Entendu par le juge, Jonathann Daval devrait donner des détails sur la nuit du meurtre

Alexia Daval

Entendu par le juge, Jonathann Daval devrait donner des détails sur la nuit du meurtre

Publié le :

Mercredi 28 Février 2018 - 10:21

Mise à jour :

Mercredi 28 Février 2018 - 10:26
Jonathann Daval, qui a reconnu avoir étranglé son épouse, va être auditionné pour la première fois par le juge d'instruction en charge de l'enquête jeudi matin à Besançon. Il devra s’expliquer sur les zones d'ombres de l’affaire.
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il s'agira de sa première audition depuis ses aveux. Jonathann Daval, soupçonné du meurtre de son épouse Alexia, sera entendu au tribunal de Besançon jeudi 1er mars vers 10h par le juge d'instruction en charge de l'enquête, Rodolphe Uguen-Laithier.

L’informaticien de 34 ans pourrait notamment être interrogé sur les détails de la nuit du meurtre et sur le fait que les gendarmes ont retrouvé le corps d’Alexia Daval partiellement brûlé, alors qu’il conteste toujours l’avoir incendié. La question d'une éventuelle complicité dont il aurait pu bénéficier reste en suspens et devrait pouvoir être éclaircie au cours de cette audition.

Voir également- Alexia Daval: l'avocat des parents demande une expertise ADN sur l'homme qui s'est suicidé à Esmoulins

Selon ses déclarations, encore une fois rapportées par BFMTV, le mari d'Alexia aurait laissé le corps de son épouse dans le coffre de sa voiture de 1h30 jusqu'à 8h. On ignore encore ce qu'il a fait pendant cette période de 6h30. 

Ses avocats, Me Ornella Spatafora et Me Randall Schwerdorffer, avaient affirmé que leur client "ne voulait pas" tuer l'employée de banque de 29 ans. Le couple connaissait de "fortes tensions" en raison de leurs difficultés à avoir un enfant. Selon les conseils, le mari "se sentait rabaissé, écrasé. A un moment, il y a eu des mots de trop, une crise de trop, qu'il n'a pas su gérer".

Lire aussi - Affaire Daval - Alexia et Jonathann: "des gens pas faits pour être ensemble" estime l'avocat du mari

Lors de sa garde à vue, le 30 janvier, Jonathann Daval avait reconnu avoir tué sa femme lors d’une dispute conjugale, dans la nuit du 27 au 28 octobre au domicile du couple à Gray en Haute-Saône. Il avait dit devant les gendarmes qu’ils en étaient venus aux mains et qu’il avait étranglé Alexia en tentant de la "maîtriser".

En France, 123 femmes sont mortes l'an passé sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon. Soit un décès tous les trois jours. 

 

Jonathann Daval devrait donner des détails sur le meurtre de son épouse.

Commentaires

-