Enlèvement d’un chef d’entreprise: 10 kilos d'or de la rançon retrouvés en banlieue de Toulouse

Enlèvement d’un chef d’entreprise: 10 kilos d'or de la rançon retrouvés en banlieue de Toulouse

Publié le :

Jeudi 02 Mars 2017 - 12:29

Mise à jour :

Jeudi 02 Mars 2017 - 13:07
Les gendarmes de la Section de recherches de Toulouse ont mis la main sur dix kilos d'or mercredi, provenant de la rançon d'un riche homme d'affaires séquestré en 2015
©wikipédia.org
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le butin a été découvert mercredi 1er mars, dans des dépendances au bord d’un champ, à Saint-Orens, dans la banlieue sud-est de Toulouse. Dix kilos d’or provenant de la rançon de 1,3 million d’euros versée aux ravisseurs d’un homme d’affaires toulousain, ont été retrouvé par les enquêteurs.

L’or a été retrouvé après une perquisition chez un proche d’un des ravisseurs par les gendarmes de la Section de recherches de Toulouse et les hommes de l’unité d’armée de Terre spécialisée dans les fouilles. L'homme en question est désormais incarcéré. Les investigations se poursuivent pour récupérer la totalité de la rançon.

L’entrepreneur toulousain a été enlevé le 22 mai 2015 à son domicile, puis séquestré pendant sept semaines, avait précisé une source policière à Côté Toulouse en septembre 2015. Les ravisseurs avaient ensuite pris la fuite avec la voiture de la victime direction Platja d’Aro, en Catalogne, dans une propriété qui appartenait à l’homme d’affaires. Ils se sont ensuite installés à Marbella, dans le sud de l’Espagne.

Pendant sept semaines, la victime était attachée dans un sous-sol. Ses ravisseurs qui faisaient pression pour qu'il leur donne ses coordonnées bancaires, ont ensuite ouvert des comptes à l’étranger et acheté de l’or en quantité, pour plus d’un million d’euros en Belgique. Le 13 juillet 2015, le chef d'entreprise a finalement été libéré. Cependant ses ravisseurs l'ont forcé à leur verser 100.000 euros toutes les semaines, en le surveillant grâce à des dispositifs électroniques sophistiqués.

En septembre 2015, les quatre personnes ont été interpellées par la police espagnole, le Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse, la gendarmerie de Toulouse et la Juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Bordeaux. Une véritable armada qui a permis d'arrêter trois hommes. Un quatrième a ensuite été retrouvé en France.

Les forces de l’ordre ont retrouvé 56 lingots d’or d’une valeur de 10.000 euros chacun, 440 pièces d’or qui représentaient 90.000 euros, plusieurs fusils, des pistolets et des couteaux.

L’or a été retrouvé après une perquisition chez un proche d’un des ravisseurs par les gendarmes de la Section de recherches de Toulouse et les hommes de l’unité d’armée de Terre spécialisée dans les fouilles.


Commentaires

-