Etats-Unis: un couple au faible QI perd la garde de leurs enfants

"Une bataille de tous les jours "

Etats-Unis: un couple au faible QI perd la garde de leurs enfants

Publié le :

Vendredi 04 Août 2017 - 14:36

Mise à jour :

Vendredi 04 Août 2017 - 14:52
En Oregon aux Etats-Unis, des parents se sont vu retirer la garde de leurs enfants en raison de leur quotient intellectuel jugé trop faible. Depuis, ils se battent les récupérer.
©Capture d'écran GoFundMe
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ils vivent un cauchemar. Des parents originaires de l'Oregon (Etats-Unis) se sont vu retirer la garde de leurs deux fils en raison de leur quotient intellectuel (70) jugé trop faible. Une décision qui a été prise par la Direction de la protection de la jeunesse en se basant sur la moyenne située en général entre 90 et 110. Selon les informations de BFMTV, leur premier enfant leur a été retiré il y a quatre ans, quatre jours après sa naissance. Quant au second, il a été placé en février dernier dès la sortie de l'hôpital.

"Ils pensent que parce que nous avons ce handicap, nous ne pouvons pas être de bons parents pour nos enfants", a déclaré la mère de famille sur la chaîne de télévision locale KTVZ. Et de poursuivre: "C’est une bataille de tous les jours. C’est stressant, mais ça en vaudra le coup si nous les récupérons à la fin".

Et les parents ne sont pas les seuls à mener cette bataille. Sherrene Hagenbach, du service de protection de l'enfance, se bat elle aussi à leurs côtés pour les aider dans leurs démarches. "Je n'ai jamais rien vu d'alarmant, à aucun moment", a-t-elle affirmé précisant qu'ils sont vraiment déterminés. "Ils ont fait bien plus que ce qui leur était demandé pour récupérer la garde de leurs enfants", a-t-elle ajouté.

Face à cette lutte de tous les jours, une pétition en ligne a donc été lancée sur le site GoFundMe, laquelle a déjà récolté plus de 4.000 signatures. Elle vise à récolter des fonds pour aider la famille à traverser au mieux cette période difficile. "Les fonds seront notamment destinés à la représentation devant les tribunaux, à l'assistance juridique, à la communication quotidienne avec les conseillers, au transport à destination et en provenance de leurs réunions", est-il ainsi écrit.

Selon la pétition, les parents veulent également créer un précédent pour toutes les autres familles dans cette situation. "Ils veulent être une étincelle d'espoir pour les autres", peut-on également lire. 

Les parents ont témoigné leur désarroi sur la chaîne de télévision locale KTVZ.

Commentaires

-