Facebook, Instagram et Whatsapp down: les internautes croient à une cyber-attaque

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Facebook, Instagram et Whatsapp down: les internautes croient à une cyber-attaque

Publié le 04/07/2019 à 16:55 - Mise à jour à 16:59
© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Facebook, Messenger, Instagram mais aussi Whatsapp sont tombés en panne plusieurs heures mercredi 3 dans différentes parties du monde, notamment aux Etats-Unis et en Europe. Des théories du complot évoquant une cyber-attaque ont fleuri sur les réseaux sociaux, une fois la panne réparée.

Une panne mondiale a paralysé les réseaux sociaux mercredi pendant plusieurs heures. Sur Facebook, Messenger, Instagram et Whatsapp, il était notamment difficile voire impossible de partager des photos, de télécharger le contenu partagé, de recevoir des messages et parfois même de simplement se connecter.

Seul Twitter, qui a connu aussi des turbulences mais sans gravité, fonctionnait et dessus les internautes partageaient les alertes Facebook Down, Messenger Down, Instagram Down et Whatsapp Dow.

Une fois le problème résolu (seulement au petit matin de ce jeudi), les utilisateurs se sont demandés ce qui avait bien pu causer ce crash d'ampleur.

Facebook France a expliqué sur BFM Tech qu'une "opération de maintenance" avait déclenché une "dysfonctionnement" concernant "la mise en ligne de photos et de vidéos". Mais une fois la panne réparée, personne n'a réellement expliqué ce qu'il s'était passé. Alors rapidement les théories du complot ont fleuri sur les différents réseaux sociaux.

Lire aussi: Panne des réseaux sociaux - Whatsapp, Facebook, Messenger et Instagram down

Nombreux ont été ceux à croire à une cyber-attaque. Des internautes des Etats-Unis ont trouvé une drôle de coïncidence entre cette panne et la Fête nationale américaine ce jeudi 4 juillet. Certains ont même pensé que c'était un acte terroriste provenant de services secrets étrangers et malveillants.

"Des systèmes aussi puissants ne peuvent pas tomber en panne si facilement", "c'est un coup de Trump", "c'est une vengeance contre les GAFA" ou encore "c'est un attentat terroriste informatique", pouvait-on lire sur Twitter.

La version officielle d'un bug lors d'une opération de maintenance, avec une reconfiguration du système, n'a pas convaincu tout le monde.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les théories du complot concernant une possible cyber-attaque ont fleuri sur les réseaux sociaux après la panne mondiale qui a touché Facebook, Messenger, Instagram et Whatsapp.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-