Enlèvement à Nevers: des fuites sur Facebook font échouer une action du GIGN, le kidnappé finalement retrouvé sain et sauf

Presse locale

Enlèvement à Nevers: des fuites sur Facebook font échouer une action du GIGN, le kidnappé finalement retrouvé sain et sauf

Publié le :

Jeudi 09 Février 2017 - 09:55

Mise à jour :

Jeudi 09 Février 2017 - 10:05
Un homme de 23 ans a été retrouvé en vie mercredi soir à Nevers (Nièvre) après avoir été enlevé dans la nuit de mardi à mercredi par un groupe d'individus. Une intervention du GIGN dans cette affaire a échoué à cause de fuites sur Facebook.
©Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si l'intervention des hommes du GIGN a échoué, la victime a tout de même été retrouvée saine et sauve. Un jeune homme de 23 ans enlevé par six hommes dans la Nièvre, sur fond d’extorsion aggravée, a été retrouvé en vie mercredi 8 au soir à Nevers, a indiqué le parquet.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi 7 à mercredi 8. Six personnes ont enlevé un jeune homme qui leur devait visiblement de l'argent. Ils se sont ensuite rendus au domicile de sa mère. Sous la menace, le groupe s'est introduit dans la maison familiale de Chaulgnes pour exiger le remboursement de la dette. Les intrus ont violemment frappé le jeune homme, commis des dégradations dans la propriété, obtenu la remise de 500 euros en liquide avant de contraindre leur victime à les suivre.

Les ravisseurs ont ensuite pris la fuite avec leur victime, tandis que la mère alertait les gendarmes, qui ont ouvert une enquête pour "enlèvement et séquestration", ainsi que "extorsion aggravée avec une arme". Alertés par leurs collègues, les hommes du GIGN ont cherché à intervenir mercredi après-midi à Nevers, en pleine ville, dans une habitation soupçonnée d'abriter les fugitifs. "(Mais), ce dispositif a été mis en échec par les fuites de la presse locale transmises par Facebook", a déclaré le parquet de Nevers. Et de déplorer "profondément qu’une telle fuite susceptible de mettre en danger la vie des civils et des agents interpellateurs, ait eu lieu sans l’accord du parquet".

La victime a finalement été retrouvée saine et sauve quelques heures plus tard au niveau de la gare de la ville. Elle "a reçu des coups" et a été examiné par les médecins "pour déterminer l’étendue des blessures et il n’a pas encore été entendu".

L'enquête et les recherches se poursuivent ce jeudi 9 pour tenter de retrouver les ravisseurs. 

La victime a finalement été retrouvée saine et sauve quelques heures plus tard au niveau de la gare de la ville.

Commentaires

-