Enfant affamé, enfermé dans un placard et torturé: une mère condamnée pour maltraitance extrême

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 13 décembre 2018 - 10:43
Image
Marteau, justice, illustration, avocat,
Crédits
©Activedia/Pixabay
La mère a été condamnée pour ces actes de maltraitance extrême.
©Activedia/Pixabay
Une femme de 37 ans, mère de sept enfants, a été très lourdement condamnée vendredi par un tribunal du Texas. Elle a, avec son compagnon (qui avait plaidé coupable), gravement maltraité le petit Jordan, sans raison apparente, en l'affamant et le séquestrant dans un placard.

Une femme de 37 ans, Tammi Bleimeyer, a été lourdement condamnée vendredi 7 pour un crime horrible et difficilement compréhensible: cette mère de sept enfants maltraitait l'un d'entre eux, aujourd'hui âgé de neuf ans, en le privant notamment de nourriture et en l'enfermant la nuit dans un placard, sans raison apparente. L'enfant était le seul de la fratrie à être traité de la sorte.

La trentenaire imposait en effet, avec son compagnon âgé lui de 24 ans, un traitement abominable à l'enfant, prénommé Jordan. Il n'avait pas le droit de manger avec le reste de la famille... devant se contenter d'une tranche de pain par jour qui lui était retirée s'il ne l'avalait pas assez vite. Le petit garçon était ensuite forcé à rentrer dans un placard, appelé dans la famille la "chambre Harry Potter" et était vêtu d'une couche.

C'est l'un de ses frères, âgé de 16 ans, qui a dévoilé l'affaire en 2014. La mère, alors enceinte de six mois, avait pris la fuite avec Jordan, âgé de cinq ans, avant l'arrivée de la police et avait été retrouvée dans un motel des environs.

Lire aussi - Var: une directrice de crèche soupçonnée de maltraitances

En 2016, Bradley, le beau-père, a accepté de plaider coupable pour obtenir une peine moins lourde et a été condamné à 15 ans de prison. La mère, elle, a choisi de plaider non coupable et de faire face à un tribunal. A la barre, des détails atroces ont été évoqués, qui n'ont guère joué en sa faveur, comme l'évocation par le frère aîné de sévices sur le petit Jordan perpétrés avec un Taser, ou l'expertise d'un pédiatre expliquant que l'enfant n'aurait survécu que quelques jours si la police n'était pas intervenue. Il ne pesait plus que 13 kilos au moment où il a été pris en charge par les services spécialisés. Le verdict final a donc été particulièrement lourd: la mère indigne a écopé de 28 ans de prison.

Voir aussi:

Etats-Unis: Justice, le cheval qui avait porté plainte pour maltraitance a été débouté

Toulouse: 15 et 13 ans pour les parents de la fillette morte de maltraitance 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don