberté a été frappée dans son cœur ce matin à Bruxelles. Comme elle l'avait été à Paris, Londres et Madrid".

Puis de prévenir: "Je veux dire à ceux qui ont choisi de se porter en ennemis barbares que nous allons rester unis et rassemblés (...) nous sommes déterminés à tout mettre en œuvre pour sauvegarder nos libertés fondamentales".

 

18h32

Le drapeau français mis en berne à Matignon en signe de "solidarité de la France avec le peuple belge", vient de tweeter Manuel Valls, photo à l'appui.

Dans le même temps, le compte du centre de crise belge fournit des détails pratiques sur la circulation des métros ainsi que sur l'état du réseau télécom, surchargé depuis les attaques. "Opérateurs demandent de communiquer en priorité par SMS et d'éviter la téléphonie mobile", indiquent les autorités qui préviennent également qu'il n'y a "toujours pas de métro" circulant à Bruxelles.

 

18h23

L'avis de recherche diffusé par la police fédérale belge est relayé sur les réseaux sociaux officiels des forces de sécurité (voir ICI). "Qui reconnaît cet homme?", interroge par exemple le compte Twitter de la police, photo à l'appui.

 

18h19

Le grand quotidien belge Le Soir dédie une édition spéciale aux attentats meurtriers survenus ce mardi à Bruxelles. Celle-ci est disponible gratuitement en ligne en cliquant sur ce lien.

 

18h09

La police belge vient de publier un avis de recherche. Il s'agit de la photo tirée visiblement d'images de vidéosurveillance d'un "homme à identifier", l'un des terroristes présumés de l'attaque de ce mardi contre l'aéroport Zaventem de Bruxelles. L'avis de recherche complet est à lire en cliquant sur ce lien.

 

17h58

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU, a dénoncé dans les attentats de Bruxelles "des attaques méprisables (qui) frappent le cœur de la Belgique et le centre de l'Union européenne". Il en a également appelé à ce que "la Belgique et l'Union européenne continu(ent) de répondre à la haine et à la violence dont elles sont victimes (ce mardi) par un engagement sincère et durable en faveur des droits de l'homme, de la démocratie et de la coexistence pacifique".

 

17h50

L'organisation Etat islamique a publié deux communiqués, l'un en français et l'autre en arabe, sur les réseaux sociaux. Le groupe djihadiste annonce qu'"un nombre de soldats du Califat - portant des ceintures explosives, des bombes et des fusils mitrailleurs (...) se sont élancés à l'intérieur de l'aéroport de Zaventem de Bruxelles et d'une station de métro pour tuer un grand nombre de croisés". Daech revendique "40 morts et 210 blessés parmi les citoyens des Etats croisés". 

 

17h40

Selon la RTBF, 6 membres de la police fédérale belge ont été blessés, dont un grièvement, lors des deux explosions qui ont eu lieu à l'aéroport de Zaventem. 

 

17h30

Une troisième bombe a été découverte à l'aéroport de Bruxelles et a pu être détruite par des experts artificiers, a annoncé Lodewijk De Witte, le gouverneur de la province du Brabant flamand, où se situe l'aéroport.

 

17h20

Les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE et les dirigeants des institutions européennes ont dénoncé "une attaque sur notre société ouverte et démocratique" après les attentats à Bruxelles. "L'Union européenne pleure les victimes des attaques terroristes à Bruxelles. Ce fut une attaque sur notre société ouverte et démocratique", ont estimé les dirigeants européens dans un rare communiqué commun.

 

17h15

L'aéroport de Bruxelles-Zaventem à Bruxelles, touché par deux explosions ce matin, restera fermé mercredi 23, a indiqué son directeur Arnaud Feist. 

 

17h05

Deux trains Thalys effectueront ce mardi soir l'aller-retour entre Paris et Bruxelles, où le trafic ferroviaire a été interrompu après les attentats, a indiqué la compagnie ferroviaire sur son compte Twitter.

 

16h55

Selon le centre de crise du ministère de l’Intérieur belge, au moins trente personnes ont été tuées lors des attaques qui ont ensanglanté la capitale belge. Vingt personnes sont mortes dans l’explosion à la station de métro Maelbeek, au moins dix à l’aéroport de Zaventem. Plus de 200 personnes ont été blessées, certaines très grièvement.

