En vacances à Bordeaux, ses "amis" la force à se prostituer

En vacances à Bordeaux, ses "amis" la force à se prostituer

Publié le :

Jeudi 18 Juillet 2019 - 09:48

Mise à jour :

Jeudi 18 Juillet 2019 - 10:37
© Christophe SIMON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux hommes originaires de l'Essonne ont été interpelés le 11 juillet dans la banlieue de Bordeaux et mis en examen pour séquestration et proxénétisme aggravé. Ils auraient convaincu une jeune fille de partir en vacances avec eux, puis l'auraient forcée à se prostituer.

 

La jeune fille avait accepté de partir en vacances avec ces deux jeunes hommes qu'elle connaissait depuis peu. Ils se seraient révélés être des proxénètes qui l'ont séquestrée pendant plusieurs jours, l'obligeant à se prostituer dans un hôtel de la région.

Originaire de Clamart, la victime présumée de 19 ans était partie début juillet avec ces deux individus originaires d'un quartier sensible de l'Essonne. Ils devaient profiter quelques jours de Bordeaux. Mais les vacances auraient rapidement tourné au cauchemar.

Voir: Prostitution - six mois de prison avec sursis en Belgique pour le gérant d'un site décrié

La jeune fille aurait été séquestrée par les deux hommes dans un hôtel Première Classe de Lormont. Là elle aurait été forcée à se prostituer pendant au moins trois jours, rencontrant une dizaine de clients, rapporte Le Parisien.

Sa famille s'est inquiétée de l'absence de nouvelles, mais la jeune fille étant majeur et rien ne laissant supposer qu'elle soit en danger, aucune mesure n'a pu être lancée.

Privée de ses effets personnels, la victime présumée aurait finalement réussi à emprunter le téléphone d'un client sans que ses ravisseurs s'en aperçoivent et pu ainsi envoyer des SMS à sa sœur qui a prévenu les autorités. Les policiers ont pu grâce à ce numéro échanger avec la captive, obtenir l'adresse de l'hôtel et y envoyer une équipe.

Les deux proxénètes présumés ont été interpellés sur place puis mis en examen pour proxénétisme aggravé, punissable de 10 ans d'emprisonnement, et séquestration, punissable de 20 ans de réclusion criminelle. La victime a été prise en charge en état de choc.

Les deux hommes auraient réussi à monter aussi rapidement leur sordide business en recourant à des sites de prostitution en ligne.

Lire aussi:

Applications, réseaux sociaux: un rapport dénonce l'essor de la "prostitution 2.0"

Les deux hommes auraient séquestré la victime dans un hôtel pour l'obliger à se prostituer.


Commentaires

-