Etats-Unis: mort à 16 ans après avoir enchaîné les boissons caféinées

Pas une "overdose"

Etats-Unis: mort à 16 ans après avoir enchaîné les boissons caféinées

Publié le :

Mercredi 17 Mai 2017 - 12:03

Mise à jour :

Mercredi 17 Mai 2017 - 12:15
L'autopsie d'un adolescent américain a révélé lundi qu'il était décédé d'une arythmie cardiaque après avoir abusé de café, soda et boisson énergisante. En deux heures, il a avalé plus que la dose maximum recommandée pour un adulte.
©Susanne Nilsson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En deux heures, il a bu suffisamment de caféine pour en mourir. Davis Allen Cripe, 16 ans, habitant de Caroline du Sud, (Sud-est des États-Unis), est décédé fin avril après s'être écroulé au milieu de sa classe. Le rapport du médecin-légiste rendu public lundi 15 a pointé du doigt une surconsommation de café et boissons caféinées.

Selon les témoignages recueillis, il aurait bu en deux heures un café latte dans un fast-food, un soda et enfin une boisson énergisante, ingurgitant cette dernière en à peine 15 minutes. La concentration de caféine aurait entraîné une arythmie cardiaque selon le légiste qui a tenu une conférence de presse sur le drame lundi. Comme son nom l'indique, cette pathologie suppose que les battements du cœur s'accélèrent ou ralentissent anormalement. Il peut alors être incapable de pomper suffisamment de sang pour alimenter les organes.

Bien que l'adolescent soit en parfaite santé et robuste (il pesait environ 90 kilos), son corps n'aurait donc pas supporté cette surdose de caféine et surtout la rapidité avec laquelle il l'a consommée. En effet, selon CBC, ce sont quelque 470 mg de caféine qu'il aurait ingurgité en deux heures.

L'Académie américaine de pédiatrie recommande que les 12-18 ans limitent leur consommation à 100 mg. Pour les autorités sanitaires américaines et européennes, le maximum pour un adulte est de 400 mg, soit environ quatre tasses de café. Mais il s'agit là de taux journaliers.

Le médecin a tout de même précisé qu'il ne fallait pas parler d'"overdose de caféine" puisque ce n'était pas la quantité présente dans son corps qui a provoqué la mort mais "la manière dont elle a été ingérée, en une courte période de temps"

La rapidité avec laquelle le jeune homme a ingurgité ces boissons serait à l'origine de sa mort.

Commentaires

-