 

16h40

Manuel Valls a dit ce mardi après-midi ne pas encore savoir s'il y a des Français parmi les victimes des attentats de Bruxelles. "Au moment où nous parlons, nous ne savons pas encore le nombre de victimes, de blessés. Nous ne savons pas si des compatriotes sont concernés par ces attentats", a expliqué le Premier ministre, lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

 

16h25

Selon le site américain d'observation des milieus djihadistes SITE, l'organisation Etat islamique a revendiqué les attentats de ce mardi à Bruxelles par le biais de son "agence de presse" Amaq. Le groupe djihadiste revendique 230 morts et blessés.

 

16h15

Le journal belge La Dernière Heure a diffusé une photo de trois hommes qu'il présente comme les suspects de l'attentat contre l'aéroport Bruxelles-Zaventem. On y voit des hommes pousser chacun leur charriot à bagages. "Sur le cliché, on voit qu'une main des terroristes est gantée. Selon des sources, il permettrait de cacher le déclencheur d'une bombe, d'une ceinture explosive. Les deux hommes de gauche seraient les auteurs du double attentat-suicide et celui de droite serait activement recherché", précise le média belge.

 

16h05

Le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur a annoncé qu'il y avait "beaucoup de nationalités" parmi les blessés des attentats, ajoutant que l'identification des victimes allait "prendre du temps" en raison de la situation "chaotique". "Ca va prendre du temps", a-t-il prévenu, alors que la priorité des enquêteurs est, dans l'urgence, d'identifier l'auteur de l'attentat. "La première personne que les forces veulent identifier, c'est l'auteur", afin de "le distinguer" des victimes, a souligné l'élu.

 

15h55

Le gouvernement fédéral belge a décrété trois jours de deuil national, a annoncé le ministre de l'Intérieur Jan Jambon. 

 

15h40

Selon le porte parole des pompiers de Bruxelles, Pierre Meyse, le décompte des victimes actuels est le suivant: 14 personnes décédées à Maelbeek, 14 personnes décédées à Zaventem également. Près de 70 personnes sont blessées à Maelbeek et 96 personnes sont blessées après l'attentat de Zaventem.

 

15h35

Lors de son discours historique à Cuba, le président américain Barack Obama a mentionné les attentats de Bruxelles, et exprimé sa solidarité avec la Belgique. "Les pensées et prières du peuple américain sont avec le peuple de Belgique", a-t-il déclaré, en ajoutant qu'il était prêt à faire "tout ce qui est possible" pour aider le pays. "Nous devons être solidaires, indépendamment des nationalités, des races, des religions", a-t-il poursuivi.

 

15h20

Bruxelles en état de siège, bilan des attentats et dernières évolutions: lisez notre point à la mi-journée ICI.

 

15h15

Suite aux événements de Bruxelles, le préfet en charge la sécurité de l’aéroport de Roissy, Philippe Riffaut, a confirmé le déploiement de 150 policiers et militaires supplémentaires par rapport aux forces déjà présentes avec le plan Vigipirate.

 

15h05

Selon le dernier bilan des pompiers belges, le bilan des attentats à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem s'alourdit à 14 morts et 92 blessés. Ce qui porte le bilan total des deux attentats à 34 morts et 198 blessés.

 

14h55

La ministre belge de la Mobilité Jacqueline Galant fait savoir que les gares SNCB bruxelloises seront rouvertes à 16h.

 

14h40

La centrale nucléaire belge de Tihange, au bord de la Meuse, a été en partie évacuée, a affirmé mardi la chaîne de télévision belge VTM, sans donner de plus amples précisions. Selon une journaliste de France 24, "seul le personnel non essentiel" a été évacué.

 

14h25

Le bilan provisoire est d'au moins 20 morts et 106 blessés à Maelbeek (17 graves, 23 fortement atteints et 66 blessés plus légers), et au moins 14 morts et 81 blessés dans l'aéroport. Soit 34 morts et environ 187 blessés en tout. D'après les informations données par la chaîne flamande VTM, une ceinture d'explosifs intacte a été retrouvée à l'aéroport de Bruxelles. Une arme de type Kalachnikov a par ailleurs été retrouvée à côté du corps du kamikaze.

 

14h15

Le pape François a adressé un télégramme en français à l’archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr Jozef De kesel, primat de l'Eglise catholique belge. Signé par son secrétaire d'Etat, Mgr Pietro Parolin, le pape François "confie à la miséricorde de Dieu les personnes qui ont perdu la vie et il s’associe par la prière à la peine de leurs proches". 

