Essonne: égorgé en pleine rue pour une histoire d'argent

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 20 novembre 2018 - 15:00
Image
Environ 200 policiers nationaux menaient mardi matin douze perquisitions à Grande-Synthe (Nord) au siège de l’association religieuse "Centre Zahra France" et aux domiciles de ses principaux dirigeants
Crédits
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
L'homme qui a égorgé la victime serait également celui qui l'a conduite à l'hôpital.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
Un homme a été égorgé vendredi à Corbeil-Essonnes, en pleine rue. C'est un rendez-vous sur fond de dettes qui aurait dégénéré. Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue pour tentative de meurtre. La victime a en effet survécu à ses graves blessures.

Des questions demeuraient quant au mobile et au déroulement exact des faits ce mardi 20, après qu'un homme de 42 ans a eu la gorge tranchée en plein jour et en pleine rue à Corbeil-Essonnes, vendredi 16. Par miracle, son pronostic vital n'est désormais plus engagé, mais il était toujours dans le coma lundi 19. Ce qui complique l'enquête, même si un suspect a été interpellé.

Ce serait une histoire d'argent qui aurait provoqué un tel déchaînement de violence. Mais ce pourrait également être l'auteur des fait qui a transporté la victime aux urgences avec une rapidité décisive.

Voir: Le mari jaloux castre et égorge son rival footballeur

Selon les premiers éléments dévoilés, les deux quadragénaires se seraient retrouvés ce jour-là  vers 13h pour discuter d'une créance en cours. Mais l'un d'eux serait venu accompagné d'un complice, armé d'intentions plus hostiles et d'un couteau. Une bagarre a éclaté et la victime a été "profondément entaillée sur toute la largeur du cou", rapporte Le Parisien.

Le déroulement précis des évènements qui ont suivi restait à établir ce mardi. Le blessé a été déposé en voiture devant un hôpital. Il a donc pu être rapidement pris en charge et opéré. Ses jours ne seraient plus en danger.

Une enquête a été ouverte et les témoignages recueillis ont permis d'identifier un suspect. Celui-ci a été interpellé dans la foulée et placé en garde à vue pour tentative de meurtre, des faits passibles de 30 ans de prison. L'arme du crime a été retrouvée sur place par la police judiciaire de Versailles.

Lire aussi:

Essonne: une mineure de 13 ans mise en examen pour avoir jeté de l'acide sur un policier le soir d'Halloween

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.