En pleine visite de Poutine à Versailles, la France accueille le premier réfugié homosexuel tchétchène

En pleine visite de Poutine à Versailles, la France accueille le premier réfugié homosexuel tchétchène

Publié le :

Lundi 29 Mai 2017 - 18:30

Mise à jour :

Lundi 29 Mai 2017 - 18:33
Selon l'association SOS Homophobie, "le premier réfugié tchéchène homosexuel est arrivé sur le sol français" ce lundi, alors que Vladimir Poutine est en France. Emmanuel Macron a assuré avoir évoqué le sujet avec son homologue russe.
©Frederic J. Brown/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Hasard du calendrier ou sens du timing? "Le premier réfugié tchétchène homosexuel est arrivé sur le sol français", a déclaré ce lundi 28 Joël Deumier, le président de SOS Homophobie, au micro de Franceinfo. Ce dernier a souligné qu’il est arrivé "au même moment que M. Poutine", en déplacement au château de Versailles pour y rencontrer Emmanuel Macron.

Une enquête du journal indépendant russe Novaïa Gazeta avait révélé, début avril, que les autorités de Tchétchénie, une république autonome du Caucase russe dirigée par l'autocrate Ramzam Kadyrov, menaient une terrible et implacable chasse aux homosexuels.

Plus d'une centaine d'hommes auraient été arrêtés depuis le début de l'année car supposés gays et seraient détenus dans des "prisons secrètes" -certaines sources évoquent des camps- où ils seraient torturés et, pour "beaucoup", tués. L'une de ces sinistres prisons serait située à Argoun, près de la capitale tchétchène, Grozny. Des témoignages anonymes affirment que les détenus y sont humiliés et torturés, notamment à l'électricité. Certains seraient battus à mort sous les yeux des autres prisonniers. L'objectif des bourreaux: que les victimes donnent les noms de leurs proches également homosexuels, ou supposés tels.

Depuis, trois associations françaises ont déposé plainte pour génocide auprès de la Cour pénale internationale. Ces révélations avaient été démenties par le gouvernement russe.

Plusieurs associations avaient appelé Emmanuel Macron à aborder le sujet avec Vladimir Poutine au cours de sa visite en France. Selon le chef de l'Etat, le sujet a été abordé lors de la rencontre entre les deux hommes et le dirigeant russe promis la "vérité complète sur les activités des autorités locales".

"Le premier réfugié tchéchène homosexuel est arrivé sur le sol français" ce lundi selon SOS Homophobie.


Commentaires

-