Le pape François "exprime sa profonde sympathie aux blessés et à leurs familles, ainsi qu’à toutes les personnes qui contribuent aux secours, demandant au Seigneur de leur apporter réconfort et consolation dans l’épreuve" et "condamne à nouveau la violence aveugle qui engendre tant de souffrances".

 

14h00

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a appelé à un "rassemblement silencieux" à 19 heures sur le parvis de l'Hôtel de ville ce mardi pour "rendre hommage aux victimes des attentats de Bruxelles".

 

13h50

L'enquête sur les auteurs des attentats qui ont frappé mardi Bruxelles est "toujours en cours", les autorités craignant qu'il y "ait encore des personnes dans la nature", a indiqué mardi le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders.

 

13h40

La société des transports intercommunaux de Bruxelles (STIB), qui gère le métro bruxellois, a apporté des précisions sur l'explosion à la station Maelbeek. 

Le métro frappé était composé de trois voitures. L’explosion est intervenue juste après que le métro a redémarré en direction d’Arts-Loi. La bombe a explosé dans la deuxième voiture qui était, elle, encore le long du quai. Le conducteur a immédiatement stoppé le convoi et a évacué les autres voitures. 

 

13h30

Dans un communiqué, le parquet fédéral belge demande "instamment" à la presse de "s'abstenir de communiquer des informations relatives à l'enquête judiciaire en cours". Le quotidien belge Le Soir, qui avait annoncé des perquisitions à Bruxelles, a aussitôt déclaré via Twitter qu'il respecterait cette injonction. 

 

13h20

François Hollande a pris ce mardi 22 la parole depuis l'Elysée suite aux "lâches et odieux attentats" de Bruxelles. Il a fait part de sa "solidarité" et des son "amitié au peuple et aux autorités belges" ainsi qu'aux victimes et à leurs proches. Notre article sur l'invention du président de la République à lire ICI.

 

13h15

La France a offert une aide médicale à la Belgique à la suite des attentats perpétrés mardi à Bruxelles, a indiqué le cabinet de la ministre belge de la Santé, Maggie De Block. "La France a proposé 10 SMUR (service mobile d'urgence et de réanimation) et deux hélicoptères, mais nous n'en avons pas encore eu besoin pour l'instant". "Nos hôpitaux sont capables de faire face. Après les attentats de Paris, des plans d'urgence ont été mis en place et des exercices ont eu lieu", a ajouté le cabinet de la ministre belge.

 

13h05

Selon la RTBF, la police fédérale mène actuellement des perquisitions à Bruxelles.

 

12h55

D’après le média kurde Rudaw English, l'organisation terroriste Etat islamique revendique les attentats de Bruxelles de ce mardi matin. 

 

12h50

Les attentats de ce mardi matin à Bruxelles ont provoqué de grosses difficultés dans les télécoms belges, lire notre article sur le sujet ICI.

 

12h45

La Croix Rouge belge appelle au don du sang, notamment pour les groupes sanguins O négatif et A négatif se trouvant en Wallonie. D'après la RTBF, l'association a installé un centre d'accueil de crise dans un hôtel situé au 155 de la rue de la Loi, à Bruxelles.

 

12h40

En direct de l'Elysée, François Hollande a exprimé la solidarité de la France avec la Belgique. Il a déclaré que "le terrorisme a frappé la Belgique, mais c'est toute l'Europe et c'est tout le monde qui est concerné". Il a rappellé que "la France et la Belgique sont liées par l'horreur". Et d'ajouter: "ces attaques surviennent après d’autres. Paris a été particulièrement touché, notamment en janvier et en novembre. D’autres continents ont été touchés, je pense à l’Afrique".

Il a annoncé "une guerre longue" et à appeler à "prendre conscience de l'ampleur et de la gravité de la menace terroriste".

 

12h30

Le point sur les évènements à la mi-journée:

La Belgique est attaquée. Après avoir rechigné à évoquer des attentats suite aux explosions qui ont frappé l'aéroport de Zaventem, le plus grand de Bruxelles, vers 8h, et la station de métro Maelbeek, située en plein cœur du quartier européen de la ville, vers 9h, les autorités belges ont confirmé qu'il s'agissait bien d'actions menées par des terroristes en fin de matinée. Le Premier ministre belge Charles Michel a ainsi dénoncé "deux attentats aveugles, violents et lâches".

