Etats-Unis: un homme atterrit en hélicoptère près du Capitole (VIDEO)

Etats-Unis: un homme atterrit en hélicoptère près du Capitole (VIDEO)

Publié le :

Jeudi 16 Avril 2015 - 10:04

Mise à jour :

Jeudi 16 Avril 2015 - 11:34
Un homme a été arrêté ce mercredi après avoir atterri à bord d'un mini hélicoptère près du Capitole, siège du congrès des Etats-Unis, à Washington. Ce postier de 61 ans voulait protester contre la corruption du système politique américain.
©Manuel Balce Ceneta/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Son coup d'éclat pourrait lui coûter cher. Un homme a été arrêté mercredi 15 à Washington après avoir fait atterrir son petit hélicoptère près du Capitole, le siège du Congrès Américain situé à Washington. Une zone ultra-sensible et très protégée, à quelques centaines de mètres de la Maison Blanche. Alors que le survol de cette zone est strictement interdit, le pilote de 61 ans nommé Doug Hughes a voulu, avec cet acte de désobéissance, interpeller les parlementaires américains sur la corruption suscitée par la dérèglementation croissante du financement électoral.

"J'exige une réforme et je déclare une rébellion d'électeur d'une manière conforme à la description par Jefferson des droits dans la Déclaration d'indépendance", a-t-il écrit dans plusieurs lettres qu'il disait vouloir livrer aux parlementaires américains. Mais n'étant pas sûr du bon déroulement de son opération et au cas où il serait tué dans l'incident, Doug Hughes avait également détaillé son projet au Tampa Bay Times, un journal de Floride, qui l'avait interviewé avant son acte.

Sur un site présenté comme le sien, thedemocracyclub.org, qui était ce jeudi matin indisponible, Doug Hughes avait également annoncé ses intentions: "je n'ai aucune tentation ou intention violente. Un avion ultra-léger ne pose aucune menace physique majeure".

Suite à son arrestation, une équipe de déminage accompagné d'un robot a brièvement examiné le petit engin, de type girodyne, qui n'a qu'un simple siège avec une hélice et un rotor, mais "n'a rien trouvé de dangereux", a expliqué la police. Alors qu'une enquête est actuellement en cours, l'Agence fédérale de l'aviation civile (FAA) a reconnu implicitement que le petit hélicoptère qui a atterri près du Capitole avait échappé à son attention.

C'est la deuxième fois, en seulement trois mois, que les forces de l'ordre font face à une alerte aérienne. En janvier dernier déjà, un homme avait perdu le contrôle de son drone d'environ 60 centimètres. L'engin s'était écrasé dans les jardins de la Maison Blanche.

(Voir ci-dessous la vidéo de l'atterrissage du mini-hélicoptère)

 

Un homme de 61 ans a atterrit en mini-hélicoptère près du Capitole.


Commentaires

-