Etats-Unis: l'arrestation musclée d'une famille noire pour une poupée (vidéo)

Etats-Unis: l'arrestation musclée d'une famille noire pour une poupée (vidéo)

Publié le :

Lundi 17 Juin 2019 - 14:53

Mise à jour :

Lundi 17 Juin 2019 - 15:09
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Plusieurs vidéos montrant l'arrestation, fin mai, d'une famille afro-américaine en Arizona ont fait scandale. L'un des policiers a à plusieurs reprises menacé de faire feu, alors que la mère, enceinte, et ses deux enfants étaient dans la voiture. Les forces de l'ordre avait été appelées parce que l'aînée de quatre ans aurait volé une poupée Barbie.

La police de Phoenix (Arizona, Sud-ouest des Etats-Unis) est pointée du doigt et la municipalité est menacée de poursuites après une arrestation musclée visant une famille afro-américaine, fin mai dernier, durant laquelle les policiers ont menacé une mère de famille enceinte qui tenait ses deux enfants de lui mettre "une balle dans la tête". Les forces de l'ordre intervenaient après que la plus âgée des enfants ait emporté une Barbie d'un magasin de jouets sans payer.

La mère et le père de famille ont été interpellés un peu plus loin alors qu'ils s'apprêtaient à déposer leur fille chez la baby-sitter.

Voir: USA - pas de poursuites contre un policier qui avait abattu un Noir

Sur plusieurs vidéos tournées par des passants, on peut voir le père de famille interpellé manu militari, plaqué au sol. Pendant ce temps, un autre officier crie à la mère de "sortir de la p… de voiture", de mettre "ses p… mains en l'air". Elle répond qu'elle ne peut faire ni l'un ni l'autre car elle tient son bébé dans ses bras et est enceinte de cinq mois.

On peut entendre le père tenter d'expliquer aux policiers qu'ils en font beaucoup trop, mais il est alors plaqué contre une voiture de police, les jambes écartées d'un coup de pied. La mère exhorte le policier de ne pas pointer son arme vers ses enfants. Une fois qu'elle est parvenue à sortir, le policier lui demande de poser son bébé par terre dans le parking, ce qu'elle refuse. Un passant se proposera de le garder quelques instants.

Il semblerait que les policiers n'étaient pas au courant des raisons précises pour lesquelles ils devaient interpeller cette famille, puisqu'un des officiers leur demande ce qu'ils ont fait.

La vidéo a provoqué un scandale aux Etats-Unis, beaucoup y voyant une nouvelle preuve de la différence de traitement envers les personnes afro-américaines par la police. Un phénomène dénoncé régulièrement depuis 2013 avec le mouvement Black lives matter.

La cheffe de la police a reconnu dans une vidéo être choquée par les mots et les actes de ses hommes, assurant qu'ils n'étaient pas représentatifs des effectifs et qu'une enquête interne était en cours.

La maire de Phoenix a été contrainte de présenter des excuses: "Il n'existe aucune situation où un tel comportement pourrait être minimalement acceptable. Je suis profondément désolée de ce que cette famille a subi", a-t-elle déclaré.

La famille a annoncé réclamer dix millions de dollars à la ville en guise de compensation. Ils affirment notamment que les policiers ne se sont pas identifiés comme tels immédiatement.

Lire aussi:

USA: un ex-policier condamné à 25 ans de prison pour le meurtre d'un musicien noir

Le policier a menacé la mère de lui mettre "une balle dans la tête" si elle ne sortait pas de sa voiture.


Commentaires

-