Les bilans officiels font état, en milieu de journée, de 15 morts et 55 blessés, dont une dizaine en "urgence absolue", suite à l'attaque dans le métro. Entre 11 et 13 personnes, selon les sources, seraient également décédées ainsi que "de nombreux blessés", parmi lesquels des enfants, à l'aéroport de Bruxelles.

En conséquence la Belgique est désormais en alerte niveau quatre, soit le maximum pour cet équivalent de Vigipirate en France. Les autorités, qui craignent vraisemblablement d'autres attaques ont intimé à la population d'"éviter tout déplacement".

 

En France enfin, Bernard Cazeneuve a annoncé le déploiement de "1.600 policiers et gendarmes supplémentaires en différents points du territoire, aux frontières et dans les infrastructures de transports aérien, maritime et ferroviaire". Alors que les Thalys et Eurostar vers et depuis Bruxelles ne circulent plus, "les accès aux zones publiques dans des infrastructures de transports seront réservés aux personnes munies d'un titre de transport et/ou munies d'une pièce d'identité" et les palpations de sécurité "systématisées", a jouté le ministre.

 

12h25

"Suite aux attentats perpétrés à Bruxelles ce jour, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a demandé aux recteurs de faire annuler tous les voyages scolaires à destination de la Belgique ou en transit par ce pays et de recenser tous les voyages scolaires actuellement en cours en Belgique ou en transit par ce pays", indique un communiqué de l'Education nationale. 

 

12h15

Dans sa première déclaration après les attentats de Bruxelles, François Hollande a affirmé que "c'est l'Europe qui est frappée" et que l'Europe doit prendre "les dispositions indispensables face à la gravité de la menace". "La France qui a été elle-même attaquée en janvier et novembre dernier y prend toute sa part", a ajouté le chef de l'Etat.

 

12h10

"Le Roi et la Reine sont bouleversés par les attentats à l'aéroport de Bruxelles-National et dans le métro bruxellois. Ces actes sont odieux et lâches. Les pensées émues du Roi et de la Reine vont en premier lieu aux victimes et à leurs familles et aux services de secours qui mettent tout en œuvre pour porter assistance aux victimes" a fait savoir la famille royale de Belgique.

 

12h05

La Tour Eiffel sera illuminée ce mardi soir aux couleurs du drapeau belge, en hommage "aux victimes, à leurs proches et à l'ensemble du peuple belge" après les attentats qui ont frappé Bruxelles, a annoncé Anne Hidalgo, la maire de Paris. "Je veux les assurer de ma complète solidarité et de celle des Parisiens", indique la maire dans un communiqué

 

12h

L'explosion qui a retenti ce mardi matin dans le métro de Bruxelles a fait 15 morts et 55 blessés, selon la régie des transports bruxellois STIB, citée par la chaîne de radio-télévision publique belge RTBF. De même source, on parle de dix blessés en état d'urgence absolu.

 

11h55

Le Premier ministre belge annonce que des renforts militaires ont été déployés et que les contrôles aux frontières avec la France et les Pays-Bas ont été renforcés. Il a confirmé que le "niveau 4 de la menace" avait été activé et annoncé des "mesures de sécurité additionnelles", notamment à proximité des centrales nucléaires du royaume.

 

11h50

Le Premier ministre belge Charles Michel a donné la première conférence de presse depuis les attentats de ce matin. "Il y a de nombreux morts" a-t-il annoncé en préambule, "il s'agit de deux attentats aveugles, violents et lâches". "La priorité a été donné aux nombreux blessés". Il a également appelé à "l'apaisement, le calme et la solidarité devant ce qui s'est passé".

 

11h40

Selon les médias belges, le bilan cumulé des attentats de Bruxelles serait de 28 morts dont 15 à la station de métro de Maelbeek.

 

11h35

"Nous faisons face à une menace particulièrement élevée. Nous sommes en guerre. Nous subissons en Europe depuis plusieurs mois des actes de guerre" a annoncé Manuel Valls à sa sortie de l'Elysée.

 

11h30

L'hôpital Saint-Pierre de de Bruxelles appelle aux dons de sang. De nombreuses victimes ont été envoyées dans les hôpitaux de la région bruxelloise.

 

11h20

Bernard Cazeneuve a pris la parole à la sortie d'une réunion de crise à l'Elysée. Il a fait part de la solidarité de la France avec le peuple belge "frappé à son tour par le terrorisme". Le ministre de l'intérieur français annonce que 1.600 policiers supplémentaires ont été déployés en France depuis ce matin.

