Gironde: un homme qui gardait des enfants mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

Gironde: un homme qui gardait des enfants mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

Publié le :

Jeudi 09 Février 2017 - 12:57

Mise à jour :

Jeudi 09 Février 2017 - 13:10
La section de recherches de Bordeaux a procédé mercredi à l'interpellations de cinq individus détenant des images à caractère pédopornographique. L'un d'entre eux était en charge d'enfants, qu'il gardait à domicile régulièrement.
©Jeff Pachoud/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La section de recherches de Bordeaux, en Gironde, a annoncé mercredi 8 avoir interpellé cinq personnes détenant des images à caractère pédopornographique. "Il n'y a plus d'impunité des pédopornographes derrière leur ordinateur. On peut aller les chercher" a souligné le colonel José Montull dont les équipes ont réalisé ce coup de filet.

Cinq hommes sans lien entre eux et âgés de 35 à 63 ans ont été interpellés dans le cadre d'une veille d'un réseau d'échange de fichiers ("peer to peer"). La surveillance de ces réseaux est effectuée par des gendarmes spécialistes de la cybercriminalité qui maîtrisent les codes utilisés par les amateurs d'images pornographiques.

Les cinq suspects ont attiré l'attention des forces de l'ordre à la fin du mois de janvier, en s'apercevant qu'ils échangeaient et détenaient des milliers d'images. Quatre des hommes ont déjà été déférés devant le parquet mineur et seront convoqués en avril devant le tribunal correctionnel de Bordeaux.

Le cinquième homme, lui aussi mis en examen, est en plus suspecté d'"agression sexuelle sur mineur de moins de quinze ans". Selon les enquêteur,s il y aurait "des éléments pouvant étayer un passage à l'acte" chez le trentenaire. En effet, en plus de détenir des images frauduleuses, le suspect était employé depuis plusieurs mois dans une association spécialisée dans la garde d'enfants à domicile.

Ce jeudi 9, on a appris qu'il y aurait au moins une victime. Une information judiciaire a été ouverte pour cerner l'ampleur des méfaits de l'homme qui a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

Cinq hommes ont attiré l'attention de gendarmes spécialistes de la cybercriminalité.


Commentaires

-