Enfant armé dans un clip: un rappeur marseillais crée la polémique

Vidéo choc

Enfant armé dans un clip: un rappeur marseillais crée la polémique

Publié le :

Vendredi 29 Juin 2018 - 17:01

Mise à jour :

Vendredi 29 Juin 2018 - 17:09
Un rappeur marseillais a récemment créé une polémique en révélant son nouveau clip "Billet", dans lequel on peut apercevoir un petit garçon avec une arme à feu à la main. La vidéo a été supprimée de la chaîne YouTube officielle de l'artiste.
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le rappeur marseillais Elams a récemment provoqué un scandale sur les réseaux sociaux (et partout ailleurs) avec la révélation de son clip Billet, dans lequel il met en scène un petit garçon de 4 ou 5 ans avec une arme à feu à la main.

L'image, bien que fortement choquante et ayant suscité de nombreux commentaires négatifs, n'est pas ce qui a fait supprimer la vidéo de la chaîne YouTube officielle du rappeur.

Ce sont les paroles violentes de ce morceau, dont la vidéo a été tournée à Perpignan dans la cité du Bas-Vernet, qui ont incité la préfecture des Pyrénées-Orientales à condamner l'ensemble de l'œuvre pour "apologie de la violence et incitant à la haine envers les policiers".

"J'ai un contact j'récupère une kalash. Voiture volée, baisse la vitre que j'les canarde. On brûle ton corps, on le jette dans un canal. Une rafale dans la tête et on s'arrache", peut-on notamment entendre avant le refrain.

Lire aussi: Savoie - des détenus tournent un clip de rap dans la prison d'Aiton

"Le Préfet des Pyrénées-Orientales condamne fermement tout propos qui incite à la haine des policiers et plus largement des représentants des forces de sécurité intérieure", indique ainsi le communiqué de la préfecture.

Préfecture qui a aussi annoncé son intention éventuelle de traduire Elams et les producteurs de la vidéo en justice: "L’État se réserve le droit d’entreprendre toutes actions judiciaires à l’encontre du ou des responsables de ce clip".

Ce qui n'a d'ailleurs pas l'air de faire peur au principal intéressé, qui a récemment retweeté un article à ce sujet et continue de faire la promotion de son nouvel album Ce que l'on vit, qui sort le 6 juillet.

Le rappeur marseillais Elams a créé la polémique en affichant un enfant avec une arme à feu à la main dans son dernier clip.

Commentaires

-