Etudiante violée dans les douches du Crous: le suspect devant la justice

Etudiante violée dans les douches du Crous: le suspect devant la justice

Publié le :

Lundi 24 Septembre 2018 - 12:46

Mise à jour :

Lundi 24 Septembre 2018 - 12:53
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Lundi et mardi se tient à La Réunion le procès d'un homme suspecté d'avoir violé en 2016 une étudiante dans les douches de sa résidence du Crous, l'établissement public gérant la prise en charge sociale des étudiants. L'individu, qui n'était pas étudiant, a pu rentrer facilement sur les lieux du crime, ce qui a déclenché l'indignation des résidents.

L'affaire avait bouleversé la communauté étudiante de La Réunion qui avait dénoncé la facilité avec lesquelles des personnes étrangères pouvaient pénétrer dans les résidences du Crous. Kévin V. un jeune homme originaire de Saint-Denis dans la département ultramarin comparaît ce lundi 24 et mardi 25 pour répondre du viol d'une jeune fille de 17 ans dans les douches de sa résidence universitaire. Le suspect, lui, n'était pas étudiant et avait réussi à pénétrer les lieux et à repartir sans être inquiété.

Les faits remontent au 26 septembre 2016. La victime qui habite sur le campus du Moufia rentre d'une séance de sport et se rend dans les douches. Là, son agresseur la rejoint et abuse de sa malheureuse jeune fille. Ce sera l'intervention d'un témoin qui mettra l'homme en fuite, mais les services de sécurité ne parviendront pas à le stopper. Il ne sera arrêté que deux mois plus tard, et mis en examen le 23 novembre avant son placement en détention provisoire. Il risque aujourd'hui 15 ans de prison ferme.

Voir aussi: Ivre et quitté par sa petite amie, il viole une enfant lors d'une fête d'anniversaire

Dès le lendemain du viol, des étudiants ont manifesté contre le manque de sécurité de leurs locaux, dénonçant des allers-venues de personnes qui n'ont rien à faire sur les lieux et qui circulent sans difficulté.

Suite à ce mouvement de colère estudiantine, les autorités de l'université ont annoncé que le nombre de vigiles allait passer de six à seize et que des mesures seraient prises pour empêcher les accès des sanitaires des résidences aux personnes étrangères à la faculté.

Lire aussi:

Vidéo de viol de Toulouse: accusé sur les réseaux, Sammy dément

Fillette violée chez ses parents : l'Etat condamné pour déni de justice

Le suspect est accusé d'avoir violé la jeune fille dans les douches collectives de la résidence du Crous.


Commentaires

-