Etats-Unis: la police utilise un Taser contre une femme de 87 ans qui coupait des pissenlits (video)

Georgie

Etats-Unis: la police utilise un Taser contre une femme de 87 ans qui coupait des pissenlits (video)

Publié le :

Vendredi 17 Août 2018 - 10:57

Mise à jour :

Vendredi 17 Août 2018 - 11:02
Vendredi dernier aux Etats-Unis, Martha Al-Bishara, octogénaire ne parlant pas anglais, a été "tasée" par des policiers car elle n'a pas posé le couteau qu'elle tenait pour couper des pisselits.
©Etha Miller/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La victime, Martha Al-Bishara, âgée de 57 ans était simplement en train de couper des pissenlits avec un couteau. Cette octogénaire a été brutalement interpellée vendredi 10, notamment par l'utilisation d'un pistolet à impulsion électrique près de la ville de Chatsworth, dans l'Etat de Georgie aux Etats-Unis. Officiellement, Martha Al-Bishara a été interpellé pour "outrage aux forces de l'ordre".

D'origine syrienne, cette paisible grand-mère s'était rendue sur un sentier rural pour récolter des pissenlits afin de réaliser une salade de son pays d'origine. C'est un cycliste, qui a tenté de rentrer en communication avec elle en vain car elle ne parle pas anglais, qui a alerté les forces de l'ordre. Ce dernier a tout de même précisé qu'elle n'était absolument pas menaçante et qu'elle se contentait de couper de la végétation rapporte CNN.

Voir aussi - Funérailles sous tension en Californie après la mort d'un Noir tué par la police

Toutefois une fois sur les lieux, les officiers de police ont fait rapidement usage de la force. Selon le rapport produit par les autorités, les agents ont demandé à la dame âgée de déposer son couteau. Ne parlant pas anglais, elle n’a pas compris leurs injonctions.

"Elle nous a dit qu'elle leur souriait pour leur montrer qu'elle n'était pas une menace... et elle essayait de s'approcher pour communiquer avec eux, et c'est à ce moment-là qu'ils l'ont tasée", a raconté Timothy Douhne, son petit-fils, à ABC. Une fois au sol, les policiers lui ont passé les menottes.

"Vous avez une personne qui marche dans votre direction avec un couteau, vous lui donnez l'ordre de s'arrêter… il a utilisé le Taser plutôt que la force létale", se sont justifiés les policiers qui estiment avoir suivi "les protocoles en vigueur". Comble de l'affaire Martha Al-Bishara comparaîtra devant le justice en octobre prochain.

Lire:

Un jeune Américain noir abattu de 20 balles par la police

Suspecté car noir, nouveau scandale de racisme dans la police américaine

Un policier américain licencié pour avoir refusé d'abattre un homme noir finalement dédommagé

Martha Al-Bishara, octogénaire ne parlant pas anglais, a été "tasée" par des policiers.

Commentaires

-