Etats-Unis: interdites d'embarquer dans l'avion car elles portaient des leggins

Etats-Unis: interdites d'embarquer dans l'avion car elles portaient des leggins

Publié le :

Lundi 27 Mars 2017 - 10:50

Mise à jour :

Lundi 27 Mars 2017 - 15:34
Trois jeunes filles ont été obligées de se changer pour pouvoir embarquer, dimanche aux Etats-Unis, à bord d'un vol de la compagnie United Airlines. Leurs leggins n'étaient pas conformes au code vestimentaire de la compagnie, ce qui a provoqué une vague de critiques sur Internet.
©Valéry Hache/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La polémique a éclaté sur Twitter et éclaboussé la compagnie aérienne américaine United Airlines. De nombreux internautes ont critiqué une dérive sexiste après que plusieurs jeunes filles d'environ 10 ans ont se sont vues imposer de se changer pour pouvoir embarquer à bord de leur vol, dimanche 26 aux Etats-Unis.

Leur tenue n'avait pourtant a priori rien de provoquant ou d'inadapté à un voyage en avion. Elles portaient en effet des leggins, ces pantalons moulants, pourtant courants depuis plusieurs années, mais contraire à un point du règlement de la compagnie aérienne.

Les trois jeunes filles concernées ont donc été sommées de se changer ou d'enfiler une robe par-dessus leurs leggins afin de pouvoir embarquer sur le vol reliant Denver (Colorado, centre des Etats-Unis) et Minneapolis (Minnesota, Nord du pays).

Un comportement qui a notamment scandalisé Shannon Watts, fondatrice d'une association contre la violence et pour le contrôle des armes à feu. Dans une série de tweets ainsi que sur son blog, elle dénonce la politique "sexiste" de la compagnie. "Depuis quand United Airlines réglemente-t-elle la tenue des femmes?", s'interroge-t-elle. L'affaire a également fait réagir plusieurs célébrités comme l'acteur William Shatner ou Patricia Arquette.

United Airlines s'est défendue en expliquant que son règlement n'interdit pas les leggins, mais que dans un cas particulier, la compagnie peut demander le respect d'un code vestimentaire. Les jeunes filles en question voyageaient avec des "pass rider", des billets fournis aux employés qui peuvent les distribuer à leurs proches.

"Nous rappelons régulièrement à nos employés que lorsqu'ils offrent des places à des membres de la famille ou des amis, ils doivent suivre notre code vestimentaire", a fait savoir la compagnie dans un communiqué précisant qu'en ce qui concerne les "clients réguliers, vos leggins sont les bienvenus".

Une politique qui selon Shannon Watts n'en est pas moins discriminante car selon elle, la compagnie ne serait pas aussi sévère avec les tenues masculine, le père de deux des jeunes filles concernées n'ayant pas été inquiété pour son short.

La compagnie a expliqué qu'un code vestimentaire s'applique aux passagers voyageant avec un certain type de billets (illustration).


Commentaires

-