L'enfant grimpe à un arbre et chute, il s'empale sur une clôture

Transpercé

L'enfant grimpe à un arbre et chute, il s'empale sur une clôture

Publié le :

Mercredi 25 Avril 2018 - 16:01

Mise à jour :

Mercredi 25 Avril 2018 - 16:05
Mardi en début de soirée, un enfant a été victime d'un grave accident dans la ville du Havre. Tombant d'un arbre, il s'est empalé sur une clôture métallique. Il a été transporté d'urgence à l'hôpital.
©Andrij Bulba/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est un terrible accident dont on ne connaît pas encore les conséquences qui s'est déroulé mardi 24 en début de soirée au Havre en Seine-Maritime. Un enfant de sept ans a chuté sur une clôture métallique à pointes et s'est empalé sur ce piège.

Les faits se sont déroulés aux environs de 18h30, rue Maximilien Robespierre comme le rapporte Paris-Normandie. L'enfant s'amusait en grimpant aux arbres. C'est visiblement en pratiquant ce jeu que le drame est arrivé. La victime est en effet tombée de l'arbre et a chuté directement sur les pointes de la clôture en fer.

Le pauvre enfant a alors été transpercé au niveau du bras sur les pointes acérées. Les secours sont rapidement arrivés sur les lieux pour porter secours à la victime. Un service mobile d'urgence et de réanimation a été dépêché. Face à l'impossibilité de libérer l'enfant du piège sanglant, les secours ont alors décidé de découper la clôture pour pouvoir libérer l'enfant.

Le petit a immédiatement été transporté au centre hospitalier Jacques-Monod pour y recevoir des soins.

Lire aussi - Le Bourget: deux élèves gravement blessés par la chute du portail du collège Didier-Daurat 

L'état de santé de l'enfant n'a pas été communiqué depuis.

En octobre dernier, c'était déjà un portail qui avait grièvement blessé deux enfants, en l'occurrence celui de leur collège qui leur était tombé dessus. Les deux victimes âgées de 14 ans ont eu pour l'un une fracture du bras et pour l'autre la cheville brisée.

Les secours ont dû découper la clôture sur laquelle l'enfant s'était empalé.

Commentaires

-