Etats-Unis: des néo-nazis saluent la victoire de Donald Trump aux cris de "Heil Trump"

Etats-Unis: des néo-nazis saluent la victoire de Donald Trump aux cris de "Heil Trump"

Publié le :

Mercredi 23 Novembre 2016 - 11:23

Mise à jour :

Mercredi 23 Novembre 2016 - 11:46
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Bras tendus vers l’avant et aux cris de "Heil Trump",des suprémacistes blancs ont salué la victoire de Donald Trump, samedi à Washington. Une bien mauvaise publicité pour le futur président des Etats-Unis qui sera investi en janvier prochain.

Avec la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine, les groupuscules d'extrême-droite et suprémaciste blanc sont sortis de l'ombre aux Etats-Unis. Du plus voyant comme le tristement célèbre Ku Klux Klan, qui a annoncé qu'il allait organiser le 3 décembre prochain un rassemblement pour célébrer la victoire de Donald Trump, au plus discret.

C'est le cas du National Policy Institute (NPI), qui se définit comme un think tank d’extrême droite qui défend des thèses racistes, suprémacistes et nationalistes qui a réuni ses partisans samedi 19 à Washington.

Filmée et diffusée par un journaliste du site américain The Atlantic, une vidéo montre des membres de ce groupuscule d'extrême-droite faire le salut nazi et crier "Heil au peuple, Heil à la victoire, Heil Trump!", en référence au salut fasciste "Heil Hitler", à l'issue d'un discours sur le nationalisme blanc prononcé par Richard Spencer, un identitaire et suprématiste blanc, à la tête du NPI.

Lors de son discours, ce dernier a multiplié les attaques verbales envers les Juifs, les "gauchistes" et les médias accompagnées de nauséabondes allusions en allemand à la "Lügenpresse" ("Presse menteuse"), un vocable largement utilisé par les nazis avant et pendant la Seconde guerre mondiale. 

"L'Amérique était, jusqu'à cette génération passée, un pays blanc, pensé pour nous et notre postérité. C'est notre création, c'est notre héritage, et cela nous appartient" s'est-il écrié devant un public galvanisé.

Une bien mauvaise publicité pour le futur président des Etats-Unis qui sera investit en janvier prochain. Lundi 21 soir un porte-parole de Donald Trump a dénoncé sur twitter "toute forme de racisme". Le président élu a lui-même "dénoncé et désavoué" cette droite alternative, surnommée "alt right", dans un entretien au New York Times à paraître ce mercredi 23.

(Voir ci-dessous la vidéo miser en ligne par le site "The Atlantic"):

 

Bras tendus vers l’avant et aux cris de "Hail Trump",des suprémacistes blancs ont salué la victoire de Donald Trump, samedi à Washington.


Commentaires

-