On enlève son coupe-cigare au pilote, il menace de "crasher l'avion"

On enlève son coupe-cigare au pilote, il menace de "crasher l'avion"

Publié le :

Mardi 20 Mars 2018 - 17:22

Mise à jour :

Mardi 20 Mars 2018 - 17:49
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un pilote de la compagnie Hop!, filiale d'Air France, s'est mis en colère devant ses passagers à l'aéroport d'Edinbourg la semaine dernière. Très énervé, il a menacé de "crasher l'avion". Motif de cette colère? La sécurité refusait qu'il emporte son coupe-cigare à bord.

Plus de peur que de mal mais les passagers en ont été quitte pour une belle frayeur. La presse écossaise se fait l'écho d'un incident pour le moins surprenant à l'aéroport d'Edinbourg le 9 mars dernier. En effet, un pilote français de HOP!, la compagnie low-cost d'Air France, a fait un gros esclandre.

La cause de sa colère: la sécurité écossaise avait en effet refusé que le pilote ne passe les contrôles de sécurité avec son habituel coupe-cigare, parfois appelé "guillotine". "Il s’est plaint bruyamment en disant qu’il était le pilote et qu’il pouvait faire ce qu’il voulait. Il a même dit de manière alarmante qu’il pouvait faire s’écraser l’avion s’il le voulait", a témoigné une passagère au Scottish Sun, quelque peu effrayée sur le moment.

Plusieurs autres personnes ont également dénoncé un comportement "terroriste" de la part de ce pilote, qui jusqu'ici n'avait jamais été interdit d'emporter son coupe-cigare fétiche. Il a finalement pris les commandes de l'avion après avoir rechigné un long moment.

L’avion a atterri à 16h à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle avec trente minutes de retard. L’aéroport a déclaré que l’incident s’était finalement résolu de façon amicale. Quant au pilote, aucune information n’a fuité sur une éventuelle sanction.

"Les propos et le comportement de notre pilote n’étaient pas corrects. En revanche, si ça ne l’excuse pas, sa réaction peut s’expliquer par le fait qu’il a été pris par surprise. Ce pilote, il fume le cigare, il voyage depuis de nombreuses années avec ce coupe-cigare à travers le monde, y compris à Edimbourg, c’est la première fois qu’on lui demande de s’en séparer", a fait savoir de son côté Air France, interrogé par Le Parisien.

L’aéroport a déclaré que l’incident s’était finalement résolu de façon amicale.


Commentaires

-