Etats-Unis: des musulmans financent les réparations d'un cimetière juif vandalisé

Etats-Unis: des musulmans financent les réparations d'un cimetière juif vandalisé

Publié le :

Jeudi 23 Février 2017 - 16:14

Mise à jour :

Jeudi 23 Février 2017 - 16:29
A Saint-Louis dans le Missouri, au centre des Etats-Unis, des musulmans ont lancé un appel aux dons pour financer les travaux de restauration d'un cimetière juif vandalisé il y a une semaine.
©CNN Breaking News/Twitter
PARTAGER :
-A +A

Un cimetière juif a été vandalisé durant le week-end du 18 au 19 février à Saint-Louis, dans le Missouri, au centre des Etats-Unis. Au total, 170 tombes ont été détériorées.

Linda Sarsour et Tarek El-Messidi, deux musulmans, ont lancé une campagne participative pour appeler aux dons et "envoyer un message d'unité de la part des communautés juive et musulmane, montrer qu'il n'y a pas de place pour ce type de haine, de profanation et de violence en Amérique".

En quelques jours, plus de 110.000 dollars ont été récoltés, soit presque 104.000 euros. Les deux organisateurs espéraient simplement récolter 20.000 dollars (presque 19.000 euros) mais plus de 3.900 personnes ont participé à la collecte.

Comme la somme des dons est nettement supérieure au montant nécessaire pour remettre le cimetière "où des défunts juifs américains reposent depuis la fin des années 1800" en l'état, les organisateurs de la collecte ont indiqué que l'argent récolté qui ne serait pas utilisé servirait "à la réparation de tout autre centre juif qui serait vandalisé" à l'avenir.

Sur les réseaux sociaux la collecte a beaucoup fait parler. Même J.K. Rowling, l'auteur des livres Harry Potter, a salué le geste symbolique.

Le Jewish Community Center Association a rapporté que depuis le début de l'année, environ 70 incidents ont touché des établissements juifs sans que le nouveau gouvernement n'y apporte beaucoup d'importance.

Le directeur du Religious Action Center of Reform Judaism a jugé le silence de Donald Trump "inexcusable". Le président américain a finalement réagi mardi 21 et a qualifié d' "horribles" les événements. Mais la réaction du président, qui se qualifie lui même comme étant "la personne la moins antisémite qui soit" a été jugée trop tardive par beaucoup de membres de la communauté juive.

Donald Trump avait provoqué un tollé le 27 janvier dernier, journée mondiale à la mémoire des victimes de l'Holocauste. Il avait rendu hommage aux victimes de cet épisode tragique de l'histoire sans jamais citer explicitement la communauté juive.

Plus de 170 tombes ont été vandalisées dans le cimetière juif.


Commentaires

-