Evry: un enfant de cinq ans défenestré, sa mère retrouvée noyée dans la Seine

Auteur(s)
RT
Publié le 14 mars 2015 - 19:51
Mis à jour le 15 mars 2015 - 12:10
Image
Un camion de pompier.
Crédits
©Frédéric Bisson/Flickr
Un enfant de cinq ans a été retrouvé gisant au pied de son immeuble après avoir chuté du cinquième étage.
©Frédéric Bisson/Flickr
A Evry, en Essonne, un enfant de cinq ans a été découvert gisant au pied de son immeuble dans un état grave après avoir chuté du cinquième étage. Le corps sans vie de sa mère a ensuit été retrouvé noyé dans la Seine, laissant penser qu'elle s'est suicidée après avoir projeté son fils par la fenêtre.


Epouvantable drame dans le quartier de Champtier-du-Choc à Evry, en Essonne où un enfant de cinq ans a été découvert vendredi 13 au matin gisant au pied de son immeuble dans un état grave. La petite victime aurait chutée du cinquième étage, selon le voisin qui l’a retrouvée, alerté par des cris vers 6 heures du matin, et qui a ensuite appelé les pompiers au secours. Le jeune garçon a ensuite été hospitalisé et placé dans un coma artificiel. Vendredi soir, son  pronostic vital était "très engagé", a indiqué une source policière, confirmant ainsi une information du Parisien. La sûreté départementale a été saisie de l’enquête et un appel à témoin a été lancé.

La mère de la victime, une jeune femme de 33 ans qui souffrait de problèmes psychologiques, selon les premières constations de l’enquête, pourrait être responsable de ce drame. Son corps sans vie a été découvert quatre heures heures plus tard, noyé dans la Seine, ce qui laisse penser qu'elle s’est suicidée après avoir projeté son fils par la fenêtre au cours d’une crise de schizophrénie.

En fouillant l’appartement, dont la porte d’entrée avait été laissée délibérément ouverte, les enquêteurs n'ont trouvé qu'un ordinateur allumé où s’affichait la page Facebook de la mère. "Des messages de nature schizophrène voire emprunts de sorcellerie y étaient affichés", ont indiqué les policiers. Selon les témoignages de ses voisins, la défunte était une femme assez discrète, parlant très peu et plutôt seule.

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don