Excédé par la musique, il frappe violemment un ado et menace de le percuter avec sa voiture

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Excédé par la musique, il frappe violemment un ado et menace de le percuter avec sa voiture

Publié le 05/11/2018 à 14:42 - Mise à jour à 14:52
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un père de famille de 49 ans a été interpellé par la gendarmerie dans le Morbihan. Il a frappé et menacé un jeune de 17 ans qui mettait sa musique trop forte au skate-park de Sulniac.

Il sera convoqué au tribunal de grande instance pour une simple histoire de musique trop forte. Un père de famille de 49 ans a été interpellé et placé en garde à vue à Sulniac dans le Morbihan près de Vannes, samedi 3. En effet, ce dernier est accusé d'avoir violemment frappé un adolescent de 17 ans et d'avoir menacé de le percuter avec sa voiture.

Selon Ouest-France, les faits se sont déroulés au skate-park de la commune. Le père de famille y était présent avec sa femme et ses cinq enfants de même que trois adolescents qui écoutaient de la musique sur une enceinte. L'homme leur alors demandé une première fois de couper le son. Les trois jeunes ne se sont pas exécutés mais ils ont consenti à baisser le son. Ce qui n'a cependant pas suffit au père de famille. Ce dernier est alors revenu à la charge.

Lire aussi - Nord: poignardé à mort par voisin car la musique était trop forte

"Il aurait alors frappé l’un des jeunes, un Sulniacois de 17 ans, au visage. Dans sa fuite, l’adolescent aurait pris également un coup de bâton à la cuisse", a fait savoir le quotidien. La violente agression a dispersé les jeunes. Entre-temps, la famille est remontée en voiture et a de nouveau croisé le jeune homme qui a été frappé. Le père de famille a alors donné un coup de volant sans le toucher mais ce qui a forcé l'adolescent à se jeter dans le fossé.

La victime a alors prévenu les gendarmes qui n'ont eu aucun mal à interpeller le père de famille violent à son domicile. Lors de sa garde à vue, l’homme a indiqué aux militaires qu’il n’avait jamais eu l’intention de foncer en voiture sur le mineur. Il a expliqué avoir agi dans l’intention de faire peur au jeune homme. Remis en liberté dimanche dans l'après-midi, il est convoqué en justice le 30 mai 2019. Il devra répondre de "violences avec usage ou menace d’une arme avec une incapacité totale de travail n’excédant pas huit jours."

Voir:

Homme poignardé dans le métro - un différent entre "voisins" à l'origine du meurtre

Une policière croit rentrer chez elle et abat son voisin noir par erreur

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le père de famille violent avait fait mine de percuter sa victime avec son véhicule.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-