Enseignante braquée à Créteil: deux adolescents présentés à un juge

Enseignante braquée à Créteil: deux adolescents présentés à un juge

Publié le :

Vendredi 02 Novembre 2018 - 12:53

Mise à jour :

Vendredi 02 Novembre 2018 - 13:04
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux autres adolescents ont été présentés à un juge dans le cadre de l'affaire de l'enseignante braquée à Créteil. Ils sont tous les deux soupçonnés d'avoir diffusé et filmé la vidéo où la professeure se fait menacer.

Après la mise en examen de l'adolescent soupçonné, deux autres ont été présentés à un juge pour enfants. L'enquête se poursuit après qu'une enseignante a été braquée par un élève muni d'une arme factice à Créteil le 18 octobre dernier.

L'affaire a fait grand bruit et a provoqué l'indignation générale. Un premier élève, celui qui était armé, a alors été arrêté et mis en examen le 21 octobre pour violences aggravée. Il a par la suite été remis en liberté.

Mercredi 31 deux autres adolescents ont été interpelés et présentés à un juge pour enfants, indique ce vendredi 2 Le Figaro.

A voir aussi: #PasDeVague - une enseignante victime de racisme dénonce sa hiérarchie

L'un est soupçonné d'avoir tourné la vidéo qui a fait scandale puis de l'avoir diffusée sur les réseaux sociaux. L'autre, aussi élève du lycée Edouard Branly, est quant à lui accusé d'avoir rediffusé le court film.

Cet acte de violence très largement commenté a donné lieu à une vague de contestation au sein du corps enseignant français. Les professeurs ont ainsi été nombreux sur les réseaux sociaux à évoquer les difficultés qu'ils rencontraient dans leurs établissement face à des élèves parfois violents.

Ils demandaient aussi à être plus écoutés et faisaient savoir leur mécontentement avec le mot-dièse #PasDeVague.

A lire aussi:

Violences à l'école: des profs dénoncent sur Twitter l'absence de réactions de leur hiérarchie

Créteil: le lycéen qui a braqué sa prof assure que c'était une plaisanterie

Lycéen en garde à vue à Créteil: Macron juge "inacceptable" de menacer un professeur

Deux adolescents, soupçonnés d'avoir filmé ou diffusé la vidéo de l'enseignante braquée à Créteil, ont été arrêtés.


Commentaires

-