Fausses rumeurs d'enlèvements en Ile-de-France: la police réagit

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Fausses rumeurs d'enlèvements en Ile-de-France: la police réagit

Publié le 26/03/2019 à 12:14 - Mise à jour à 12:18
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

De fausses rumeurs d'enlèvement de jeunes femmes ou d'enfants se multiplient sur les réseaux sociaux. Cette alerte enlèvement qui n'a rien d'officielle concernait des villes de région parisienne comme Sevran, Aulnay-sous-Bois ou encore Sarcelles et Garge-lès-Gonesse.

"Ne cédons pas à la psychose", a conseillé le maire de Sarcelles dans un communiqué. L'édile gère une commune qui, comme de nombreuses autres en Ile-de-France, est la cible d'une rumeur infondée.

Une fausse alerte enlèvement fleurie ainsi sur les réseaux sociaux: parents, habitants des communes ou même responsables associatifs alertent la population sur une camionnette suspecte qui sillonnerait les communes d'Ile-de-France dans le but d'enlever des jeunes femmes ou des enfants.

"Depuis un certain temps, des hommes et des femmes kidnappent des enfants sans scrupule (…) Les ravisseurs circulent en camionnette aux abords du stade et de l’école", a ainsi alerté un club de foot d'Aulnay-sous-Bois dans un message à destination des parents des jeunes licenciés.

Des "gens du voyage" seraient à la cité des 3000 "pour enlever des enfants". "Ils n'arrêtent pas de tourner depuis tout à l'heure et à côté de chez moi il y a un petit parc où les gens laissent leurs enfants seuls donc j'espère qu'il ne va rien leur arriver mais wallah ça devient vraiment flippant d'autant plus que leurs plaques sont bulgares", écrivait sur Facebook une internaute, une publication supprimée depuis.

Les médias eux étaient alors pris pour cible et accusés de "cacher" cette information.

A voir aussi: Haute-Garonne - une tentative d'enlèvement sème la panique dans un petit village

En moins de deux jours, la police d'Aulnay-sous-bois a ainsi reçu une trentaine d'appels à ce sujet. "Mais selon les interlocuteurs, les camionnettes ont, à chaque fois, une couleur différente", a expliqué Loïc Le Roux, chef de la police municipale, au Parisien.

Les policiers ont contrôlé toutes les fourgonnettes sans repérer aucun suspect.

Plus important encore: aucune plainte pour enlèvement n'a été déposée dans les villes où la rumeur a pris de l'ampleur. Des enquêtes pour des fugues ont toutefois été ouvertes, mais rien ne laisser penser que des enlèvements pourraient avoir été perpétrés.

La préfecture de police a ainsi appelé à la vigilance lundi 25 sur Twitter en commençant son message par le désormais fameux hashtag "Fake news".

"Une fourgonnette blanche circule entre les villes de Nanterre et Colombes pour enlever des jeunes femmes. Suite au partage de cette rumeur sur les réseaux sociaux, 2 personnes ont été injustement accusées puis lynchées. Ne relayez plus cette fausse information".

Car deux hommes, suspectés par des jeunes de Colombes d'être des kidnappeurs, ont bien été violemment agressés le 17 mars dernier. Le camionnette a aussi été incendiée.

Si à tous les niveaux, municipal ou régional, la police appelle au calme, les maires aussi se sont eux aussi emparés de l'affaire.

"Il ne s’est rien passé. Il y a simplement une main courante au sujet d’une jeune fille qui aurait été interpellée par des personnes depuis la fenêtre d’un véhicule dans le quartier du Village. Soyons vigilants, mais ne cédons pas à la psychose", a assuré le maire de Sarcelles.

Son homologue de Clichy-sous-Bois s'est aussi rapproché de la police. "Ce genre de rumeur circule souvent, il faut se méfier mais on se doit de vérifier", a-t-il expliqué.

A lire aussi:

Accusé d'enlèvements de mineurs, il est lynché à mort

Boxeuse, une adolescente de 14 ans échappe à une tentative d'enlèvement

Un chauffeur Uber accusé d'enlèvements sur des passagers

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La police a réagi après les rumeurs d'enlèvements en Ile-de-France, il s'agit de fake news.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-