 

11h10

Depuis 11h, la gare centrale d'Anvers sur la côte belge a été fermée par mesure de sécurité. "Tout porte à croire que nous vivons le jour le plus noir de l'histoire de notre pays depuis la deuxième guerre mondiale", a affirmé le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever. 

 

11h00

Les explosions survenues ce mardi matin à Bruxelles, à l'aéroport international et dans une station de métro, ont fait au moins 21 morts, selon un bilan provisoire peu avant 11H00, a annoncé un porte-parole des pompiers de la capitale belge.

 

Il y a "11 morts" à l'aéroport de Zaventem et également "une dizaine" à la station Maalbeek dans le quartier européen "où il y a eu une très grosse explosion dans le métro", a dit M. Meys. "La plupart des blessés ont déjà été évacués, la situation est assez chaotique".

 

10h55

Tout le trafic Eurostar en provenance ou à destination de Bruxelles est interrompu. La compagnie demande aux voyageurs de repousser leur départ et de ne pas venir à la gare de Bruxelles-Midi. De même pour le trafic des Thalys.

 

10h50

Alors que Bruxelles était frappée par une série d’explosions, entraînant la fermeture des transports en commun et des gares, les autorités belges ont demandé à la population de cesser de circuler. "Restez où vous vous trouvez, privilégiez les SMS", intiment les autorités belges.

 

10h45

Contrairement aux rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, il n'y aurait pas de fusillade dans le quartier du Sabmlon de Bruxelles (source RTBF). Dans la même veine, contrairement à ce qu'affirment plusieurs médias, la vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux n'est pas celle de l'explosion du métro à Bruxelles, ni celle de l'aéroport. Elle a été en tournée par une caméra de vidéosurveillance en Russie en 2011.

 

10h40

"Il convient de limiter les déplacements", a conseillé le ministère des Affaires étrangères français dans une note sur son site internet, après les explosions à Bruxelles. "Une cellule de crise est ouverte au Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, joignable au 01 45 55 80 00", précise le Quai d'Orsay.

 

10h30

Le procureur du royaume de Belgique a annoncé que l'explosion à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem était un attentat-suicide. Il a confirmé le bilan provisoire de 13 morts et 35 blessés.

 

10h25

La préfecture de police de Paris vient d'annoncer le renforcement de la sécurité dans les aéroports, les gares et les transports en commun. La sécurité a également été renforcée dans de nombreux aéroports européens.

Le parquet fédéral belge fait désormais état de 13 morts et d'une trentaine de blessés.

 

10h20

Selon un nouveau bilan de la chaîne flamande VTR, les explosions à l'aéroport de Bruxelles ont fait 13 morts et 35 blessés. De son côté, Sky News évoque 10 morts dans la déflagration au métro Maelbeek, BFMTV parle de son côté de 15 blessés.

 

10h15

L'explosion dans le métro a eu lieu entre la station Maelbeek et la station Arts-loi, en plein cœur du quartier européen de Bruxelles, à 9h11 alors que la rame se trouvait à quai.

Le bilan est inconnu à ce stade, mais plusieurs témoins rapportent que de nombreuses ambulances convergent vers le centre de la ville. Des personnes ont été brulées par le souffle de l'explosion, de nombreux blessés ont été placé dans des couvertures de survie. Des démineurs sont sur place. Selon la porte-parole des transports publics bruxellois, l'explosion ne serait pas d'origine technique.

 

10h05

Après les explosions dans le métro bruxellois et l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, le Premier ministre, Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sont réunis depuis 10h à l'Elysée avec le président de la République. 

 

10h00

Le point sur les évènements à10h:

- Une double explosion a eu lieu à l'aéroport de Bruxelles vers 8 heures, dans le grand hall des départs.

- Au moins une personne est morte, et plusieurs sont blessées, selon un bilan provisoire. Toutefois les médias belges font état de bilans bien plus lourds.

- Une autre explosion est survenue peu après 8 heures à la station de métro Maelbeek, dans le quartier des institutions européennes. Aucun bilan n'est connu à l'heure actuelle.

- Selon un communiqué du gouvernement belge, la piste d'un attentat est "investiguée" après la double explosion survenue à l'aéroport.

- Le niveau de la menace est porté au niveau 4, le plus élevé, "particulièrement pour les gares internationales, métros, aéroports, installations nucléaires, le port d'Anvers". 

 

9h50

Des sources aéroportuaires ont annoncé ce mardi matin que les mesures de sécurité ont été renforcées à l'aéroport parisien de Roissy, après deux explosions dans l'aéroport belge de Bruxelles-Zaventem.

