Enceinte de son violeur, une adolescente handicapée risque de perdre son bébé

Enceinte de son violeur, une adolescente handicapée risque de perdre son bébé

Publié le :

Jeudi 20 Décembre 2018 - 12:04

Mise à jour :

Jeudi 20 Décembre 2018 - 12:25
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La famille d'une adolescente indienne de 14 ans handicapée et enceinte de huit mois après avoir été violée par deux hommes a lancé un appel à l'aide. L'état de santé de la victime et de son bébé sont aujourd'hui si dégradées que certains hôpitaux refusent de les prendre en charge.

L'affaire illustre aussi bien le grave problème des viols, notamment sur des mineurs pauvres, que les problèmes économiques et du système de santé d'Inde. Une fille de 14 ans, sourde et muette, enceinte de huit mois suite à un viol en réunion, se retrouve désormais dans une situation extrêmement difficile, sa grossesse étant particulièrement compliquée, au point qu'un hôpital a refusé de la prendre en charge.

Sa famille n'a par ailleurs pas les moyens d'élever un bébé, quand bien même celui-ci survivrait, rapporte la presse locale.

Voir: Une adolescente séquestrée, torturée, violée et tatouée de force par un gang

L'adolescente avait été violée par deux voisins qui l'a harcelaient depuis un moment, dans son village du nord de l'Inde. Ce jour d'avril dernier, ils avaient fini par l'entraîner de force dans un champ pour l'agresser. Interpellés, ils ont pu sortir de prison au bout d'un mois, en attendant leur procès.

Le cauchemar ne s'est pas arrêté là pour la victime et sa famille. D'abord lorsqu'elle a constaté être enceinte de l'un de ses violeurs, puis lorsque cette grossesse s'est révélée particulièrement difficile, pour l'enfant comme pour la mère. Elle s'est rendue dans un hôpital de la région qui a constaté son état de faiblesse extrême et qu'elle souffrait d'anémie. Les médecins soupçonnaient également des défauts de croissance du bébé mais ont refusé d'admettre la patiente, son état étant jugé trop grave.

Elle a finalement pu être prise en charge dans un hôpital gouvernemental, mais la famille qui gagne l'équivalent de 110 euros par mois pour sept personnes ignore comment celle qui est encore une enfant et souffre elle-même d'un handicap pourra élever un bébé dont la santé est déjà l'enjeu de bien des inquiétudes.

Lire aussi:

Une fillette handicapée violée à mort par deux hommes

Il viole une femme enceinte de neuf mois pour se venger de son voisin

En Inde, le village d'un viol collectif dans l'œil du cyclone

L'adolescente avait été violée par deux hommes il y a huit mois. Son état et celui de son bébé sont jugés très grave.


Commentaires

-