Espagne: les policiers tirent sur un camion fou chargé de bonbonnes de gaz à Barcelone, un déséquilibré arrêté

Espagne: les policiers tirent sur un camion fou chargé de bonbonnes de gaz à Barcelone, un déséquilibré arrêté

Publié le :

Mardi 21 Février 2017 - 15:03

Mise à jour :

Mardi 21 Février 2017 - 15:15
Un camion fou chargé de bonbonnes de gaz a été stoppé par les balles de policiers espagnols ce mardi. Un ressortissant suédois a été arrêté, et l'acte n'est pas, a priori, motivé par des considérations terroristes.
©Josep Lago/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il aura fallu des tirs pour arrêter le véhicule. Ce mardi 21 en effet, un camion "fou" transportant des bonbonnes de gaz a été brutalement arrêté par la police de Barcelone, en Espagne, après avoir été dérobé, et alors qu'il roulait à contresens.

Il était environ 11h lorsque le véhicule a été intercepté. Le poids lourd a été rapidement repéré, et pour cause: il roulait à contresens sur le périphérique de Barcelone. Le camion roulait à très vive allure, avec un chargement de bonbonnes de gaz dont plusieurs sont tombées sur la chaussée, blessant même une personne.

Les forces de police locales vont rapidement prendre les choses en main en utilisant la manière forte. Face au danger, et à la nature encore imprécise des faits –grave erreur de circulation, ou attaque terroriste en cours– elles choisiront d'ouvrir le feu en pleine circulation pour arrêter coûte que coûte le véhicule. Opération réussie: non seulement le camion stoppera sa course folle, mais le conducteur sera épargné, et capturé vivant (on ignore cependant s'il a été touché ou non par les balles). L'individu a été identifié. Il s'agit d'un ressortissant suédois âgé de 32 ans, du nom de Joakim Robin Berggren.

L'homme a volé le camion dans Barcelone avant de s'engager dans cette course-poursuite. L'enquête devra essayer d'éclaircir les motivations, mais le ministre espagnol de l'Intérieur a déjà écarté la piste terroriste, crédible dans un premier temps. Le conducteur est en effet connu pour ses antécédents psychiatriques. A l'issue de son arrestation, il a immédiatement été transféré dans un hôpital pour y subir des examens. Outre son état mental, la presse locale indique que Joakim Robin Berggren était sans doute sous l'emprise de stupéfiants.

Le camion a été rapidement arrêté après des tirs dans le pare-brise.


Commentaires

-