 

9h45

Le compte Twitter officiel du métro bruxellois annonce la fermeture de toutes les stations de métro de Bruxelles. De nombreuses forces de police ont été déployées dans la capitale belge, des blindés de l'armée fédérale se sont positionnés devant les bâtiments importants.

 

9h40

Selon la RTBF qui cite des sources hospitalières, le bilan provisoire des explosions à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem s'élève désormais à dix morts et 30 blessés.

 

9h35

Le ministre de l'Intérieur belge Jan Jambon a annoncé que le niveau d'alerte était remonté à 4, le niveau maximum, sur l'ensemble du territoire belge. Selon la RTBF, trois charges explosives auraient été trouvées dans le hall des départs de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem.

 

9h30

Un numéro d'urgence a été mis en place pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés par les différentes explosions en Belgique: 00 (32) 2 506 47 11 (depuis la France).

 

9h25

Selon la RTBF, une explosion a eu lieu à la station de métro Maelbeek à Bruxelles.

 

9h20

Le premier bilan officiel fait état d'un mort et de plusieurs blessés dans la double explosion à l'aéroport de Bruxelles. Les premiers témoignages font état d'une seconde explosion très puissante. Le Wall Street Journal fait quant à lui état de plus de 100 blessés dont plusieurs dizaines dans un état grave.

 

9h15

Selon BFMTV, les services de renseignement belges avaient eu l'information lundi 21 d'une attaque imminente, sans précision de lieu ni date. 

 

9h10

Selon l'agence de presse belge Belga, des coups de feu et des cris en arabe ont été entendus avant la double explosion qui a eu lieu ce matin à l'aéroport de Bruxelles. L'agence de presse Reuters confirme les coups de feu.

 

9h05

Un témoin a rapporté au journal belge Le Soir: "une première explosion s’est produite au niveau de la zone de départ, une vitrine au début du bâtiment a explosé. Puis, quelques secondes plus tard, c’est toute la zone de l’auvent au niveau des arrivées qui a explosé, toutes les vitres ont explosé. Les ambulances arrivent doucement, les gens sont évacués, il y a beaucoup de fumée. Des gens sont bloqués au niveau des tourniquets à bagages – c’est le cas de la personne que je venais chercher. Cela a dû se passer au niveau des guichets, près du grand panneau d’affichage. Beaucoup des blessés portaient des uniformes de Brussels Airport et Brussels Airlines. C’est une zone très, très dense". 

 

9h00

L'essentiel des informations à 9h:

- Une double explosion s'est produite ce matin vers 8 h dans le grand hall de l'aéroport de Bruxelles, très fréquenté à cette heure de pointe.

- La police fédérale belge a annoncé qu'il y a au moins un mort et plusieurs blessés. Plusieurs médias belges font état de bilans plus lourds.

- La cause de cette double explosion est encore inconnue.

 

8h45

Selon un média flamand VTM, cité par Bel RTL, les premiers bilans font état de 11 morts et 25 blessés. La police fédérale, de son côté, fait état d'un mort et de plusieurs blessés.

 

8h35

"Le plan catastrophe a été activé. Nous avons comme information qu’il y aurait plusieurs explosions mais rien n’est confirmé. L’aéroport est fermé", annoncé Rudi Vervoort, ministre-président de la région de Bruxelles-Capitale, sur Bel RTL.

 

8h30

Un témoin cité par la RTBF affirme avoir vu plusieurs blessés sur le trottoir du hall des départs face à l'hôtel Sheraton.

 

8h25

Le plan d'urgence a été déclenché par les autorités belges au niveau de la région-capitale de Bruxelles. Il semblerait, selon les premières informations, qu'une explosion a eu lieu près de la zone d'embarquement des charters et une seconde déflagration au niveau du comptoir 4; près du guichet d'American Airlines.

 

8h20

L'aéroport est en cours d'évacuation car une partie du plafond du bâtiment aurait été endommagé par l'explosion. Aucun vol ne part ni n'atterrit. Les trains ne circulent plus non plus en direction de l'aéroport.

 

8h15

Les premiers témoignages font état de plusieurs dizaines de blessés.

 

8h10

Une ou plusieurs explosions ont eu lieu à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. On ignore pour l'instant les causes des ces déflagrations

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Les autres articles du dossier : 
Najim Laachraoui est activement recherché en Belgique à la suite des attentats de Bruxelles.

Commentaires

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

Dossiers